Andreï Gretchko

Andreï Antonovitch Gretchko (en russe : Андре́й Анто́нович Гречко́), né le à Golodaïevka (aujourd'hui Kouïbytchevo, dans l'oblast de Rostov) et mort le à Moscou, est un militaire et homme politique soviétique. Il fut maréchal de l'Union soviétique.

Andreï Gretchko
Image dans Infobox.
Andreï Gretchko
Fonctions
Commander-in-Chief of the Russian Ground Forces (en)
-
Parlementaire du Soviet suprême de l'Union soviétique
Biographie
Naissance
ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Kouïbytchevo (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Nationalité
Allégeance
Formation
Académie militaire Frounzé (en)
Académie militaire M. V. Frounzé (jusqu'en )
Académie militaire de l'État major des forces armées de la Fédération de Russie (en) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Membre de
Armes
Grades militaires
Conflits
Distinctions
Liste détaillée
Arme d'honneur avec une représentation dorée de l'emblème d'État de l'URSS (d)
Ordre du mérite de la République populaire hongroise (d)
Ordre du drapeau de la république populaire de Hongrie (en)
Ordre de Karl-Marx
Honourable Order of the Two Rivers (en)
Ordre de Sukhe Bator
Ordre de la république populaire de Bulgarie (d)
Médaille du Jubilé des « 50 Ans des Forces armées de l'URSS » (en)
Médaille du XXe anniversaire de l'Armée rouge des ouvriers et des paysans (en)
Ordre de Georgi Dimitrov (en)
Médaille du Jubilé des « 30 ans de l'Armée et la Marine soviétique » (en)
Médaille du Jubilé des « 40 Ans des Forces armées de l'URSS » (en)
Médaille « Pour le développement des terres vierges » (en)
Grand-croix de l'ordre militaire de Virtuti Militari
Commandeur de l'ordre Polonia Restituta
Croix de guerre 1939-1945
Ordre du Lion blanc
Médaille de la victoire et de la liberté 1945 (en)
Médaille commémorative de la bataille du col de Dukla (d)
Grand-croix de l'ordre Polonia Restituta
Ordre de Klement Gottwald (en)
Ordre du 23 août (d)
Ordre de la Croix de Grunwald, 1re classe
Chevalier 1re classe de l'ordre du Lion de Finlande‎
Ordre de la Croix de Grunwald, 2de classe
Ordre de l'Étoile de la République socialiste de Roumanie (en)
Ordre du Mérite patriotique d'or
Médaille du 30e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne
Médaille pour la victoire sur l'Allemagne dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945
Médaille du centenaire de la naissance de Lénine (en)
Ordre de Koutouzov de 2e classe
Médaille pour la Défense de Moscou
Médaille du Jubilé des « 20 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille pour la défense du Caucase
Médaille pour la défense de Kiev
Ordre du Drapeau rouge (, et )
Ordre de Lénine (, , , , et )
Ordre de Souvorov, 2e classe ()
Ordre de Koutouzov, 1re classe ( et )
Ordre de Bohdan Khmelnytsky de 1re classe ()
Ordre de Souvorov, 1re classe ( et )
Étoile d'or ( et )
Héros de l'Union soviétique ( et )
Héros de la République socialiste tchécoslovaque (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
signature d'Andreï Gretchko
signature

BiographieModifier

Il est né le dans un village proche de Rostov-sur-le-Don. Il rejoint l'armée rouge en 1919 au sein de la cavalerie et participe à la guerre civile russe. Il étudie dans une école d'officier de cavalerie à Taganrog et devient officier en 1926. Il rejoint le Parti communiste de l'Union soviétique en 1928. En 1936 il est étudie à l'Académie militaire Frounze[1].

Il a participé à la Seconde Guerre mondiale en Ukraine, devant Moscou et dans le Caucase. En 1941 il commande la 34e division de cavalerie basé à Kiev. Comme Major-général d' à il commande la 18e armée (Union soviétique). En des unités de l'armée participent à la Bataille du Caucase, à la libération de Krasnodar[2].

De 1967 à 1976, il fut ministre de la défense de l'URSS. En 1976, peu avant sa mort, il était l'initiateur du déploiement d'euromissiles (engins balistiques de moyenne portée) RSD-10 Pionnier, ce qui a mené au début des années 1980 à la Crise des euromissiles[3].

Il écrivit un livre en russe intitulé La bataille du Caucase en 1969. En 1976 son ouvrage Les forces armées de l'État soviétique est traduit en français. Il est aussi avec Alexeï Sergueïevitch Jeltov (ru), Ivan Konev, Matveï Zakharov coauteur du livre La Grande campagne libératrice de l'armée soviétique édité par les Éditions du Progrès en 1975.

Sur les autres projets Wikimedia :

Son épouse est décédée en 1990.

DistinctionsModifier

Principaux titres et décorations :

ainsi que diverses médailles.

ŒuvresModifier

  • La bataille du Caucase, 1969.
  • Les forces armées de l'État soviétique, 1976.

Notes et référencesModifier

  1. Dennis Kavanagh (1998). "Andrei Grechko". A Dictionary of Political Biography. Oxford: OUP. p. 196. Retrieved 4 September 2013.
  2. Cant, James "The SS-20 Missile-Why Were You Pointing at Me?" pages 240-253 from Russia War, Peace and Diplomacy edited by Ljubica and Mark Erickson, London: Weidenfeld & Nicolson, 2004 page 245
  3. Milan Hauner, « Reviews : John Erickson, The Road to Stalingrad: Stalin's War with Germany, Vol. 1. London, Weidenfeld and Nicolson, 1975. x + 594 pp. £12.00 », European Studies Review, vol. 9, no 3,‎ , p. 394–396 (ISSN 0014-3111, DOI 10.1177/026569147900900310, lire en ligne, consulté le )

Liens externesModifier