Andrew J. Weaver

personnalité politique canadienne

Andrew J. Weaver
Illustration.
Fonctions
Député à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique

(7 ans, 2 mois et 26 jours)
Élection 14 mai 2013
Réélection 9 mai 2017
Circonscription Oak-Bay-Gordon-Head
Législature 40e et 41e
Prédécesseur Ida Chong
Successeur Murray Rankin
Chef du Parti vert de la Colombie-Britannique

(4 ans et 28 jours)
Prédécesseur Adam Olsen (intérim)
Successeur Adam Olsen (intérim)
Biographie
Nom de naissance Andrew John Weaver
Date de naissance
Lieu de naissance Victoria (Colombie-Britannique)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti vert (jusqu'en 2020)
Indépendant (depuis 2020)
Diplômé de Université de Victoria
Université de Cambridge
Université de la Colombie-Britannique
Profession Climatologue

Andrew J. Weaver, né en 1961 à Victoria, est un climatologue, membre du GIEC et professeur à l'école des sciences terrestres et océaniques de l'université de Victoria[1], et homme politique canadien.

Il représente la circonscription d'Oak-Bay-Gordon-Head à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique depuis . Après avoir été député du Parti vert de la Colombie-Britannique et chef de ce parti du au , il siège comme indépendant depuis le [2].

BiographieModifier

FormationModifier

Diplômé du High School d'Oak Bay en 1979, Andrew Weaver obtient un B.Sc en mathématiques et physique de l'université de Victoria en 1983, un « Master of Advanced Study » en mathématiques de l'université de Cambridge en 1984 et un PhD en mathématiques appliquées de l'université de Colombie-Britannique en 1987. Après son PhD, il réalise son post-doctorat à l'école de mathématiques de l'université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie en 1998 puis il rejoint l'institut pour l'étude de l'atmosphère et des océans à l'université de Washington à Seattle l'année suivante[3].

ClimatologueModifier

Weaver est l'auteur ou co-auteur de plus de 200 articles sur le climat, la météorologie, l'anthropologie, les sciences de la vie et de la Terre ou l'océanographie. Il est rédacteur en chef du Journal of Climate de 2005 à 2009. Membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), il est l'auteur principal des rapports 2, 3, 4 et 5 du groupe[4].

Il publie également plusieurs ouvrages de vulgarisation sur le dérèglement climatique, dont Keeping our Cool: Canada in a Warming World (Viking Canada, 2008)[3].

Carrière politiqueModifier

Le , il se présente comme candidat du Parti vert de la Colombie-Britannique dans la circonscription d'Oak Bay-Gordon Head à l'élection provinciale du 14 mai 2013[5]. Il devient le chef adjoint du parti. Lors de cette élection, il devient le premier candidat vert élu et le premier député vert à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique[6]. Il est aussi le premier candidat vert à être élu à une assemblée législative provinciale au Canada.

Le , il annonce sa candidature à la course à la direction du Parti vert provincial[7],[8]. Il est désigné par acclamation à ce poste le suivant[9].

Aux élections de 2017, les verts obtiennent 16,83 % des voix[10], Andrew Weaver conserve son siège de député provincial et, avec Sonia Furstenau et Adam Olsen, il forme le premier caucus vert en Amérique du Nord[11]. Les négociations en vue de la formation du gouvernement, auxquelles il participe, aboutissent à un gouvernement minoritaire NPD soutenu par le Parti vert[12].

En octobre 2019, il annonce son départ prochain de la direction du Parti vert de la Colombie-Britannique et sa décision de ne pas se représenter aux prochaines élections[13]. Il quitte ses fonctions de chef le [14]. Il quitte le caucus vert quelques jours plus tard et, en septembre, il déclare soutenir le chef du NPD[15], John Horgan.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Andrew Weaver's home page sur University of Victoria.
  2. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « Andrew Weaver quitte le caucus vert de la Colombie-Britannique », sur Radio-Canada.ca (consulté le 16 octobre 2020)
  3. a et b (en-US) « Andrew Weaver, Professor and Canada Research Chair in Climate Modelling and Analysis, School of Earth and Ocean Sciences, University of Victoria » [archive du ], sur Metro Vancouver (consulté le 8 janvier 2015)
  4. (en) [PDF] GEIÉC, « Climate Change 2007: The Physical Science Basis", chapter 10: Global Climate Projections », sur Working Group 1.
  5. (en)« Climate scientist Andrew Weaver turns to B.C. Greens for political run », (consulté le 14 mai 2013).
  6. (en) « B.C.'s Greens win first provincial seat », sur CBC,
  7. (en) « Andrew Weaver to seek B.C. Green Party leadership », CBC, (consulté le 25 novembre 2015)
  8. (en) Lindsay Kines, « Andrew Weaver says he's ready to lead B.C. Greens », Victoria, BC, Times Colonist, (consulté le 25 novembre 2015)
  9. (en) « BC Greens elect Andrew Weaver as next leader »
  10. (en) « 2017 Provincial General Election Report »
  11. « Élections en Colombie-Britannique: les libéraux réélus, à un siège d'une majorité », (consulté le 3 mai 2018).
  12. « Colombie-Britannique: le Parti vert et le NPD veulent former le prochain gouvernement », (consulté le 3 mai 2018)
  13. « Andrew Weaver quitte la tête du Parti vert de la Colombie-Britannique », Radio-Canada, 7 octobre 2019.
  14. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « Andrew Weaver prêt à passer le flambeau sans regret », sur Radio-Canada.ca (consulté le 16 octobre 2020)
  15. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « Andrew Weaver « n'est pas vert », dit la chef du Parti vert de la C.-B. | Élections Colombie-Britannique 2020 », sur Radio-Canada.ca (consulté le 16 octobre 2020)

Liens externesModifier