Ancien centre de tri postal Charleroi X

Ancien centre de tri postal Charleroi X
Image dans Infobox.
Façade principale depuis la quai de la Gare du Sud.
Présentation
Architecte
Jean-Pierre Reynders
Construction
1995
Commanditaire
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Adresse
Square des Martyrs
6000 Charleroi
Coordonnées
Localisation sur la carte de Charleroi
voir sur la carte de Charleroi
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg

L' ancien centre de tri postal Charleroi X était un centre de tri postal situé à Charleroi (Belgique) près de la gare Charleroi-Sud. Il a été construit au début des années 1990 par le bureau de l'architecte Jean-Pierre Reynders pour la Régie des postes[1] et son activité a déménagé sur le nouveau site de Martinrou à Fleurus en 2005[2].

À partir de 2019, il abrite le pôle digital et industriel A6k-E6k[3].

HistoireModifier

En 1905, le premier bureau de poste a été inauguré à côté de la gare pour être démoli à la fin des années 1980[4].

Le bâtiment actuel est construit sur le site occupé par l'ancien bâtiment postal, le parking voyageurs de la SNCB et le centre routier. Afin de préparer le site, le centre de tri a dû être temporairement déplacé dans les anciens bâtiments de "Canforama" et le trajet du métro modifié[1],[4].

La première pierre du nouveau complexe a été posée le 17 novembre 1988 par le Premier ministre Wilfred Martens et il a été mise en service à la fin de 1995. Le nouveau centre postal abritait 500 agents avec une prévision de 2.100.000 envois journaliers[4].

Après une dizaine d'années de fonctionnement, le centre a connu un certain nombre de problèmes. Les plusieurs cas d'intoxication au CO parmi les employés, les infiltrations d'eau du toit et le divorce entre les services postaux et la SNCB. Ces facteurs d'ampleur variable ont amené Bpost à se délocaliser dans le nouveau site de Fleurus[5].

En 2019, en profitant de sa proximité avec la gare, ce bâtiment devient le catalyseur de la stratégie du plan CATCH pour le développement de l'emploi à Charleroi. L'espace est repensé et consacré en un centre de formation spécialisé divisé en deux pôles synergiques, entre ateliers et formation numérique : A6K et E6K[3],[6]. Le centre a été visité le 7 février 2020 par le Ministre-Président wallon Elio Di Rupo[7].

ArchitectureModifier

Le concept développé par le cabinet d'architecture est celui d'un bâtiment-outil, rationnel et identifiable. Le programme architecturale développé est structuré entre l'administration et la "machine"[1]. Au rez-de-chaussée, le salle de triage d'un hectare est développé, complètement dégagée à l'exception de 4 colonnes. Pour permettre ce développement, la structure porteuse est rendue visible et s'exprime par le rythme des façades nord et sud. Sur la façade nord, vers la Sambre, une coursive extérieure couverte par le toit est aménagée pour permettre l'évacuation en cas d'incendie. Cette ouverture vers la Sambre et la ville a été conçue pour offrir une vue mais en même temps pour montrer discrètement un élément dynamique la nuit. Les zones techniques sont disposées à l'est et à l'ouest. La partie publique et administrative est développée avec une architecture plus classique, vers la place des Martyrs partagée avec l'entrée de la gare. Le restaurant et la cafétéria sont orientés vers cet espace. La matérialité du bâtiment est rendue par l'utilisation d'un revêtement en pierre sur les façades et son dimensionnement pour développer le ton et le relief. La façade est, plus technique, est habillée d'un mur rideaux abritant les grilles de ventilation et les canalisations de fluides[1].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Reynders 1990, p. 30.
  2. « Le centre de tri postal ira à Martinrou », sur Le Soir Plus (consulté le )
  3. a et b DH Les Sports+, « L’ancien tri postal se numérise, pour la formation et les entreprises », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  4. a b et c Mac Kay 1996, p. 55.
  5. DH Les Sports+, « Charleroi X déménage en 2005 », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  6. « Plus de 250 personnes travailleront bientôt sur le site de l'ancien tri postal de Charleroi », sur RTBF Info, (consulté le )
  7. « Elio Di Rupo visite BeCode et l’espace A6K - E6K à Charleroi », sur Édition digitale de Charleroi, (consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Reynders, Centre de tri postal de Charleroi X, Bruxelles, CIAUD, coll. « A+ » (no 108), , 88 p. (ISBN 9782804703677), p. 30
  • Philippe Mac Kay, Charleroi d'hier et d'aujourd'hui, Charleroi, Nouvelle Gazette, , p. 54-55
  • René-Pierre Hasquin, De Charnoy village à Charleroi métropole, Jumet, IPH Editions, , 219 p. (ISBN 2-930336-26-9), p. 208

Articles connexesModifier

Liens externesModifier