Ouvrir le menu principal
Schéma de l'anacyclose selon Polybe.

L'anacyclose est une théorie cyclique de la succession des régimes politiques, exposée par Platon dans La République au Livre VIII (545a-546b)[1], développée par l'historien grec Polybe de Mégalopolis[2], admise par Cicéron dans le De Republica[Où ?] et reprise par Nicolas Machiavel dans les Discours au deuxième chapitre du premier livre.

ConceptModifier

Le livre VIII et le début du livre IX de La République de Platon décrivent successivement quatre formes de cités et d’hommes injustes correspondant à quatre degrés de corruption de la justice, qui sont énumérés en 544c: timocratie ou timarchie, oligarchie, démocratie, tyrannie.

Polybe décrit un cycle en six phases qui fait basculer la monarchie dans la tyrannie, à laquelle fait suite l'aristocratie qui se dégrade en oligarchie, puis vient la démocratie, qui entend remédier à l'oligarchie, mais sombre, dans une sixième phase, dans le pire des régimes qui est l'ochlocratie, où il ne reste plus qu'à attendre l'homme providentiel qui reconduira à la monarchie[réf. nécessaire].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Voir Patrick Juignet, Platon et les régimes politiques. Philosophie, science et société (lire en ligne)
  2. VI, 4, 6

BibliographieModifier