André Robin

vitrailliste français du XVe siècle

André Robin, maître verrier angevin du XVe siècle.

André Robin
Image dans Infobox.
Rosace nord de la cathédrale d'Angers, œuvre du maître-verrier André Robin en 1451.
Biographie
Activités
Période d'activité
XVe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata

André Robin était le peintre verrier chargé de l'entretien des vitraux de la cathédrale d'Angers depuis 1434.

On lui doit la réalisation des deux grandes rosaces des transepts de la cathédrale Saint-Maurice d'Angers. Il reçut commande de l'évêché d'Angers pour ces vitraux, à la suite de l'incendie accidentel de la cathédrale survenu le . Les travaux durèrent deux années[1].

La rosace nord représente le Jugement dernier, avec quinze signes de la fin du monde, entouré des Travaux des mois. La rosace sud représente le Christ entouré des vieillards de l'Apocalypse au milieu des signes du zodiaque[2].

Ensuite il restaura les autres vitraux endommagés par l'incendie. Il travailla sur le chantier de la cathédrale en même temps que le maître d'œuvre Guillaume Robin.

Après 1452, André Robin reçut d'autres propositions de vitraux pour des monuments de la ville d'Angers. Il présenta un certain nombre de projets qu'il réalisa, notamment, en 1466, les vitraux de la grande lucarne de la bibliothèque de la cathédrale d'Angers, ceux de la chambre des comptes du château d'Angers ainsi que ceux de l'Abbaye Saint-Serge d'Angers.

BibliographieModifier

  • Revue 303, no 70 , Éditions Conseil Régional des Pays de la Loire, Nantes : 2001
  • Cristiane Prigent, Art et société en France au XVe siècle, Éditions Maisonneuve et Larose, Paris : 1999
  • Karine Boulanger, Les Vitraux de la cathédrale d’Angers, Corpus vitrearum – France, « Monographies » III, Paris, CTHS, 2009

Liens externesModifier

SourcesModifier

  1. Revue 303, N°70 de juillet 2001, pages 82/83
  2. Christiane Prigent, Art et société en France au XVe siècle, , 846 p. (ISBN 978-2-7068-1399-3, lire en ligne), p. 356.