Ouvrir le menu principal

Andy Delort

footballeur franco-algérien

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delort.

Andy Delort
Image illustrative de l’article Andy Delort
Delort en 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Montpellier HSC
Numéro 9
Biographie
Nationalité Drapeau : Algérie Algérienne
Drapeau : France Française
Nat. sportive Drapeau : Algérie Algérienne
Naissance (28 ans)
Lieu Sète (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 2009 -
Poste Attaquant axial
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1997-1999Drapeau : France FC Sète
1999-2000Drapeau : France Pointe-Courte AC Sète
2000-2002Drapeau : France FC Sète
2002-2003Drapeau : France Pointe-Courte AC Sète
2003-2008Drapeau : France FC Sète
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2008-2009Drapeau : France AC Ajaccio000 0(0)
2009-2010Drapeau : France Nîmes Olympique004 0(0)
2010-2013Drapeau : France AC Ajaccio058 0(9)
2012 Drapeau : France FC Metz013 0(1)
2013-2014Drapeau : France Tours FC042 (25)
2014-2015Drapeau : Angleterre Wigan AFC011 0(0)
2015 Drapeau : France Tours FC014 0(2)
2015-2016Drapeau : France SM Caen038 (13)
2016-2017Drapeau : Mexique Tigres UANL016 0(4)
2017-2019Drapeau : France Toulouse FC051 (10)
2018-2019 Drapeau : France Montpellier HSC038 (14)
2019-Drapeau : France Montpellier HSC0013 0(5)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2011 Drapeau : France France -20 ans001 0(0)
2019-Drapeau : Algérie Algérie006 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 10 novembre 2019

Andy Delort, né le à Sète (Hérault), est un footballeur international algérien. Il évolue au poste d'attaquant dans le club français du Montpellier HSC.

Andy Delort connait un début de carrière marqué par de nombreux changements de clubs, dont deux départs à l'étranger, en Angleterre et au Mexique. Il connaît deux saisons réussies au Tours FC, avec lequel il est nommé meilleur joueur de Ligue 2 en 2013-2014, et au SM Caen, avec lequel il découvre la Ligue 1 en 2015-2016.

Biographie

Andy Delort est né le à Sète, il est le fils d'un père français de culture gitane de Catalogne[1] et d'une mère algérienne originaire de l'Oued Rhiou dans la Wilaya de Mostaganem[2]. Il grandit dans sa ville natale Sète où il commence à jouer au football avec le FC Sète[3],[4].

Carrière en club

Débuts en club

Formé au FC Sète (où il joue de 1997 à 2008, à l'exception de deux saisons au Pointe Courte Sète en 1999-2000 et en 2002-2003)[5], il rejoint l'AC Ajaccio en 2008 dont il intègre l'équipe en championnat de France des moins de 18 ans. Meilleur buteur du championnat (avec une trentaine de buts dans la saison), il fait ses débuts en équipe réserve, en CFA 2, mais quitte le club en fin de saison pour des « raisons personnelles »[6]. Il fait des essais concluants au Borussia Dortmund puis aux Girondins de Bordeaux, mais il préfère s'engager l'année suivante au Nîmes Olympique de Jean-Michel Cavalli, où il espère pouvoir jouer en équipe première, en Ligue 2[7].

Il joue son premier match professionnel à Nîmes en Coupe de la Ligue contre Troyes dès le , puis fait ses débuts en Ligue 2 cinq jours plus tard face au FC Metz[8]. Mais il est peu utilisé par la suite, et évolue le plus souvent avec la réserve en CFA 2 où il inscrit douze buts. Il retourne à Ajaccio en fin de saison où il intègre le groupe professionnel[6]. Il marque ses deux premiers buts chez les professionnels le contre Le Havre en Coupe de la Ligue[9], ses deux premiers en Coupe de France le , puis son premier en Ligue 2, qui offre la victoire à son équipe contre le SCO Angers le [10]. Après deux nouveaux buts en championnat, il signe son premier contrat professionnel de trois ans et demi le [6]. Le , il est impliqué dans une bagarre alors qu'il est remplaçant lors de la rencontre FC Nantes - AC Ajaccio, ce qui lui vaut une suspension de quatre matchs[11]. Son club monte en Ligue 1 en fin de saison, qu'il achève sur un bilan de quatre buts en 24 apparitions. Il fait ses débuts en Ligue 1 dès la première journée, mais joue relativement peu.

Le , il est prêté au FC Metz, en Ligue 2, pour quatre mois[12]. Il revient à Ajaccio la saison suivante, où il retrouve son rôle de joker attaque. Il inscrit finalement son premier but en Ligue 1 le face à Montpellier : rentré en jeu en deuxième période, il obtient un penalty qu'il transforme et provoque l'expulsion d'un défenseur, avant d'offrir le but de la victoire à Dennis Oliech (2-1)[13].

Révélation à Tours et départ manqué en Angleterre

Delort quitte finalement Ajaccio à l'été 2013 et rejoint le Tours FC, en Ligue 2, où officie son ancien entraîneur à Ajaccio Olivier Pantaloni[14]. Il signe pour deux ans, plus un en option. C'est la saison de la révélation[15],[16] : il termine co-meilleur buteur de la saison 2013-2014 de Ligue 2 avec 24 buts et huit passes décisives[8]. Il est élu meilleur joueur de Ligue 2 par France Football et fait partie de l'équipe type de Ligue 2 aux trophées UNFP. Le club n'étant pas promu en Ligue 1 et ayant besoin d'argent, le transfert du joueur est inévitable en fin de saison.

Le à 23h59, après de nombreuses tractations, Andy Delort s'engage pour trois saisons en faveur de Wigan, club de seconde division anglaise[17], qui verse 3,8 à 4 millions d'euros au club tourangeau. Après des premiers résultats décevants, l'entraîneur est licencié. Delort n'entrant pas dans les plans du nouveau coach Malky Mackay, il demande à quitter le club à mi-saison[18]. Convoité par le club américain de Philadelphie Union, il préfère revenir en prêt au Tours FC pour aider le club à se maintenir en Ligue 2[19]. Il marque dès son premier match en France face à Arles-Avignon, un concurrent direct, le (score final 2-2), et contribue au maintien espéré.

Découverte de la Ligue 1 à Caen

Ne voulant plus jouer à Wigan, relégué en 3e division, et privilégiant un retour en France, il est transféré à l'été 2015 au Stade Malherbe de Caen, club de Ligue 1, contre une indemnité estimée à 1,4 million d'euros. Il s'engage pour une durée de quatre saisons[20]. Le , pour sa première apparition officielle sous les couleurs caennaises, il marque face à l'Olympique de Marseille le seul but du match d'une frappe remarquable. Titulaire à la pointe de l'attaque normande, il fait forte impression lors de ses premiers mois en Normandie[21],[22],[23], alors que l'équipe obtient de très bons résultats. La suite de sa saison est plus quelconque à titre individuel, mais l'équipe parvient à terminer l'exercice à une inattendue 7e place.

Andy Delort indique au début de l'été vouloir rester à Caen pour la saison suivante[24]. En juillet il est contacté par le Tigres UANL, un club mexicain où joue André-Pierre Gignac, qui s'accorde avec le joueur mais pas avec le club normand. Mécontent, Delort dépose le un arrêt de travail d'une durée d'un mois, reconduit une fois, qui lui fait manquer toute la période de préparation et le début de saison[25]. Après de longues négociations, son transfert au Mexique est finalement officialisé le , contre une indemnité estimée entre 7 et 8 millions d'euros[26].

En , il donnera plusieurs explications sur ce transfert surprenant. Selon lui il a été accusé d'être un mercenaire, alors que son club voulait 20 % de plus que sa valeur, et, toujours selon lui, son arrêt de travail était justifié par les médecins du club, en raison d'analyses inquiétantes au niveau cardiaque.

Expérience au Mexique

Il marque son premier but avec les Tigres le face aux Pumas lors d'une victoire 3-1. Son équipe remporte le tournoi d'ouverture du championnat du Mexique deux mois plus tard. Remplaçant, Delort entre en jeu lors de la finale aller face au Club América.

Comme son coéquipier André-Pierre Gignac, Andy Delort est marqué par une ferveur incroyable au Mexique, des stades bien remplis, des congratulations dans la rue et sur les réseaux sociaux, quand bien même le championnat est moins relevé que les championnats européens.

En , son retour en France est annoncé par les médias.

Retour en Ligue 1 à Toulouse

Il est transféré le au Toulouse Football Club et signe un contrat de 4 ans et demi le liant au club jusqu'en 2021 contre 6 millions d'euros [27].

Le , Delort marque pour son premier match sous les couleurs toulousaines contre Angers[28] en ouvrant le score de ce qui sera une large victoire (4-0) lors de la 23e journée de Ligue 1[29]. Il récidive les deux fois suivantes, contre Lorient (1-1) puis d'un magnifique ciseau retourné contre le SC Bastia[30].

À l'aube de la saison 2017-2018, Andy Delort hérite du numéro 10 des Pitchouns, laissé vacant depuis le récent départ d'Óscar Trejo.

Prêt au Montpellier HSC puis transfert définitif

Le , il est prêté au Montpellier HSC avec option d'achat obligatoire, club de sa région[31]. Il porte le numéro 11.

En , il est placé en garde à vue après une course-poursuite avec la police entre Agde et Marseillan à bord de son véhicule dont il était passager. Il s'en serait pris aux policiers et a été condamné à deux mois d'emprisonnement avec sursis et 18000 € d'amende pour outrage et menace envers des policiers[32].

Malgré ses déboires en dehors des terrains, Delort effectue une bonne entame de saison avec sept réalisations à la trêve, soit deux de plus que son total de buts avec le Téfécé la saison précédente. Son association avec Gaëtan Laborde, avec lequel une rapide alchimie se forme, s'avère fructueuse et Delort reçoit la confiance de son entraîneur, Michel Der Zakarian. Le , il ouvre son compteur en championnat contre son ancien club du SM Caen (2-2). En novembre, Delort réalise un doublé contre le Stade rennais mais les Bretons parviennent à arracher un nul 2-2. Le mois suivant, l'attaquant effectue un doublé de passes décisives qui offrent une victoire 2-1 contre l'AS Monaco[33].

Il réalise une bonne saison 2018-2019 en terminant meilleur buteur de l'équipe avec 14 réalisations en championnat[34],[35].

Carrière internationale

Andy Delort joue en équipe de France de football de plage à l'été 2009, à 17 ans[36]. Alors sans club d'attache, il est repéré par Laurent Castro lors d'un tournoi amateur à Sète. Ce dernier lui propose de disputer les matchs de qualification pour la Coupe du monde 2009[37]. Lors de son premier match, il rentre en jeu alors que la France est menée 2-0 et signe un doublé. Il inscrit cinq buts durant ces éliminatoires[38].

En 2011, il est sélectionné en équipe de France des moins de 20 ans par Francis Smerecki pour jouer contre les États-Unis[39]. Il est ensuite appelé pour participer au tournoi de Toulon 2011 en juin avec l'équipe de France espoirs mais, blessé lors d'un match de championnat, il doit déclarer forfait[40].

Équipe nationale

Le , il est appelé pour la première fois en équipe d'Algérie de football par Djamel Belmadi, pour remplacer Haris Belkebla dans la liste des 23 pour la CAN 2019 en Egypte. Dans le cadre d'un match amical face au Mali disputé le , il marque pour sa première apparition sous le maillot des Fennecs, après être entré en cours de jeu. Le , il remporte avec sa sélection la Coupe d’Afrique des nations, sur une victoire en finale 1-0 face aux Sénégalais.

Style de jeu

Andy Delort est un attaquant au style atypique. Il est puissant, doté d'un bon jeu aérien, d'une bonne technique balle au pied et d'une lourde frappe de balle dont il n'hésite pas à se servir pour prendre sa chance de loin[41]. Il déclare s'inspirer de ses modèles, à savoir André-Pierre Gignac, Jean-Pierre Papin, Éric Cantona ou encore Wayne Rooney[41].

Dans un style apparemment très différent, au Mexique, la plupart de ses 5 buts sont marqués depuis la surface, à la réception de très bons centres.

Statistiques

Statistiques de Andy Delort au 10 novembre 2019
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
  Algérie Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2009-2010   Nîmes Olympique 2 3 0 0 0 0 0 1 0 0 - - - - - - - 4 0 0
2010-2011   AC Ajaccio 2 24 4 3 2 2 0 4 2 0 - - - - - - - 30 8 3
2011-2012   AC Ajaccio 1 7 0 0 2 0 0 1 0 0 - - - - - - - 10 0 0
2011-2012   FC Metz (prêt) 2 13 1 0 - - - - - - - - - - - - - 13 1 0
2012-2013   AC Ajaccio 1 16 1 1 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - 18 1 1
2013-2014   Tours FC 2 36 24 8 1 0 0 3 1 0 - - - - - - - 40 25 8
2014-2015   Tours FC 2 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 2 0 0
2014-2015   Wigan Athletic FC 2 11 0 0 - - - - - - - - - - - - - 11 0 0
2014-2015   Tours FC (prêt) 2 14 2 5 - - - - - - - - - - - - - 14 2 5
2015-2016   SM Caen 1 36 12 2 1 0 0 1 1 0 - - - - - - - 38 13 2
2016-2017   Tigres UANL 1+1 12+2 3+0 1+0 - - - - - - LCC 2 1 0 - - - 16 4 1
2016-2017   Toulouse FC 1 15 5 1 - - - - - - - - - - - - - 15 5 1
2017-2018   Toulouse FC 1 32 5 5 2 0 0 2 0 0 - - - - - - - 36 5 5
2018-2019   Montpellier HSC (prêt) 1 36 14 7 1 0 0 1 0 0 - - - - 6 1 0 44 15 7
2019-2020   Montpellier HSC 1 12 4 3 1 1 0 0 0 0 - - - - - - - 13 5 3
Total sur la carrière 271 75 36 11 3 0 14 4 0 - 2 1 0 6 1 0 304 84 36

Matches internationaux

Le tableau suivant liste les rencontres de l'équipe d'Algérie dans lesquelles Andy Delort a été sélectionné depuis le jusqu'à présent.

Buts internationaux

Liste des buts en sélection de Andy Delort
00 Date Lieu Compétition Résultat Adversaire Détail Sél.
1er Stade Jassim-bin-Hamad, Doha, Qatar Match amical V 3-2   Mali   80e du pied droit 3-2 1er

Palmarès

Distinctions personnelles

Notes et références

  1. « Delort et Montpellier, une histoire d'amour », sur eurosport.fr, (consulté le 19 juillet 2019)
  2. Alexis Billebault, « Andy Delort, le footballeur français qui rêve d’être sélectionné en Algérie », sur lemonde.fr, (consulté le 21 juillet 2019)
  3. « D’ou viennent les orgines d’Andy Delort ? », sur dzballon.com (consulté le 27 avril 2019)
  4. « Andy Delort : «J’ai envie de jouer pour l’Algérie» », sur lebuteur.com (consulté le 30 avril 2019)
  5. « Fiche d’Andy Delort », sur FFF.fr
  6. a b et c « Football - A l'ACA, Andy Delort a trouvé son nid », sur www.corsematin.com (consulté le 28 août 2015)
  7. « Andy Delort : « J’ai refusé un contrat du Borussia Dortmund » », sur sharkfoot.fr, (consulté le 28 avril 2013)
  8. a et b « Fiche d’Andy Delort », sur LFP.fr
  9. « Lorient se rassure », sur lequipe.fr, (consulté le 28 avril 2013)
  10. « Evian, premier de cordée », sur lequipe.fr, (consulté le 28 avril 2013)
  11. « Andy Delort, buteur à cœur ardent » (consulté le 28 août 2015)
  12. « Metz s’offre Delort », sur republicain-lorrain.fr, (consulté le 28 avril 2013)
  13. « Ajaccio, victoire hallucinante ! », sur football.fr, (consulté le 28 avril 2013)
  14. « La bonne pioche Delort ? », sur La Nouvelle République,
  15. « Rencontre avec Andy Delort », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 28 août 2015)
  16. « Andy Delort, diamant de 22 ans et 21 carats. Sport - Laval.maville.com », sur www.laval.maville.com (consulté le 28 août 2015)
  17. « Wigan, Andy Delort pour 3 ans (off.) », sur Goal.com,
  18. « Delort, fin de partie - Angleterre - SO FOOT.com », sur SOFOOT.com (consulté le 28 août 2015)
  19. « Andy Delort : « Dans les derniers moments, il y a eu une grosse montée d'adrénaline » », sur hat-trick.fr,
  20. « Football : le Sétois Andy Delort à Caen », sur MidiLibre.fr (consulté le 23 juillet 2015)
  21. « Delort : «Si Deschamps pouvait passer me voir...» », sur France Football (consulté le 13 novembre 2015)
  22. « Andy Delort invité du Canal Football Club », sur Stade Malherbe Caen (consulté le 13 novembre 2015)
  23. « Pourquoi Andy Delort est meilleur que Carlos Tévez », sur SOFOOT.com (consulté le 13 novembre 2015)
  24. « SM Caen. Andy Delort : "Je suis redevable envers Caen" », sur ouest-france.fr, (consulté le 2 août 2016)
  25. « Xavier Gravelaine (SM Caen) : «Delort est en train de se foutre en l'air» », L'Equipe,‎
  26. « Transfert : Andy Delort avec Gignac aux Tigres (Officiel) », sur lequipe.fr, (consulté le 2 septembre 2016)
  27. « Transfert : Andy Delort au Toulouse FC (Officiel) », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 28 janvier 2017)
  28. « Andy Delort (Toulouse) : «Je ne pouvais pas rêver mieux» », sur lequipe.fr, (consulté le 6 février 2017)
  29. « Ligue 1 : Andy Delort libère Toulouse contre Angers », sur lemonde.fr, (consulté le 6 février 2017)
  30. « VIDEO. TFC: Ciseau retourné, trois buts en trois matchs… Mais qui arrêtera Andy Delort? », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2017)
  31. « Transfert: le prêt du Toulousain Delort à Montpellier confirmé », sur lepoint.fr, (consulté le 24 juillet 2018)
  32. « Béziers : deux mois de prison avec sursis pour le footballeur de Montpellier Andy Delort », sur France 3 Occitanie (consulté le 12 février 2019)
  33. « Profil de Andy Delort », sur lfp.fr (consulté le 18 mars 2019)
  34. « Fiche d’Andy Delort », sur transfermarkt.fr
  35. « Equipe nationale : Andy Delort va rester à Montpellier », sur elmoudjahid.com, (consulté le 30 mai 2019)
  36. « Avec un grand Maté, l'équipe de France de beach-soccer se qualifie pour les 8èmes », sur foot31.fr, (consulté le 28 avril 2013)
  37. Delort : «Au prochain but, je fais le taureau» sur francefootball.fr, le 23 août 2013.
  38. « Andy Delort : « J’ai refusé un contrat du Borussia Dortmund » », sur sharkfoot.fr, (consulté le 28 avril 2013)
  39. « La liste pour les Etats-Unis », sur lequipe.fr, (consulté le 28 avril 2013)
  40. « Premiers pas en grenat pour Delort et Wagué », sur fcmetz.com, (consulté le 28 avril 2013)
  41. a et b « Monsieur frappe » (consulté le 5 août 2016)
  42. Delort rentre en jeu lors du match aller de la finale du tournoi.
  43. « Palmarès - Trophées UNFP », sur tropheesunfp.com (consulté le 25 mai 2019)
  44. a et b Théo Maneval, « Andy Delort meilleur joueur de Ligue 2 pour France Football », sur francebleu.fr, (consulté le 25 mai 2019)
  45. « Palmarès - Trophées UNFP du Football », sur tropheesunfp.com (consulté le 25 mai 2019)
  46. https://www.mhscfoot.com/articles/2018-2019/equipe-pro/trophee-andy-delort-joueur-de-la-saison-au-mhsc
  47. https://mhsconair.com/actu-joueur/andy-delort-citoyen-dhonneur-de-la-ville-de-montpellier

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :