Ouvrir le menu principal

Ancien temple protestant du Poët-Laval

église au Poët-Laval (Drôme)
Ancien temple protestant
Poet Laval - temple Ancien village.jpg
Présentation
Destination initiale
habitation
Destination actuelle
musée
Style
Statut patrimonial
Site web
Localisation
Adresse
Coordonnées

L'ancien temple protestant du Poët-Laval est un monument situé à Le Poët-Laval, commune de la Drôme.

C'est l'un des trois temples protestants français qui datent d'avant la révocation de l'édit de Nantes en 1685.

HistoireModifier

Implanté au sein de la partie médiéval du village, dans l'ancienne commanderie de l'ordre des chevaliers hospitaliers, le bâtiment a eu plusieurs utilisations. Tout d'abord maison de chevalier, au XVe siècle, la demeure a été ensuite maison communale, puis temple protestant en 1622 alors que la région (Drôme, Cévennes) est très largement acquise aux idées de la réforme protestante[1].

Ce temple est l'un des trois temples protestants français qui datent d'avant la révocation de l'édit de Nantes en 1685 ; tous les autres temples protestants ont été détruits en France par les forces armées du roi Louis XIV[1].

Après l'interdiction de la Religion prétendue réformée, le temple redevient maison commune du village, et ne subit alors aucune modification. L’édit de Versailles[a], édit de tolérance signé par Louis XVI en 1787, puis l'article 10 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789[b] vont permettre aux protestants de retrouver leur temple qui est réaffecté au culte en 1807. Réaménagé en 1860, il conserve l'aspect caractéristique des temples de la Réforme des XVIe et XVIIe siècles avec sa chaire centrale et ses bancs répartis en cercle (ou en carré). C'est en 1935 qu'il est désaffecté en tant que lieu de culte[1].

Depuis 1961, le lieu est transformé en musée de l'Histoire du protestantisme drômois[2].

DescriptionModifier

La salle de l’ancien temple en totalité, les façades et les toitures de l’ensemble de la maison communale sont inscrites à l'inventaire des monuments historiques depuis le [3].

Pour en savoir plusModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L’édit de Versailles permet aux personnes non-catholiques de bénéficier de l'état civil sans devoir se convertir au catholicisme.
  2. L'article 10 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 dispose que « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

RéférencesModifier

  1. a b et c Jean-Laurent Turbet, « Temples protestants : de Le Poët-Laval à Saint-Jean du Gard. Magnifiques ! », sur le site de Jean-Laurent Turbet, 2 septembre <2015 (consulté le 4 mars 2018).
  2. Histoire du musée
  3. « Ancien temple protestant », notice no PA26000024, base Mérimée, ministère français de la Culture.