Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Ancien élève de l'École normale supérieure de Paris, agrégé de grammaire, André Caquot rejoignit la Mission archéologique française en Éthiopie de 1953 à 1955, avant d'être nommé directeur d'études de religions sémitiques comparées à l'École pratique des hautes études puis chargé de cours d'histoire des religions à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg[2].

De 1964 à 1968, il fut chargé de cours d'hébreu et d'histoire de la religion d'Israël à la Sorbonne, puis de 1972 à 1994, il occupa la chaire d'hébreu et d'araméen au Collège de France. Élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1977, il en devint le président en 1986[3].

Ayant pris sa retraite en 1992, André Caquot fut invité à donner des conférences et des séminaires jusqu'en 2003 à la faculté de Théologie et de sciences religieuses de l'Université catholique de l'Ouest à Angers[2]. Celle-ci conserve aujourd'hui sa bibliothèque et ses archives[4].

Il contribua à la traduction des Psaumes et des Livres de Samuel pour la Traduction œcuménique de la Bible[5].

Président de la Société asiatique et de la Société des études juives, André Caquot fut également secrétaire général de la Société française d'histoire des religions[5].

DécorationsModifier

Principales publicationsModifier

  • La reine de Saba et le bois de la croix selon une tradition éthiopienne, Addis-Abeba, Centre français des études éthiopiennes, 1955.
  • Rites et pratiques religieuses. La Divination [sous la dir. de], Paris, Presses universitaires de France, 1968.
  • Leçon inaugurale, Paris, Collège de France, 1973.
  • Actes du premier Congrès International de Linguistique Sémitique et Chamito-sémitique [sous la dir. de], Berlin, Walter de Gruyter, 1974.
  • Textes ougaritiques : Mythes et légendes, Paris, Cerf, 1974.
  • Dieu et l'Être (ouvrage collectif), Paris, Collection des Études Augustiniennes, 1978.
  • Histoire de la littérature hébraïque et juive : Depuis les origines jusqu'à la ruine de l'État juif, 135 après J.C (ouvrage collectif), Paris, Slatkine, 1982.
  • Textes ougaritiques : Textes religieux, rituels, correspondance [sous la dir. de], Paris, Cerf, 1989.
  • Béhémot, Paris, Maisonneuve, 1996.
  • Figures de Satan [sous la dir. de], Lille, Centre de recherches Lectures de l'Écriture, 2000.

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « André Caquot », sur babelio.com
  2. a et b « André Caquot », sur college-de-france.fr
  3. « Marcel Caquot », sur aibl.fr
  4. Cf. J. Riaud, ML. Chaieb,  L'œuvre d'un orientaliste, André Caquot 1923-2004, Champion, Paris, 2010, p. 7.
  5. a et b Eloi Ficquet, « André Caquot », Annales d'Éthiopie, vol. 20,‎ , p. 265-266 (lire en ligne)

BibliographieModifier

  • Philipe de Robert, « André Caquot », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 562-563 (ISBN 978-2846211901)

Liens externesModifier