André Alvarez

joueur français de rugby à XV

André Alvarez était un joueur français de rugby à XV, né le à Bayonne, décédé le à Urt[1], de 1,73 m pour 77 kg, ayant occupé le poste d'arrière essentiellement et plus rarement de demi d'ouverture, à l'Aviron bayonnais, puis au Racing club de France, et enfin à l'US Tyrosse, ainsi qu'en sélection nationale.

André Alvarez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
UrtVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
André Jean Alvarez-MatorraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Taille
1,73 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Masse
77 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Spécialité
Équipe

BiographieModifier

André Alvarez fut commercial et aida son épouse qui tenait un commerce à Tyrosse. Surnommé le Pasteur, il était un être se rapprochant de la nature et de l'ésotérisme. Ainsi, il se rapprocha d'Haroun Tazieff, de Philippe Chatrier ses meilleurs amis. Amateur de sport, il pratiqua, jusqu'à plus de 60 ans, la course à pied, pieds nus dans la forêt landaise, été comme hiver, qu'il agrémentait d'un bain dans l'océan. Le vélo était aussi un de ses loisirs favoris. Il ne manquait pour rien au monde un match de rugby, mais déçu de voir son évolution et surtout le fait que certains techniciens privilégiaient trop la défense au détriment de l'attaque à son gout, il se tenait loin des terrains de jeu.

Son fils Pierre "Peïo" Alvarez a joué à l'Aviron bayonnais, à l'US Tyrosse, au Club athlétique Bordeaux-Bègles Gironde et au Biarritz olympique. Il a coentrainé l'Aviron bayonnais avec Xavier Péméja après avoir entrainé le Biarritz olympique, Hendaye et à l'US Tyrosse. Son fils ainé, Jean-Louis dit "Yayi", ancien demi de mêlée ou arrière à l'US Tyrosse, l'Aviron bayonnais, au Racing club de France, et au Stade niortais est le père de Jordi, actuellement joueur d'Orthez. Baptiste, lui fils de Peïo, a été sacré Champion de France des Nationale B avec Langon en , tandis que Benjamin, fils d'Aline, sa fille, est actuellement entraîneur au stade olympique chambérien rugby en Championnat de France de rugby à XV de 1e division fédérale après avoir été sacré Champion de France au printemps 2009 avec les Espoirs de Bordeaux-Bègles puis avoir entraîné le sporting club albigeois de 2014 à 2016 en championnat de France de rugby à XV de 2e division. Maxime, second fils de Peïo, jouait quant à lui à AS Mérignac. Aujoud'hui, Maxime fait partie du coaching-staff du Royal Kituro Rugby Club à Bruxelles, qui évolue en D1 belge.

CarrièreModifier

En clubModifier

Avec les BleusModifier

  • André Alvarez a connu sa première sélection le contre l'armée britannique.

PalmarèsModifier

En clubModifier

Avec les BleusModifier

  • 20 sélections
  • 1 essai, 1 drop, 1 pénalité, 6 transformations (25 points).
  • Sélections par année : 1 en 1945, 4 en 1946, 4 en 1947, 5 en 1948, 3 en 1949, 3 en 1951.

Il participa aux tout premiers matchs de l'après-guerre, ainsi qu'alors aux trois premières réintroductions de la France dans le Tournoi des Cinq Nations. Il fut de la sorte du XV tricolore vainqueur pour la première fois des gallois chez eux, à Swansea en 1948, en tant que dernier rempart ; il fit aussi partie de la 1re équipe de France qui vainquit les Anglais à Twickenham LE , obtenant par la suite la médaille d'or de la FFR. Il fut également le premier Français sélectionné chez les Barbarians Britanniques en 1951, mais dut refuser puisque sa femme attendait un heureux événement. Il fut le premier joueur français à jouer en sélection avec l'équipe britannique du Major Stanley.

RéférencesModifier

Lien externeModifier