Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leroy et André Leroy (homonymie).
André Leroy
André Leroy (portrait Pomologische Monatshefte).jpg
Portrait paru dans le volume de 1869 de "Pomologische Monatshefte" (Lucas, Oberdieck, Jahn)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Sépulture
Abréviation en botanique
LeroyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

André Leroy (né le à Angers, mort le ) est un pépiniériste angevin.

Sommaire

BiographieModifier

Issu d'une grande famille de jardiniers, il reprend la direction de l'exploitation familiale en 1822. À sa mort, son entreprise emploie 300 ouvriers sur 200 hectares de plantation. Il fait des établissements André Leroy la plus importante pépinière d'Europe. La pépinière Leroy sera rachetée en deux fois, (1910 et 1930) par l'horticulteur René Levavasseur.

Il devient conseiller municipal de la ville d'Angers de 1840 à 1845 et de 1848 à 1870.

Le 1er juillet 1851, André Leroy marie sa fille Marie Léonide Leroy, avec le peintre angevin Eugène Appert.

En 1859, André Leroy a la charge d'élaborer un jardin sur le mail d'Angers. Le 15 mai 1859, le nouveau jardin ouvre au public. Le jardin du mail devient rapidement un des lieux les plus fréquentés de la cité angevine[1].

André Leroy est enterré au cimetière de l'Est, à Angers.

OuvragesModifier

À partir de 1855, un Catalogue général descriptif et raisonné est publié en cinq langues chaque année. Le grand horticulteur, au sommet de la vie sociale, économique et politique de la ville, reçoit la Légion d'honneur en 1855.

En 1866, André Leroy commence une grande encyclopédie arboricole en six volumes, le Dictionnaire de pomologie, qui sera terminée après sa mort, en 1879, par Bonneserre de Saint-Denis. Les six tomes, plus de 3 000 pages, sont réédités aujourd'hui par Naturalia Publications. Les tomes 1 et 2 sont consacrés aux poires (915 variétés), les 3 & 4, aux pommes (571 variétés), le 5 aux abricots et aux cerises et le tome 6, aux pêches.

version courte : liste des variétés décrites uniquement (Les Croqueurs de pommes de l'Anjou)
version longue : liste des variétés décrites, leurs références bibliographiques + synonymes (Les Croqueurs de pommes de l'Anjou)

Liens externesModifier

SourcesModifier