Ouvrir le menu principal

Andy Robinson

joueur anglais de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robinson.
Andy Robinson

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Richard Andrew Robinson
Naissance (55 ans)
à Taunton (Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni)
Taille 1,75 m (5 9)
Poste troisième ligne aile
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1988-1997Bath Rugby? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1988-1995Drapeau : Angleterre Angleterre8 (0)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
1997-2000
2004-2006
2007-2009
2009-2012
2013-2016
Bath Rugby
Drapeau : Angleterre Angleterre
Edinburgh Rugby
Drapeau : Écosse Écosse
Bristol Rugby

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 5 mai 2012.

Richard Andrew Robinson appelé Andy Robinson, est né le à Taunton (Angleterre). C’est un ancien joueur de rugby à XV, qui a joué avec l'équipe d'Angleterre de 1988 à 1995 qui évoluait au poste de troisième ligne aile, avant de devenir entraîneur. Il mesure 1,75 m pour 88 kg.

CarrièreModifier

JoueurModifier

Il fit toute sa carrière en club avec Bath (1988-1997), dont il fut longtemps le capitaine, et avec qui il remporta six titres de champion.

Il connut 8 sélections en équipe d'Angleterre, notamment au cours du Tournoi des Cinq Nations en 1989, en 1988 et 1989. En 1989, il participa à la tournée des Lions britanniques en Australie. Il fut élu joueur européen de l'année en 1989, mais dut attendre six ans avant sa dernière cape (1995).

EntraîneurModifier

Après sa carrière de joueur, il devint entraîneur de l'équipe de Bath de 1997 à 2000, qu'il mena au titre de champion d'Europe contre Brive en 1998. Licencié, il intégra ensuite le staff de l'équipe d'Angleterre en tant qu'adjoint, et participa à ce titre à la victoire en Coupe du monde en 2003.

Entraîneur de l'équipe d'Angleterre (2004-2006)Modifier

Entraîneur adjoint de l'équipe d'Angleterre, il fut nommé entraîneur en chef à la suite de la démission de Clive Woodward après la troisième place des Anglais dans le tournoi des six nations 2004, les Anglais étant champions du monde en titre. Mais la retraite (Martin Johnson) ou les blessures (Jonny Wilkinson) des piliers de cette équipe ne lui permirent pas de la maintenir au sommet, au point de perdre 13 des 22 matchs qu'il a dirigés, ce qui est l'un des plus mauvais bilans de tous les coachs de l'histoire du rugby anglais. Malgré une saison 2005 convaincante et une défaite de 4 points contre les All Blacks à l'automne, les résultats anglais n'ont pas été glorieux. L'équipe sous Andy Robinson a terminé quatrième du Tournoi des Six Nations en 2005 et 2006 et n'a gagné que contre les équipes moins bien classés au classement de l'IRB. Soumis à une forte pression de la part des supporters, peu soutenu par sa fédération, il présenta sa démission le , alors que l'Angleterre n'était plus que septième au classement de l'IRB.

Statistiques de l'équipe d'Angleterre sous la tête d'Andy Robinson :

Adversaire Matchs joués Matchs gagnés Matchs nuls Matchs perdus Pourcentage de victoire
  Afrique du Sud 3 2 0 1 66,70 %
  Argentine 1 0 0 1 0 %
  Australie 3 1 0 2 33,30 %
  Canada 1 1 0 0 100 %
  Écosse 2 1 0 1 50 %
  France 2 0 0 2 0 %
  Pays de Galles 2 1 0 1 50 %
  Irlande 2 0 0 2 0 %
  Italie 2 2 0 0 100 %
  Nouvelle-Zélande 4 0 0 4 0 %
Total 22 8 0 14 36,36 %

Entraîneur de l'équipe d'Écosse (2009-2012)Modifier

Le , Frank Hadden démissionne après le catastrophique tournoi des six nations 2009 dans lequel l'équipe d'Écosse a terminé cinquième avec une victoire sur l'équipe d'Italie et quatre défaites. Il est nommé jusqu'à la coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Les premiers résultats sont encourageants avec une victoire historique sur l'équipe d'Australie qu'elle n'avait plus battu depuis 1982 à l'automne (9-8). Le tournoi des six nations 2010 voit un parcours mitigé de l'Écosse avec un point précieux perdu au Millenium Stadium plus la grave blessure de Thom Evans et perd contre l'Italie. L'Écosse fait ensuite match nul contre l'équipe d'Angleterre et bat l'l'Irlande pour son dernier match à Croke Park dans le tournoi (23-20). La tournée en Argentine s'ensuit par deux victoires contre l'équipe d'Argentine. À l'automne, l'Écosse perd contre les All Blacks (3-49), puis remporte une victoire historique contre l'Afrique du Sud (21-17), qui n'avait plus perdu contre l'Écosse depuis 2002. Lors du tournoi des six nations 2011, l'Écosse évite la cuillère de bois en battant l'Italie à Murrayfield (21-8). Après un match de préparation gagné de justesse contre l'Irlande (10-6) et une victoire face aux Italiens (23-12), l'Écosse entame sa coupe du monde avec une victoire contre la Roumanie peu convaincante, puis sur la Géorgie (15-6). Puis elle perd contre l'Argentine (13-12), sur une erreur d'arbitrage de Wayne Barnes en fin de match (Felipe Contepomi étant hors-jeu sur l'action, Wayne Barnes se trouvait de dos) et l'Angleterre (16-12) avec un drop de Jonny Wilkinson et quitte la Nouvelle-Zélande la tête basse. Le , Chris Paterson annonce sa retraite internationale. Andy Robinson devra également se passer d'Hugo Southwell, Simon Taylor, Jason White, Andrew Henderson et Simon Danielli, blessés. Le , l'Écosse perd contre l'Angleterre en ouverture du tournoi des six nations 2012 sur un essai en contre de Charlie Hodgson. Dan Parks, héros de la victoire en 2010 face à l'Irlande et l'Afrique du Sud, décide à son tour de prendre sa retraite internationale le lendemain. Finalement, l'Écosse perd les quatre autres matchs avec un jeu offensif mais parfois improductif et trop approximatif et repart la tête basse avec la cuillère de bois qu'elle prend pour la première fois depuis huit ans. Il est maintenu par la fédération écossaise le pour quatre ans[1]. Il démissionne après la défaite de l'Écosse contre le Tonga en test match le

PalmarèsModifier

JoueurModifier

En club
En équipe nationale

EntraîneurModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier