André Simonazzi

vice chancelier suisse

André Simonazzi
Illustration.
Fonctions
Vice-chancelier de la Confédération
Porte-parole du Conseil fédéral
En fonction depuis le
Élection
Chancelier Corina Casanova
Walter Thurnherr
Prédécesseur Oswald Sigg (de)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Monthey
Nationalité Suisse
Parti politique Sans étiquette
Diplômé de Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID)
Profession Journaliste

André Simonazzi, né en 1968 à Monthey, est une personnalité politique suisse, journaliste, vice-chancelier de la Confédération et porte-parole du Conseil fédéral depuis le .

BiographieModifier

Aîné d'une famille de trois garçons, d'origine italienne par un arrière-grand-père venu en Suisse pour travailler au percement du tunnel du Simplon[1], André Simonazzi naît en 1968 à Monthey. Son père était professeur d'économie au Collège de l'Abbaye de Saint-Maurice[2].

Après avoir obtenu une maturité de type B (latin-anglais) au Collège de l'Abbaye de Saint-Maurice en 1988, il décroche en 1992 une licence en relations internationales à l'Université de Genève[3]. Il travaille deux ans[4] comme journaliste stagiaire pour le quotidien Le Nouvelliste[1]. En 1995[3], il devient le porte-parole de Caritas Suisse (de), une organisation humanitaire, puis en 1998 le directeur de son département de l'information[2],[5]. Il se rend à ce titre notamment au Bangladesh, en Somalie et au Rwanda[1].

En 2004, il entre au Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication comme porte-parole et suppléant du directeur de l'information, puis comme directeur de l'information à partir de 2005[6],[5].

Depuis le , il est vice-chancelier de la Confédération suisse et porte-parole du Conseil fédéral[7],[8]. Il n'est pas membre du Parti socialiste, mais de sensibilité de gauche[9],[2].

Il est marié à une journaliste[9] et père de trois enfants[2]. Il joue du violon[1],[2].

RéférencesModifier

  1. a b c et d « Rencontre avec un nomade qui pose ses valises à Berne », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  2. a b c d et e Felley, Eric, « La nouvelle voix du Conseil fédéral », sur L'Hebdo, Ringier, (consulté le )
  3. a et b (en) Swiss Federal Chancellery FCh, « Vice Chancellor André Simonazzi », sur www.bk.admin.ch (consulté le )
  4. Laurent Nicolet, « André Simonazzi, la voix de ses sept maîtres », Migros Magazine,‎ , p. 16-17 (lire en ligne)
  5. a et b « Une voix romande pour le Gouvernement », sur SWI swissinfo.ch (consulté le )
  6. « André Simonazzi sera le nouveau porte-parole du DETEC », sur DETEC, Confédération suisse (consulté le )
  7. « Chancellerie fédérale - Vice-chancelier André Simonazzi », sur Chancellerie fédérale, Confédération suisse (consulté le )
  8. Christiane Imsand, « Helvetia latina veut des actes », sur Le Nouvelliste, Groupe Rhône Médias, (consulté le )
  9. a et b (de) « Generationswechsel beim Bundesratssprecher », NZZ,‎ (lire en ligne)

AnnexesModifier

InterviewsModifier

Articles connexesModifier