Ancien francoprovençal

Ancien francoprovençal
Lionois
(adjectif : ancien-francoprovençal)
Période textes connus à partir du XIIIe s.
Langues filles francoprovençal
Région Sud-Est de la France
Dauphiné
Typologie V2, flexionnelle, accusative, syllabique, à accent d'intensité
Classification par famille

L'ancien francoprovençal ou ancien arpitan est le terme moderne utilisé pour qualifier la langue francoprovençale ou arpitane telle qu'elle apparaissait aux alentours des XIIIe et XIVe siècles (époque dont nous sont parvenus un grand nombre de textes rédigés dans cette langue).

Origines et descendanceModifier

L'ancien francoprovençal, tout comme l'ancien français et l'ancien provençal (ancêtre de l'occitan), dérive du roman, terme servant à désigner la langue issue du bas-latin parlée en Gaule après la chute de l'Empire romain et en cours de dialectalisation.

L'ancien francoprovençal est l'ancêtre des parlers francoprovençaux actuels. Par rapport à ces derniers, l'ancien francoprovençal présente un visage plus uni, la grammaire de la langue connaît en effet moins de variations au Moyen Âge qu'aujourd'hui (la traduction en francoprovençal moderne du Testament de Johan de Borbono par Mlle Gonon a montré en outre que le l'ancien francoprovençal présentait également moins de gallicismes, le texte médiéval apparaissait phonologiquement plus pur que les traductions, lesquelles sont mâtinées d'emprunts au français).

MorphologieModifier

Sur le plan morphologique, l'ancien francoprovençal est encore une langue flexionnelle, tout comme autour de lui l'ancien français et, dans une moindre mesure, l'ancien occitan. Tout comme l'ancien français, dont il apparaît très proche, l'ancien francoprovençal présente une grande réduction des flexions par rapport au latin, en résultant un système du nom connaissant généralement deux nombres (singulier / pluriel), ainsi qu'une déclinaison à deux cas. Cependant, et à la différence de l'ancien français, l'ancien francoprovençal connaissait encore les trois genres du latin (masculin / féminin / neutre), bien que le genre neutre ne subsistât qu'à l'état résiduel.

Par rapport à l'ancien français et à l'ancien occitan, l'ancien francoprovençal présente également quelques conservations inédites, comme la subsistance résiduelle de la nasale -am de l'accusatif des noms latins de la Ière déclinaison, rencontrée par-ci par-là dans les textes en ancien francoprovençal jusqu'au XVIIe siècle, généralement sous la forme -an (ou -in pour les noms ayant subi une palatisation). Une autre conservation unique est celle de -i au nominatif masculin pluriel dans la déclinaison de mots comportant une double consonne en fin de radical (par exemple li nostri, li maistri ou li autri, dérivant directement du latin illi nostri et illi altri, contre li nostre, li maistre et li autre en ancien français ou los nostres, los maistres et los autres en ancien occitan — « les nôtres », « les maîtres » et « les autres »).

L'article définiModifier

L'article défini de l'ancien francoprovençal dérive du démonstratif latin ille. Ce démonstratif ille a également donné à l'ancien francoprovençal (et donc au francoprovençal moderne) les pronoms de troisième personne (el, illi etc. dérivant de ille, illa). Les formes différentes que ce même mot latin donnera en ancien français (ille donne à la fois li comme article défini et el comme pronom personnel de la 3e personne, de même son féminin illa donne à la fois li comme article et illi comme pronom) viennent de ce que ce mot était accentué différemment en bas-latin suivant son utilisation dans la phrase. Le neutre illud ne survit qu'au singulier sous la forme lo (pour le cas sujet comme pour le cas régime) car les quelques noms neutres survivants en francoprovençal étaient généralement des collectifs (ex. lo quart, lo cent etc.), les autres s'adaptaient généralement à la déclinaison du type II des noms masculin (lo matin était neutre au singulier dans les textes mais s'adaptait au masculin du type II s'il était employé au pluriel : li matin au CS et los matins au CR).

L'article défini
Masculin Féminin Neutre
Cas Singulier Pluriel Singulier Pluriel Singulier Pluriel
Cas sujet bas-lat. *illi pour ille > li lat. illi > li lat. illa > *(il)lje > li bas-lat. *illas > les lat. illud > lo
Cas régime lat. illu(m) > lo lat. illos > los lat. illam > la

Le nomModifier

Type I (féminin) Type II (masculin) Type III (mixte) Type V (neutre)
normal hybride (Ia) normal hybride (IIa) IIIa (masc. en -aor) IIIb (masc. en -on) IIIc (fém. en -an) IIId (irréguliers masc. et fém.) normal
sg. sujet li fenna li citás li murs li pare li chantare li larre li nona li cons li suer lo cent
régime la fenna(n) la citá lo mur lo pare lo chantaor lo larron la nonan lo contio la seror lo cent
pl. sujet les fennes les citáes / cités li mur li pare li chantaor li larron les nones li contio les serors
régime les fennes les citáes / cités los murs los pares los chantaors los larrons les nonans los contios les serors
Note : Les noms de type I et II étaient de beaucoup les plus nombreux.