Ouvrir le menu principal

André Giriat

rameur français

André Giriat
Image illustrative de l’article André Giriat
Les champions d'Europe d'aviron 1931, Anselme Brusa (G.) et André Giriat (D.), ici en juin 1932.
Contexte général
Sport aviron
Biographie
Nom complet
dans le pays d'origine
André Giriat
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance
Lieu de naissance Villeurbanne
Décès (à 61 ans)
Lieu de décès Saint-Chamond
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats d'Europe 1 0 1
Championnats de France ≥ 6 ? ?

André Giriat est un rameur français né le à Villeurbanne et mort le à Saint-Chamond, dont la carrière de haut niveau s'est étalée sur plus d'une douzaine d'années.

BiographieModifier

En 1927 et 1931, Giriat et l'italien né en Suisse Anselme Brusa sont double champions de France du Deux avec barreur, ce dernier étant Pierre Brunet.

En 1931, Giriat et Anselme Brusa sont Champions d'Europe à Paris en Deux avec barreur (Giriat étant alors affilié à la "Société Nautique de la Basse-Seine" jusqu'en 1935, avant de passer au "Rowing-Club Paris").

Giriat dispute avec Brusa et Brunet l'épreuve du Deux avec barreur aux Jeux olympiques d'été de 1932 à Los Angeles, où l'équipage remporte la médaille de bronze.

En août 1935, Giriat est troisième du championnat d'Europe à Berlin, en double scull cette-fois, associé à Robert Jacquet (également parisien)[1].

Aux Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin, ils se classent quatrième, en Deux de couple.

Giriat est aussi champion de France en double-scull en 1935, 1936, 1937 et 1939, avec Jacquet.

En mai 1935, Giriat et Jacquet s'imposent en double scull face à la paire Louis Hansotte-Georges Fritsch (champions d'Europe 1933-1934, et champions de France 1933-1934), lors de la 30e "Journée des Fondateurs" de la Société nautique de la Basse-Seine[2].

En juin 1935, la paire Giriat-Jacquet remporte aussi les régates internationales de Suresnes, organisée annuellement par le Comité des régates internationales de Paris (en double-scull)[3]. En mai 1936 ils récidivent, face à Manière et Vilcot[4].

En septembre 1936, Giriat est deuxième de la Coupe de Paris en skiff, derrière Vincent Saurin[5].

Notes et référencesModifier

  1. Le Miroir des sports, 20 août 1935.
  2. Le Miroir des sports, 7 mai 1935, p.301.
  3. Le Miroir des sports, 4 juin 1935, p.365.
  4. Le Miroir des sports, 5 mai 1936.
  5. Le Miroir des sports, 8 septembre 1936.

Liens externesModifier

 
Robert Jacquet (G.) et André Giriat (D.), en juin 1935 à Suresnes.