Ouvrir le menu principal

André Sentenac

biologiste moléculaire français
André Sentenac
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Georges André Sentenac, né le à Casteljaloux, est un biologiste moléculaire français spécialiste de la transcription des gènes.

Marié à Pierrette Balse, professeur de mathématiques à l’université d’Orsay, ils ont eu trois enfants, tous scientifiques, Anne, Marion et Daniel.

Sommaire

BiographieModifier

Après des études secondaires au lycée Gabriel Fauré de Foix et des études universitaires à la Faculté des Sciences de Toulouse puis à celle de Bordeaux, il obtient un doctorat de 3ème cycle puis un doctorat d’État en sciences naturelles à la Faculté des Sciences de Paris (1969).  Un stage post-doctoral à l’Institut des maladies du muscle à New York l’amène à s’intéresser aux mécanismes d’activation des gènes. Recruté dans le Service de Biochimie dirigé par Pierre Fromageot, il mènera toute sa carrière au Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA), au Centre d’Études de Saclay, où il dirigera une équipe de recherche sur la Transcription des gènes. Il est nommé chef du  Service de Biochimie et de Génétique Moléculaire en 1990, Directeur de recherches au CEA (1993) puis chef du Département de Biologie Joliot Curie (1999).

Il est élu correspondant de l’Académie des Sciences en 1999 puis membre de l’Institut en 2007[1].

Carrière scientifiqueModifier

Lors de son stage postdoctoral new-yorkais, dans le laboratoire du Dr George Acs, André Sentenac aborde la régulation de l’expression des gènes en montrant qu’un traitement hormonal approprié force un jeune coquelet mâle à fabriquer certains composants spécifiques de l’œuf. De retour en France, pour contourner la complexité des organismes supérieurs, il va choisir de travailler sur la levure Saccharomyces cerevisiae. Dans les années qui suivront, cette levure va devenir un modèle d’étude incontournable en génétique moléculaire des cellules eucaryotes.

Dans un premier temps, il a isolé et identifié les constituants essentiels de la machinerie moléculaire responsable de la transcription des gènes chez la levure. Il a donné la première description complète des trois formes d’ARN polymérases nucléaires qui sont constituées de l’assemblage de nombreuses sous-unités aux fonctions diverses[2]. Concentrant ses efforts sur la transcription de la grande famille des gènes de classe III codant les tARNs, l’ARN 5S et d’autres petits ARNs, il a isolé les facteurs généraux de transcription TFIIIC et TFIIIB et décrit la cascade d’interaction protéine-ADN et protéine-protéine conduisant au recrutement de l’ARN polymérase III sur l’ADN et à l’initiation de la transcription[3]. Au total, 26 protéines sont dédiées à la transcription des gènes de classe III. En particulier, il montre que le facteur TFIIIC est constitué de deux modules protéiques capables de se lier à deux éléments promoteurs distincts espacés de façon variable selon les gènes[4], de lever la répression chromatinienne et de recruter TFIIIB[3],[5].

Prix et distinctionsModifier

1969, Prix Maurice Nicloux de la Société française de biochimie

1977, Prix Paul Doisteau-Emile Blutel de l’Académie des sciences

1985, Membre élu de l’EMBO[6]

1987, Médaille d’argent du CNRS[7]

1997, Grand prix Charles-Léopold Mayer de l’Académie des sciences

1999, Membre de l’Academia Europaea[8]

1999, Membre correspondant de l’Académie des sciences[1]

1999-2004, Membre de l’EMBO Council

2007, Membre de l’Académie des sciences[1]

2012, Commandeur dans l’Ordre des Palmes académiques

2018, Officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur

Publications les plus représentativesModifier

Sentenac, A. Eukaryotic RNA polymerases. CRC Crit. Rev. Biochem. (1985) 18: 31-90

Marzouki, N., CaMier, S., Ruet, A, Moenne, A, and  Sentenac, A. Selective proteolysis defines two DNA binding domains in yeast transcription factor τ. Nature (1986) 323: 176-178

Margottin, F., Dujardin, G., Gérard, M., Egly, J.-M., Huet, J. and Sentenac, A.  Participation of the TATA factor in transcription of the yeast U6 gene by RNA polymerase C. Science (1991) 251: 424-426

Burnol, A-F., Margottin, F., Huet, J., Almouzni, G., Prioleau, M.-N., Méchali, M., and Sentenac, A. TFIIIC relieves repression of U6 snRNA transcription by chromatin. Nature (1993) 62: 475-477

Marsolier, M.-C., Tanaka, S., Livingstone-Zatchej, M., Grunstein, M., Thoma, F. and Sentenac, A. Reciprocal interferences between nucleosomal organization and transcriptional activity of the yeast SNR6 gene. Genes & Dev. (1995) 9: 410-422

Rüth, J., Conesa, C., Dieci, G., Lefebvre, O., Düsterhöft, A, Ottonello,  S., and Sentenac, A. A suppressor of mutations in the class III transcription system encodes a component of yeast TFIIIB. EMBO J. (1996) 15: 1941-1949

Dieci, G. and Sentenac, A. Facilitated recycling pathway for RNA polymerase III. Cell (1996) 84: 245-252

Chédin, S., Ferri, M.L., Peyroche, G., Andrau, J.C., Jourdain, S., Lefebvre, O., Werner, M., CarLes, C., and Sentenac, A. The yeast RNA polymerase III transcription machinery: a paradigm for eukaryotic gene activation. Cold Spring Harb. Symp. Quant. Biol. (1998) 63: 381-389

Oficjalska-Pham, D., Harismendy, O., Smagowicz, W.J., Gonzalez de Peredo, A, Boguta, M., Sentenac, A. and Lefebvre, O. General repression of RNA polymerase III transcription is triggered by protein phosphatase type 2A-mediated dephosphorylation of Maf1 Mol. Cell (2006) 22: 623-632.

Ducrot, C., Lefebvre, O., Landrieux, E., Guirouilh-Barbat, J., Sentenac, A. and Acker, J. Reconstitution of the yeast RNA polymerase III transcription system with all recombinant factors. J. Biol. Chem. (2006) 281: 11685-11692

Sentenac, A. and Riva, M. Odd RNA polymerases or the A(B)C of eukaryotic transcription. Biochim. Biophys. Acta (2013) 1829 : 251-257

Principaux ouvragesModifier

Sentenac, A. and Hall, B. Yeast RNA polymerases and their role in transcription in The Molecular Biology of the Yeast Saccharomyces. Cold Spring Harbor Laboratory Press (1982) pp 561-606

Thuriaux, P. and Sentenac, A.Yeast nuclear RNA Polymerases in The Molecular and Cellular Biology of the Yeast Saccharomyces : Gene expression. Cold Spring Harbor Laboratory Press (1991) pp 1-48

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Académie des sciences »
  2. Sentenac, A., « Eukaryotic RNA polymerases », CRC Crit. Rev. Biochem.,‎ (1985), 18, p. 31-90
  3. a et b Chédin, S., et al., « The yeast RNA polymerase III transcription machinery: a paradigm for eukaryotic gene activation », Cold Spring Harb. Symp. Quant. Biol.,‎ (1998), 63, p. 381-389
  4. Marzouki, N., et al., « Selective proteolysis defines two DNA binding domains in yeast transcription factor τ. », Nature,‎ (1986), 323, p. 176-178
  5. Burnol, et al., « TFIIIC relieves repression of U6 snRNA transcription by chromatin », Nature,‎ (993), 62, p. 475-477
  6. « EMBO »
  7. « Médaille d'argent du CNRS »
  8. « Academia europaea »