Angélique (opéra)

image illustrant la musique classique
Cet article est une ébauche concernant la musique classique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Angélique.

Angélique est une farce en un acte de Jacques Ibert sur des paroles de Nino son beau-frère. Créée au théâtre Femina le par la Compagnie Bériza sous la direction de Vladimir Golschmann, puis à l'Opéra-Comique en juin 1930 avec Roger Bourdin et Emilio Pujol.

ArgumentModifier

Boniface marchand de porcelaine dans un port voudrait se débarrasser de sa femme Angélique dont il ne supporte plus le caractère emporté et impulsif.