Ouvrir le menu principal

Les Anchiornithidae (anchiornithidés en français) constituent une famille de petits dinosaures à plumes, définie comme regroupant tous les théropodes maniraptoriens qui sont plus étroitement apparentés à Anchiornis huxleyi qu'à Passer domesticus (le moineau domestique), Archaeopteryx lithographica, Dromaeosaurus albertensis, Troodon formosus ou Oviraptor philoceratops[1].

Ce taxon a été créé en 2017 par C. Foth et Oliver Rauhut lors de la redescription du spécimen d'Archaeopteryx de Haarlem reclassé comme un Maniraptora d'un nouveau genre (Ostromia)[1]. Le genre type est Anchiornis [2].

Il est considéré par ses inventeurs comme étant peut-être le plus ancien et le plus basal taxon du clade des Avialae[1].

Les anchiornithidés ont vécu du début de l'Oxfordien (Jurassique supérieur) jusqu'à la fin du Barrémien (Crétacé inférieur), soit il y a environ entre 163,5 à ≃125,0 millions d'années.

ClassificationModifier

 
Vue d'artiste d'un anchiornithidé : Serikornis par Emily Willoughby.

Un proche équivalent de ce clade, les Anchiornithinae, érigé par Xing Xu et ses collègues en 2016[3], a été considéré comme une sous-famille. Cette sous-famille a été rattachée soit aux Troodontidae[4], soit aux Archaeopterygidae[5], soit considérée comme un clade d'Avialae[6].

Andrea Cau et ses collègues en 2017, lors de la description d'un nouveau genre de Dromaeosauridae, Halszkaraptor, ont conduit une large analyse phylogénétique des maniraptoriens confirmant la validité de la famille des anchiornithidés en position basale des Avialae[7].

Le cladogramme suivant montre la position phylogénétique des anchiornithidés parmi les Avialae et les genres qui lui sont rattachés, à l'exception du genre Ostromia[7] :

Avialae
Anchiornithidae


Yixianosaurus longimanus



Xiaotingia zhengi





Anchiornis huxleyi




Eosinopteryx brevipenna




Aurornis xui



Serikornis sungei








Archaeopteryx lithographica




Scansoriopterygidae




Rahonavis ostromi




Balaur bondoc




Jeholornithidae



Pygostylia (→ Oiseaux)








Voir aussiModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) C. Foth et O.W.M. Rauhut, « Re-evaluation of the Haarlem Archaeopteryx and the radiation of maniraptoran theropod dinosaurs », BMC Evolutionary Biology, vol. 17,‎ , p. 236 (DOI 10.1186/s12862-017-1076-y, lire en ligne)
  2. (en) Xu X, Zhao Q, Norell MA, Sullivan C, Hone DWE, Erickson GM, et al. A new feathered maniraptoran dinosaur fossil that fills a morphological gap in avian origin. Chinese Sci Bull. 2009; 54:430–5
  3. (en) Xu et al. (2016) An Updated Review of the Middle-Late Jurassic Yanliao Biota: Chronology, Taphonomy, Paleontology and Paleoecology. Acta Geologica Sinica Vol. 90 No. 6 p. 2229–2243
  4. (en) Stephen L. Brusatte, Graeme T. Lloyd, Steve C. Wang et Mark A. Norell, « Gradual assembly of avian body plan culminated in rapid rates of evolution across the dinosaur-bird transition », Current Biology, vol. 24, no 20,‎ , p. 2386–2392 (PMID 25264248, DOI 10.1016/j.cub.2014.08.034)
  5. (en) Xing Xu, Hailu You, Kai Du et Fenglu Han, « An Archaeopteryx-like theropod from China and the origin of Avialae », Nature, vol. 475, no 7357,‎ , p. 465–470 (PMID 21796204, DOI 10.1038/nature10288, lire en ligne)
  6. (en) M. Wang, X. Wang, Y. Wang et Z. Zhou, « A new basal bird from China with implications for morphological diversity in early birds », Scientific Reports, vol. 6,‎ , p. 19700 (PMID 26806355, PMCID 4726217, DOI 10.1038/srep19700)
  7. a et b (en) Andrea Cau, Vincent Beyrand, Dennis F. A. E. Voeten, Vincent Fernandez, Paul Tafforeau, Koen Stein, Rinchen Barsbold, Khishigjav Tsogtbaatar, Philip J. Currie et Pascal Godefroit, « Synchrotron scanning reveals amphibious ecomorphology in a new clade of bird-like dinosaurs », Nature,‎ (DOI 10.1038/nature24679, lire en ligne)