Andalgalá

commune argentine

Andalgalá
Blason de Andalgalá
Héraldique
Andalgalá
Administration
Pays Drapeau de l'Argentine Argentine
Province Catamarca
Département Andalgalá
Maire José Perea
Code postal K4740
Indicatif téléphonique 3835
Démographie
Gentilé andalgalense
Population 14 068 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 27° 34′ 59″ sud, 66° 18′ 56″ ouest
Altitude 973 m
Divers
Fondation 12/07/1658
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Argentine
Voir sur la carte administrative d'Argentine
City locator 14.svg
Andalgalá
Géolocalisation sur la carte : Argentine
Voir sur la carte topographique d'Argentine
City locator 14.svg
Andalgalá
Liens
Site web www.mininterior.gov.ar/municipales/busqueda/amplia_info.asp?ID=CAT003

Andalgalá est une ville du centre-nord de la province argentine de Catamarca, chef-lieu du département d'Andalgalá. Elle se trouve à 250 km au nord-ouest de la capitale provinciale, San Fernando del Valle de Catamarca.

Situation du département et de la ville d'Andalgalá, dans la province de Catamarca

Son nom, en Quechua signifie, soit « Seigneur du lièvre », soit « Seigneur de la haute montagne ».

SituationModifier

La ville constitue en fait une oasis irriguée par le río Andalgalá, au pied des contreforts méridionaux de la Sierra de Aconquija, couverts de selve subtropicale et dominés par le superbe sommet Nevado del Candado, et au nord du Campo de Belén, un espace désertique qui contient le Salar de Pipanaco.

AccèsModifier

  • Depuis la capitale provinciale, on y accède par la route nationale 38 (que l'on emprunte en direction du sud), puis la route nationale 60 et la route provinciale 46 (totalement asphaltée - 250 km).
  • Un trajet plus court mais de moins bonne qualité : 228 km par les RN38, RP9, RP1 et RP48 (132 km asphaltés et 96 km consolidés).

HistoireModifier

Le territoire fut habité jadis par des tribus diaguitas (dont les calchaquís), très belliqueuses, qui retardèrent le peuplement hispanique. Celui-ci après deux tentatives avortées, se concrétisa le avec la fondation du fuerte de San Pedro de Mercado (fort de San Pedro de Mercado), durant la 2e guerre calchaquie. À la fin du XVIIIe siècle, ses campagnes étaient déjà réparties. La localité acquit le statut de ville en 1952.

PopulationModifier

La population est en croissance. Elle se montait à 11 411 habitants (2001) dans la ville proprement dite (3e ville de la province), et 14 068 pour tout le municipe.

ÉconomieModifier

Les principales productions sont les olives, les pêches, le noyer, la vigne, le cognassier (coings), le coton, les pommes de terre, les épices (cumin, anis); le bétail ovin et caprin. Le río Andalgalá, qui passe près de la ville est équipé d'une centrale hydroélectrique. À 40 kilomètres au nord-ouest de la ville se situe la mine d'Alumbrera.

TourismeModifier

Attractions touristiques :

  • La plaza central d'Andalgalá ;
  • L'église néo-gothique ;
  • Le Museo Arqueológico Provincial ou Musée archéologique provincial ;
  • La Casa Cisneros ;
  • Le Museo Privado Malli (Musée privé Malli) ;
  • Les bains de La Aguada avec camping auto ;
  • Le Majorat de Huasán (à 4 km au nord par route provinciale RP47) ;
  • La Fiesta del Fuerte de Andalgalá ou Fête du fort d'Andalgalá (en janvier) ;
  • Excursions en montagne (Sierra de Aconquija) ou en forêt.

AnnexesModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier