Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sokolov.
Ne doit pas être confondu avec Ivan Sokolov.

Andreï Sokolov
Андрей Соколов
Image illustrative de l’article Andreï Sokolov

Naissance 20 mars 1963
Vorkouta, Russie
Nationalité Drapeau de la France France
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Titre Grand maître international
Meilleur classement Elo 2632 (janvier 2006)

Andreï Iourievitch Sokolov (en russe : Андрей Юрьевич Соколов, ISO 9 : Andrej Ûr'evič Sokolov), né le à Vorkouta, République des Komis en République socialiste fédérative soviétique de Russie, est un joueur d'échecs soviétique puis russe, français depuis 2000. Grand maître international du jeu d'échecs depuis 1984, il a remporté le championnat du monde junior en 1982 (devant Benjamin et Short), le championnat d'URSS en 1984 et fut finaliste du tournoi des candidats en 1987 contre Anatoli Karpov.

Au , il a un classement Elo de 2 583 points, ce qui en fait le 11e joueur français.

Il évolue actuellement en France pour le club de Mulhouse, où il est également entraîneur.

Andreï Sokolov ne doit pas être confondu avec le joueur letton, Andrejs Sokolovs (aussi transcrit Andrei Sokolov) né en 1972.

Biographie et carrièreModifier

Il apprend à jouer aux échecs à l'âge de six ans auprès de son père. À 12 ans il entre dans une école d'échecs de Moscou et y a Vladimir Yourkov comme premier entraîneur. Au début des années 1980, il surgit tel un « météore » dans le monde des échecs[1]: Sokolov gagne le championnat d'URSS junior en 1981, puis le Championnat du monde d'échecs junior en 1982 à Copenhague; il devient champion d'URSS en 1984 à Lviv et obtient son titre de grand maître international de la FIDE. Sokolov obtient la médaille d'or avec l'URSS à l'Olympiade d'échecs de 1984 à Thessalonique et de 1986 à Dubaï, ainsi qu'au championnat du monde d'échecs par équipes disputé pour la première fois à Lucerne en 1985.

Sokolov sort vainqueur du cycle des candidats en 1985-1986, en remportant le tournoi de Montpellier en 1985 et en battant Rafael Vaganian 6-2 (+4 -0 =4) puis Arthur Youssoupov 7,5-6,5 (+4 -3 =7) à Riga, ce qui lui permet de devenir numéro 3 mondial[2]. Sokolov affronte Anatoli Karpov en finale et il est battu 3,5-7,5 (+0-4=7) à Linares. Karpov se retrouve ainsi dans le match pour le titre face à Garry Kasparov à Séville en 1987.

En 1988, Sokolov bat à la fois Karpov et Kasparov lors des tournois de la Coupe du monde GMA[3]. En 1990, il remporte l'open de Moscou de Tal et Vaganian.

En 1995, il finit 1er-5e du championnat de Russie d'échecs, le titre de champion de Russie revenant à Peter Svidler, vainqueur au départage.

Carrière en clubModifier

Sokolov choisit de prendre la nationalité française en 2000. Il joue au club d'échecs de Mulhouse, en Top 12 français.

NotesModifier

  1. Larousse du jeu d'échecs, 1997, (ISBN 2-03-518207-7), page 412
  2. Nicolas Giffard, Le nouveau guide des échecs, Traité complet, ed. Robert Laffont, coll. Bouquins, 2009, (ISBN 978-2-221-11013-3), page 634
  3. Larousse du jeu d'échecs, 1997, (ISBN 2-03-518207-7), page 413

Liens externesModifier