Andreas Köpke

footballeur allemand

Andreas Köpke
Image illustrative de l’article Andreas Köpke
Köpke en tant qu’entraîneur des gardiens avec l’Allemagne en 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Allemagne (entraîneur des gardiens)
Biographie
Nom Andreas Köpke
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (59 ans)
Lieu Kiel (Allemagne de l'Ouest)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Gardien de but
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1979-1983 Drapeau : Allemagne de l'Ouest Holstein Kiel072 (0)
1983-1984Drapeau : Allemagne de l'Ouest SC Charlottenburg038 (0)
1984-1986Drapeau : Allemagne de l'Ouest Hertha BSC Berlin081 (0)
1986-1994Drapeau : Allemagne FC Nuremberg285 (2)
1994-1996Drapeau : Allemagne Eintracht Francfort075 (0)
1996-1998Drapeau : France Olympique de Marseille077 (0)
1998-2001Drapeau : Allemagne FC Nuremberg077 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1987-1990Drapeau : Allemagne RFA olympique008 (0)
1990-1998Drapeau : Allemagne Allemagne059 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Andreas Köpke est un footballeur allemand né le à Kiel. Il évoluait au poste de gardien de but.

Il est particulièrement célèbre pour avoir été le gardien de but de l'équipe d'Allemagne victorieuse de l'Euro 1996. Bien qu'il n'ait disputé aucun match du tournoi du fait de son statut de remplaçant, il a aussi remporté la Coupe du monde 1990.

BiographieModifier

Après avoir fait ses débuts de footballeur à Holstein Kiel, il passe en 1983 par Charlottenburg, puis l'année suivante par le Hertha Berlin et en 1986 il signe au FC Nuremberg, club où il restera jusqu'en 1994. Puis il rejoint l'Eintracht Francfort. À noter qu'il connaîtra lors de ces différents passages de nombreuses... relégations.

Les portes de l'équipe nationale s'ouvrent à lui à partir de 1990 et devient la doublure de Bodo Illgner et remporte ainsi le titre de champion du Monde la même année. En 1994, juste après la Coupe du Monde, Bodo Illgner, déçu notamment par le résultat de son équipe nationale lors de ce tournoi mondial, prend sa retraite internationale. Andreas se retrouve dès lors titulaire et remporte l'Euro 96. Cette année-là, il est également sacré meilleur gardien du monde par l'IFFHS.

Fin juin 1996, il signe un contrat de deux ans avec le FC Barcelone[1]. Mais le transfert est annulé à cause de son agent : depuis le , seuls les intermédiaires titulaires d'une licence délivrée par la FIFA sont habilités à passer des transactions entre un joueur et un club[1]. Or, l'agent de Köpke ne disposait pas de cette licence[1].

Finalement, Andreas rejoint juste après l'Euro 1996 l'Olympique de Marseille, fraîchement promu en Division 1. Titulaire indiscutable lors de ses deux premières saisons à l'OM, il est fragilisé à la suite de ses mauvaises performances lors de la Coupe du Monde en 1998. L'entraîneur phocéen Rolland Courbis décide alors de mettre Andreas en concurrence avec le jeune Stéphane Porato, en provenance de l'AS Monaco, présenté alors comme le futur Fabien Barthez. Après quelques tergiversations (Andreas joue lors des premières journées de championnat un match sur deux), Stéphane Porato est définitivement promu numéro 1 par Courbis malgré des débuts compliqués où il encaisse quatre buts lors de la première mi-temps contre Montpellier pour son premier match au Vélodrome (victoire finale 5-4[2]). Vexé, le gardien allemand quitte la Canebière au mercato hivernal 1998-1999[3],[4].

Il est alors annoncé du côté des Glasgow Rangers qui cherchent un gardien après la blessure de Lionel Charbonnier[5],[6],[7],[8]. Les Rangers renoncent à le recruter en raison des exigences de son agent[9],[10].

Après ce transfert avorté, Köpke s'engage avec son ancien club, le FC Nuremberg. Il y reste jusqu'en 2001 avec une remontée en Bundesliga.

Köpke devient en 2004 l'entraîneur des gardiens de l'équipe nationale d'Allemagne où il succède à Sepp Maier. Il quitte son poste le 6 juillet 2021, une semaine après la défaite de l'Allemagne contre l'Angleterre (0-2) en 1/8 de finale de l'Euro 2020.

PalmarèsModifier

En clubModifier

En Équipe d'AllemagneModifier

Distinctions individuellesModifier

AnecdotesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Les irrégularités se poursuivent sur le marché des transferts de footballeurs, www.lemonde.fr, 20 juillet 1996.
  2. Le jour où l'OM a renversé Montpellier 5-4
  3. Köpke s'en va, www.liberation.fr, 12 novembre 1998.
  4. Marseille et Kökpe : c'est fini, www.letelegramme.fr, 12 novembre 1998.
  5. FOOTBALL : Lionel Charbonnier sérieusement blessé, www.lemonde.fr, 13 novembre 1998.
  6. (en) Kopke set for Ibrox move, www.heraldscotland.com, 13 novembre 1998.
  7. FOOTBALL : Andreas Köpke attendu par les dirigeants des Glasgow Rangers, www.lemonde.fr, 15 novembre 1998.
  8. (en) Rangers wait on World Cup veteran, www.news.bbc.co.uk, 16 novembre 1998.
  9. (en) Rangers give up on Kopke, www.theguardian.com, 19 novembre 1998.
  10. (en) Football: Rangers abort move for Kopke, www.independent.co.uk, 23 octobre 2011.
  11. (en) Karel Stokkermans, « ESM XI », sur rsssf.com, (consulté le 20 août 2009)
  12. (de)die-elfmeter-schuetzen-der-liga

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :