Montebello Rock

(Redirigé depuis Amnesia Rockfest)

Montebello Rock
Image illustrative de l’article Montebello Rock
Une foule lors de l'édition 2014.

Genre Punk, rock, heavy metal, ska, ska punk, hardcore, rap
Lieu Montebello
Période Été (Juin)
Direction artistique Alex Martel, Fat Mike (2015)[1], Tim Armstrong (2015)[1]
Site web http://www.montebellorock.com/

Le Montebello Rock, d'abord connu sous les noms Amnesia Rockfest et Montebello Rockfest, est un festival de musique rock qui se déroule annuellement en juin à Montebello dans la région de l'Outaouais. Fondé en 2005 par Alex Martel, natif du village de Montebello alors âgé de 17 ans, le Rockfest est devenu le plus gros festival de musique rock au Canada et l'un des plus grands en Amérique du Nord[2],[3].

Avec une population de 978 habitants, le petit village de Montebello a accueilli annuellement un achalandage de plus de 200 000 festivaliers pendant les années-phares de l'événement[2]. Le festival offre une programmation diversifiée avec des têtes d'affiche internationales, des groupes cultes, des réunions, des raretés et des artistes émergents[3]. Outre la programmation, le festival est reconnu pour son emplacement en campagne, son volet camping et son ambiance festive partout dans le village pendant le weekend[4]. Les groupes Rammstein, System of a Down, Linkin Park, Blink-182, Motley Crue et Queens of the Stone Age font partie des têtes d'affiche qui ont joué au Rockfest[5],[3].

HistoriqueModifier

Le festival a été fondé en 2005 par Alex Martel, natif du village de Montebello et alors âgé de 17 ans[6]. Lassé de devoir voyager vers de plus grandes villes afin d'assister à des concerts et souhaitant promouvoir son groupe Deadly Apples, il décide de mettre sur pied son propre événement dans son village natal et il le nomme Petite-Nation Rockfest, en référence au nom de la région[7]. La première édition a presque été annulée dû à une tornade qui a détruit une grande partie des installations quelques heures avant le début de l'événement[8],[2]. Trois groupes ont joué à cette première édition qui a attiré 500 personnes: le groupe Deadly Apples de Martel, suivi du groupe punk local UKKO et de Grimskunk[7].

Après une pause en 2006, le Rockfest est de retour en 2007 dans le même format que la première édition, cette fois-ci avec Vulgaires Machins comme tête d'affiche[9]. En 2008, le festival devient une journée complète de musique avec deux scènes. Ce fut la première édition à attirer des gens de l'extérieur de la région et à générer une couverture médiatique saluant la programmation qui regroupait tous les groupes établis du Québec dans les scènes punk, rock et métal dont Grimskunk, Mononc' Serge, Anonymus et The Sainte Catherines[7].

Le Rockfest 2009 a continué dans le même format avec l'ajout d'une troisième scène et des groupes canadiens tels que Gob, Priestess et Mononc' Serge[10]. Pour l'édition 2010, le festival s'est étiré sur deux jours et a accueilli un plus grand nombre d'artistes internationaux dont Anti-Flag, Misfits et Alexisonfire[11]. Ce fut la dernière année que Deadly Apples a joué au festival avant d'hiberner pendant sept ans alors que Martel s'est concentré sur la croissance du Rockfest[12].

En 2011, le festival est renommé D-TOX Rockfest puisque que la marque de vêtements D-TOX devient commanditaire en titre. Ce fut la première édition majeure pour le festival, avec des artistes tels que NOFX, Lamb of God pour leur seule prestation de 2011, Pennywise, Hatebreed et plusieurs autres[13],[14].

La croissance s'est poursuivie avec le Rockfest 2012 qui a accueilli des groupes tels que Korn, Sublime with Rome, Bad Religion et Dream Theater[15],[16]. Tony Sly a joué son dernier concert avec No Use For A Name au Rockfest 2012 avant son décès[17],[18]. Mitch Lucker a également joué son dernier concert canadien avec Suicide Silence au Rockfest 2012 avant son décès[19],[20]. Afin d'honorer leurs mémoires, le festival a nommé ses deux nouvelles scènes punk et hardcore en leurs noms l'année suivante[21].

En 2013, le festival est renommé Amnesia Rockfest puisque la marque de vêtements Amnesia devient commanditaire en titre[22],[23]. L'édition 2013 connaît une croissance significative avec cinq scènes et une programmation importante comprenant Rise Against, The Offspring, Marilyn Manson, Alice Cooper, Deftones, Social Distortion, Rancid et Lamb of God[23]. Le festival triple son achalandage et reçoit plusieurs critiques au niveau logistique[24]. Afin de corriger ces maux de croissance, les organisateurs ont annoncé des changements logistiques majeurs pour 2014 ainsi que l'embauche de l'équipe de production du Festival d'été de Québec, du coordonnateur logistique du Ottawa Bluesfest et de l'équipe d'Orkestra (Festibière de Gatineau) pour gérer la production, la logistique, l'accueil, le camping et le stationnement[25].

L'édition 2014 a reçu les éloges des festivaliers et des médias pour la programmation imposante, de même que la logistique et production rehaussées[26]. Attirant une foule record, le Rockfest 2014 a accueilli Blink-182, Motley Crue pour le premier spectacle de leur Final Tour, Weezer, Alice in Chains, Megadeth, Billy Talent, Primus, Five Finger Death Punch, Cypress Hill, NOFX et A Day to Remember[27]. Malgré qu'il ne figurait pas officiellement sur la programmation, Tim Armstrong de Rancid a donné deux concerts acoustiques improvisés dans les rues de Montebello[2]. Afin de promouvoir le festival, Martel fut interviewé par Tim Armstrong à son émission de radio Tim Timebomb et par Nikki Sixx de Motley Crue à son émission de radio Sixx Sense[28],[29].

Le 10e anniversaire du Rockfest a eu lieu à Montebello en juin 2015. La programmation fut élaborée par Fat Mike de NOFX et Tim Armstrong de Rancid comme programmateurs invités avec Martel[30],[31]. Elle fut annoncée en primeur par le magazine Rolling Stone et comprenait System of a Down, Linkin Park (qui fut leur dernier concert canadien avant le décès de Chester Bennington), The Offspring (qui a joué Americana en entier), Slayer, Snoop Dogg, Rob Zombie, Deftones (qui a joué Around the Fur en entier), Tenacious D, Pixies, Rancid (qui a joué And Out Come The Wolves en entier) et Sublime with Rome[3]. Le festival a également ajouté un volet humour avec Mike Ward, Steve-O et Tom Green[3]. Pendant la tournée promotionnelle du festival, Martel fut interviewé par une femme nue sur l'émission Naked News et plusieurs de leurs journalistes ont couvert le festival en étant nues[32],[33].

Au début 2016, ce fut annoncé que le fondateur Alex Martel devenait partenaire minoritaire du Rockfest alors que les compagnies Juste pour rire et La Tribu devenaient partenaires majoritaires[34],[35]. Martel est demeuré porte-parole et programmateur de l'événement[36]. Plus tard en 2016, l'homme d'affaires Alexandre Taillefer devient également partenaire dans le Rockfest lorsqu'il achète des parts de La Tribu via sa nouvelle entreprise culturelle Mishmash[37],[38].

L'édition 2016 fut encore élaborée par Fat Mike de NOFX et Tim Armstrong de Rancid comme programmateurs invités avec Martel, comprenant des artistes tels que Blink-182, Rise Against, Korn, Limp Bizkit, Jane's Addiction, Ice Cube, Bring Me the Horizon, A Day to Remember, Puscifer, Twisted Sister pour leur dernière prestation canadienne, Lamb of God, Sum 41 et NOFX (qui a joué Punk In Drublic en entier)[39],[40]. L'humoriste Mike Ward est devenu porte-parole du festival et a accueilli Martel comme invité sur son podcast Sous Écoute pour un spécial Rockfest[41].

En 2017, l'événement est renommé Montebello Rockfest et accueille Rammstein, Queens of the Stone Age, Iggy Pop, Alexisonfire, The Offspring (qui a joué Ixnay on the Hombre en entier), Megadeth, Wu-Tang Clan, Bullet for My Valentine, AFI, 311, Bad Religion et Good Charlotte[5]. Martel a également réuni son groupe Deadly Apples au Rockfest 2017 comme tête d'affiche de la scène québécoise[42]. Une soirée d'ouverture spéciale a lieu pour souligner la Fête Nationale du Québec avec des groupes québécois tels que Les Cowboys Fringants, Robert Charlebois, Les Trois Accords et Loco Locass[43]. Afin d'accommoder la production imposante de Rammstein, le festival a installé la plus grande scène et production de son histoire[44]. Les organisateurs ont créé un cirque médiatique en invitant le chanteur Jeremy Gabriel, un jeune homme atteint du syndrome de Treacher-Collins ayant chanté pour le pape et pour Céline Dion, à offrir un concert métal au Rockfest[45],[46].

Au début 2018, il est annoncé que le promoteur québécois Piknic Électronik remplace Juste pour rire comme partenaire du Rockfest et devient donc partenaire majoritaire avec La Tribu[47],[48]. Puisque les compagnies Piknic Électronik et La Tribu étaient toutes deux détenues en partie par l'homme d'affaires Alexandre Taillefer via son entreprise culturelle Mishmash, celui-ci a formellement obtenu le contrôle du Rockfest alors que le fondateur Alex Martel a conservé son rôle de porte-parole et programmateur[47],[49],[50],[51].

La 13e édition en 2018 comprenait Prophets of Rage, Five Finger Death Punch, Weezer, Godsmack, Tenacious D, A Day to Remember, Lamb of God, Stone Temple Pilots, Jimmy Eat World, Sum 41 (qui a joué Does This Look Infected? en entier), Rancid et Dropkick Murphys[52]. En février 2018, Martel est invité au talk-show Tout le monde en parle, l'émission de télévision la plus regardée au Québec[53]. En mai 2018, il est annoncé que le Rockfest deviendra le premier événement canadien à bannir l'usage de pailles de plastique[54].

Le 21 juin 2018, les organisateurs Outaouais Rock ont déposé un avis d'intention de recourir aux dispositions de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité dû à une créance accumulée de 5 millions de dollars canadiens causée par une baisse importante de ventes de billets[55]. Les organisateurs ont pris cette décision en espérant permettre au festival de restructurer ses opérations et assurer sa survie. Après six mois de négociations infructueuses avec ses créanciers, Outaouais Rock déclare officiellement faillite le 21 décembre 2018[56]. En février 2019, il fut révélé que l'entreprise Téo Taxi d'Alexandre Taillefer, partenaire majoritaire du Rockfest, a fait faillite et que plusieurs autres de ses projets étaient en difficulté financière[57],[58]. Alex Martel, le fondateur original et partenaire minoritaire, a effectué plusieurs déclarations critiquant la décision prise par les partenaires majoritaires[59],[60],[49].

En février 2019, Martel a annoncé que le festival serait remplacé par un événement retour aux sources nommé Montebello Rock, sans aucune implication des anciens partenaires majoritaires du Rockfest[61]. En mars 2019, Olivier Primeau, co-propriétaire du Beachclub de Pointe-Calumet et de festivals tels que Metro Metro et Escapade Music Festival, annonce qu'il combine ses forces à Martel en tant que partenaire minoritaire[62],[63].

Mis sur pied en seulement deux mois, la première édition de cette nouvelle et plus petite mouture a lieu en juin 2019 à Montebello avec des artistes tels que MxPx, Venom, Vulgaires Machins, 88 Fingers Louie, The Sainte Catherines et Black Flag[64]. En 2019, Martel fut invité sur plusieurs podcasts afin de discuter de la chute du Rockfest et la renaissance avec Montebello Rock[65],[66],[67].

ControversesModifier

Lors de l'édition 2012, un festivalier qui quittait le Rockfest est décédé près de Montebello dans un accident de voiture impliquant un policier qui répondait à un appel au festival. Le policier, qui conduisait à 181km/h dans une zone de 90km/h, fut reconnu coupable de conduite dangereuse lors d'un deuxième procès en 2019 et a écopé d'une peine de travaux communautaires et d'un don de 1000$ à un organisme de charité[68],[69].

En 2013, le festival reçoit plusieurs critiques au niveau logistique alors que son achalandage triple[24]. Afin de corriger ces maux de croissance, les organisateurs ont annoncé des changements logistiques majeurs pour 2014 ainsi que l'embauche de l'équipe de production du Festival d'été de Québec, du coordonnateur logistique du Ottawa Bluesfest et de l'équipe d'Orkestra (Festibière de Gatineau) pour gérer la production, la logistique, l'accueil, le camping et le stationnement[25].

Avant l'édition 2013, les organisateurs ont reçu une menace anonyme les accusant de satanisme puisqu'ils ont invité Marilyn Manson et Alice Cooper au Rockfest[70].

En 2014, Jello Biafra a annulé sa présence au festival lorsqu'il a appris que son ancien groupe Dead Kennedys faisait aussi partie de la programmation du Rockfest[71]. Martel a répondu que les deux groupes étaient programmés sur des journées différentes, tout comme pour Black Flag et leur ancien chanteur Henry Rollins, ainsi que pour Misfits et leur ancien chanteur Danzig[71]. Malgré cette situation, Jello Biafra a joué au Rockfest 2017[5].

Pendant l'édition 2014, la compagnie pour adultes AD4X et l'actrice porno Pamela Kayne ont recruté des festivaliers pour participer à un film pornographique tourné sur le camping du Rockfest dans une tente et une roulotte sans l'autorisation du festival[72],[73]. La compagnie et une autre actrice porno ont répété l'expérience en 2016 en recrutant des festivaliers une fois de plus, s'attirant les foudres du maire de Montebello[74],[75].

Lors de l'édition 2014, une querelle a éclaté entre NOFX et Five Finger Death Punch. Fat Mike de NOFX a utilisé une bonne partie de son concert pour se moquer de Five Finger Death Punch, alors que leur chanteur Ivan Moody a dédié sur scène la chanson Burn MF à NOFX[70].

En août 2014, les organisateurs font un coup d'éclat en envoyant un avion avec une banderole du Rockfest pour survoler le site du festival compétiteur Heavy Montréal tout le weekend[76].

Au début 2015, un résident de Montebello a tenté sans succès de poursuivre en justice le festival sous prétexte que des festivaliers ont piétiné son terrain et causé des dommages lors de l'édition 2013[77].

En mai 2015, pendant la tournée promotionnelle du festival, Martel fut interviewé par une femme nue sur l'émission Naked News et plusieurs de leurs journalistes ont couvert le festival en étant nues[32],[33].

Lors de l'édition 2015, deux festivaliers ivres sont tombés en bas de la grande roue et ont été transportés à l'hôpital[78].

À la fin 2015, l'organisme Impératif Français a critiqué le Rockfest pour avoir déplacé les dates de l'édition 2016 pendant la Fête Nationale du Québec alors que la majorité des artistes au festival chantent en anglais[79]. Le Rockfest a répliqué avec humour en publiant une nouvelle version de son affiche avec tous les noms de groupes traduits en français[80],[81].

Après l'édition 2016, un membre de l'équipe de Twisted Sister a critiqué le Rockfest comme étant le ''pire festival de tous les temps'', notamment dû à un manque de croustilles dans la loge[82]. Malgré la controverse, Dee Snider, chanteur de Twisted Sister, est revenu au Rockfest l'année suivante avec son groupe solo[83].

En 2017, les organisateurs ont créé un cirque médiatique en invitant le chanteur Jeremy Gabriel, un jeune homme atteint du syndrome de Treacher-Collins ayant chanté pour le pape et pour Céline Dion, à offrir un concert métal au Rockfest[45],[46]. Jeremy Gabriel est devenu une figure polarisante au Québec suite à sa plainte à la Commission des droits de la personne contre l'humoriste Mike Ward dû à une blague dans un spectacle d'humour[84]. Ward avait donné un spectacle au Rockfest 2015 et était porte-parole pour le Rockfest 2016[85],[86]. Le coup publicitaire a engendré des menaces de mort envers Jeremy Gabriel; un homme de Montréal s'est fait arrêter par la police et a purgé une peine de 30 jours en prison[87],[88]. La compagnie pour adultes AD4X a profité de la controverse pour offrir 10 000$ canadien à Jeremy Gabriel en échange qu'il participe à un tournage pornographique avec l'actrice porno Vandal Vyxen lors du festival[89]. En mai 2018, Jeremy Gabriel a menacé de poursuivre le festival en justice après la fuite d'une photo le démontrant en train de consommer de la drogue au Rockfest[90],[91].

Lors de l'édition 2017, un festivalier dans la soixantaine est retrouvé mort dans les rues de Montebello après avoir fait un arrêt cardiaque[92].

En avril 2018, le Rockfest a annoncé qu'il deviendrait le premier festival à permettre la consommation de marijuana pendant l'événement suite à la légalisation de la drogue au Canada[93].

En mai 2018, le groupe ska Streetlight Manifesto se fait expulser de la programmation du festival après ne pas avoir honoré la clause d'exclusivité de son contrat à une deuxième reprise[94].

Lors de l'édition 2018, un festivalier de 25 ans est décédé suite à une overdose de drogue au camping[95].

Le 21 juin 2018, les organisateurs Outaouais Rock ont déposé un avis d'intention de recourir aux dispositions de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité dû à une créance accumulée de 5 millions de dollars canadiens causée par une baisse importante de ventes de billets[55]. Les organisateurs ont pris cette décision en espérant permettre au festival de restructurer ses opérations et assurer sa survie. Après six mois de négociations infructueuses avec ses créanciers, Outaouais Rock déclare officiellement faillite le 21 décembre 2018[56]. Au début 2019, il fut révélé que l'entreprise Téo Taxi d'Alexandre Taillefer, partenaire majoritaire du Rockfest, a fait faillite et que plusieurs autres de ses projets étaient en difficulté financière[57],[58]. Alex Martel, le fondateur original et partenaire minoritaire, a effectué plusieurs déclarations critiquant la décision prise par les partenaires majoritaires[59],[60],[49]. En février 2019, Martel a annoncé que le festival serait remplacé par un événement retour aux sources nommé Montebello Rock, sans aucune implication des anciens partenaires majoritaires du Rockfest[61]. En mars 2019, Olivier Primeau, co-propriétaire du Beachclub de Pointe-Calumet et de festivals tels que Metro Metro et Escapade Music Festival, annonce qu'il combine ses forces à Martel en tant que partenaire minoritaire[62],[63].

En avril 2019, le groupe punk Anti-Nowhere League est expulsé de la programmation du festival suite à des plaintes concernant des paroles homophobes[96].

Deux semaines avant l'édition 2019 de Montebello Rock, l'événement a dû changer de site dû aux inondations majeures de la rivière des Outaouais[97].

RéférencesModifier

  1. a et b Fat Mike de NoFX et Tim Armstrong de Rancid aideront à la programmation du Rockfest 2015 (consulté le 14 avril 2015)
  2. a b c et d (en) Keith Bonnell Updated: June 11 et 2018, « Memories and metal: Montebello Rockfest founder Alex Martel reflects on the wild ride it’s been | Ottawa Citizen », (consulté le 25 décembre 2019)
  3. a b c d et e (en-US) Jon Blistein et Jon Blistein, « System of a Down, Linkin Park, to Headline Amnesia Rockfest », sur Rolling Stone, (consulté le 25 décembre 2019)
  4. (en-CA) « Relive Montebello Rockfest in Photos », sur exclaim.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  5. a b et c (en) Mick Côté et Montreal Gazette Updated: February 22, « Rammstein, Queens of the Stone Age and Iggy Pop headline Montebello Rockfest | Montreal Gazette », (consulté le 25 décembre 2019)
  6. Caroline G. Murphy, « 13 choses à savoir sur Alex Martel, le gars qui a parti le Rockfest de Montebello à 17 ans », sur Le Sac de chips, (consulté le 25 décembre 2019)
  7. a b et c « Le Rockfest, petite histoire d'un immense succès... », sur HuffPost Québec, (consulté le 25 décembre 2019)
  8. « Metalship rencontre Alex Martel, fondateur du Rockfest » (consulté le 25 décembre 2019)
  9. (en-US) « L'évolution des programmations du Rockfest de Montebello de 2005 à 2015 », sur 99scenes, (consulté le 25 décembre 2019)
  10. « Une réussite totale pour la quatrième édition du Rockfest! », sur www.soreltracy.com (consulté le 25 décembre 2019)
  11. (en-CA) « Voivod, Misfits, Alexisonfire and Anti-Flag to Rock Petite-Nation Rockfest 2010 », sur exclaim.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  12. (en) Brendan Kelly et Montreal Gazette Updated: May 16, « Rockfest founder’s band Deadly Apples touring with Rob Zombie, Marilyn Manson | Montreal Gazette », (consulté le 25 décembre 2019)
  13. Blabbermouth, « LAMB OF GOD Confirmed For Quebec's D-TOX ROCKFEST », sur BLABBERMOUTH.NET, (consulté le 25 décembre 2019)
  14. Guillaume Moffet, « Rockfest: Underoath et Lamb of God s’ajoutent », sur Voir.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  15. Agence QMI, « Édition monstre pour le Rockfest 2012 » (consulté le 25 décembre 2019)
  16. « Sublime, Dream Theater et Mute au Rockfest », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  17. « No Use For a Name's Tony Sly Dead at 41 », sur Billboard (consulté le 25 décembre 2019)
  18. (en) Punknews.org, « No Use For a Name: "Biggest Lie" (live at D-TOX Rockfest) », sur www.punknews.org (consulté le 25 décembre 2019)
  19. (en) Chad Childers, « Suicide Silence Frontman Mitch Lucker Killed in Motorcycle Accident », sur Loudwire (consulté le 25 décembre 2019)
  20. « Slaves to Substance - Mitch's Last Canadian Show | Metal Amino », sur Metal | aminoapps.com (consulté le 25 décembre 2019)
  21. (en-US) « Les 5 conflits d'horaire du Rockfest de Montebello 2014 », sur 99scenes, (consulté le 25 décembre 2019)
  22. Info-Culture, « Info-Culture.biz », sur Info-Culture.biz, (consulté le 25 décembre 2019)
  23. a et b (en-CA) « Amnesia Rockfest Announces 2013 Lineup with Rise Against, Deftones, Lamb of God, Marilyn Manson, Social Distortion », sur exclaim.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  24. a et b (en-US) « Is Amnesia Rockfest the best lineup of 2013? », sur Consequence of Sound, (consulté le 25 décembre 2019)
  25. a et b (en-US) « Le Rockfest de Montebello s'associe avec le Festival d'Été de Québec », sur 99scenes, (consulté le 25 décembre 2019)
  26. « Rockfest Amnesia doit gérer la croissance… et le cachet des artistes », sur www.lesaffaires.com (consulté le 25 décembre 2019)
  27. (en-US) « Amnesia Rockfest reveals 2014 lineup », sur Consequence of Sound, (consulté le 25 décembre 2019)
  28. « Tim Timebomb and Friends | Tim Timebomb & Friends Radio Show », sur timtimebomb.com (consulté le 25 décembre 2019)
  29. Bell Média, « The Sixx Sense with Nikki Sixx », sur www.iheartradio.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  30. (en-US) « Fat Mike & Tim Armstrong Curating Amnesia Rockfest », sur Riffyou.com, (consulté le 25 décembre 2019)
  31. (en-CA) « Amnesia Rockfest Announces Initial 2015 Lineup with Refused, Rancid, From Autumn to Ashes, Ministry », sur exclaim.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  32. a et b « Femmes de rock », sur La Presse, (consulté le 25 décembre 2019)
  33. a et b (en-US) « Alex Martel s'est fait interviewer par des filles nues pour le Rockfest 2015 (NFSW VIDÉO) », sur 99scenes, (consulté le 25 décembre 2019)
  34. Raphaël Gendron-Martin, « Le Rockfest s’associe à Juste pour rire », sur Le Journal de Montréal (consulté le 25 décembre 2019)
  35. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Le Rockfest de Montebello s'allie à Juste pour rire », sur Radio-Canada.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  36. Rédaction, « L’Amnesia Rockfest s'associe au groupe Juste pour rire et à la Tribu », sur Journal Métro, (consulté le 25 décembre 2019)
  37. Yan Lauzon, « Alexandre Taillefer crée le collectif Mishmash », sur Le Journal de Montréal (consulté le 25 décembre 2019)
  38. « Alexandre Taillefer investit en culture avec Mishmash », sur La Presse, (consulté le 25 décembre 2019)
  39. (en-CA) « Amnesia Rockfest Reveals 2016 Lineup », sur exclaim.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  40. « Amnesia Rockfest 2016 Lineup: Jane’s Addiction, Blink-182, Limp Bizkit, Ice Cube, More », sur Spin, (consulté le 25 décembre 2019)
  41. « #68 - Spécial Rockfest » (consulté le 25 décembre 2019)
  42. « L'autre chapeau Alex Martel », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  43. « Le Rockfest fêtera la Saint-Jean en grand », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  44. Agence QMI, « Rammstein et The Offspring au Rockfest de Montebello en 2017 », sur Le Journal de Montréal (consulté le 25 décembre 2019)
  45. a et b « Jérémy Gabriel au Rockfest: «Tout le monde est gagnant» », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  46. a et b « Jérémy Gabriel au Rockfest », sur TVA Nouvelles (consulté le 25 décembre 2019)
  47. a et b (en-US) « Le Rockfest vient de devenir partenaire avec le Piknic Électronik et Igloofest », sur 99scenes, (consulté le 25 décembre 2019)
  48. « Les coulisses d’un grand festival », sur blog.lepointdevente.com, (consulté le 25 décembre 2019)
  49. a b et c (en-US) « Le Rockfest de Montebello vient officiellement de déclarer faillite mais Alex Martel va continuer le festival », sur 99scenes, (consulté le 25 décembre 2019)
  50. « Rockfest: des changements quasi invisibles », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  51. « Le Rockfest s’associe à un nouveau partenaire », sur www.lapetitenation.com (consulté le 25 décembre 2019)
  52. (en-CA) « Montebello Rockfest Announces 2018 Lineup », sur exclaim.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  53. Groupe des Nouveaux Médias, « Radio-Canada.ca | Information, radio, télé, sports, Arts et divertissement », sur Radio-Canada (consulté le 25 décembre 2019)
  54. « ICI Radio-Canada Première | Balados, livres audio », sur Radio-Canada (consulté le 25 décembre 2019)
  55. a et b « Rockfest: une dette accumulée de 5 M$ », sur Le Droit, (consulté le 30 mars 2019)
  56. a et b Zone Économie- ICI.Radio-Canada.ca, « Le Rockfest de Montebello fait faillite », sur Radio-Canada.ca (consulté le 30 mars 2019)
  57. a et b (en) « Alexandre Taillefer says he lost everything in Teo Taxi's bankruptcy », sur Montreal, (consulté le 25 décembre 2019)
  58. a et b « Une firme externe évaluera la société de placement privé d'Alexandre Taillefer », sur La Presse, (consulté le 25 décembre 2019)
  59. a et b « Alex Martel se vide le cœur [VIDÉO] », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  60. a et b « Faillite du Rockfest: Martel «ne baissera pas les bras» », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  61. a et b (en) Lynn Saxberg Updated: February 27 et 2019, « Montebello Rock emerges from Rockfest bankruptcy with more ‘intimate’ plans | Ottawa Citizen », (consulté le 25 décembre 2019)
  62. a et b (en) Montebello Rock, « Alex Martel and Olivier Primeau join forces for Montebello Rock! », sur www.newswire.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  63. a et b Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Le Beachclub s'associe au Montebello Rock », sur Radio-Canada.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  64. Olivier Boisvert-Magnen, « Montebello Rock : une première édition avec MXPX, Venom et Vulgaires Machins », sur Voir.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  65. « RPÇ - ALEX MARTEL (MONTEBELLO ROCK) » (consulté le 25 décembre 2019)
  66. « Les photos de jeunesse d'Alex Martel | Petit Petit Podcast #11 » (consulté le 25 décembre 2019)
  67. « Montebello Rock Founder Alex Martel » (consulté le 25 décembre 2019)
  68. « Acquittement partiel du policier Laurin: «Nous sommes extrêmement déçus», dit la famille de la victime », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  69. Zone Justice et faits divers- ICI.Radio-Canada.ca, « Le policier de la SQ François Laurin reçoit sa peine à l'issue de son second procès », sur Radio-Canada.ca (consulté le 1er février 2020)
  70. a et b (en-US) « Les 13 moments les plus controversés du Rockfest », sur 99scenes, (consulté le 25 décembre 2019)
  71. a et b (en-CA) « Jello Biafra Lashes Out at Amnesia Rockfest over Booking "Scam," Tells Dead Kennedys to "Get Right with Me" », sur exclaim.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  72. (en) Jacquie Surges Updated: April 17 et 2015, « Sex and rock n’ roll? Montebello raises eyebrow after porn films set at festival | Ottawa Citizen », (consulté le 25 décembre 2019)
  73. « So, A Porn Was Shot At A Metal Festival With 12 Concert Goers », sur Metal Injection, (consulté le 25 décembre 2019)
  74. « Un autre film porno bientôt tourné au Rockfest? », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  75. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Film porno au Rockfest : le producteur salue l'approche du maire de Montebello », sur Radio-Canada.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  76. (en-US) « Le Rockfest de Montebello a fait de la publicité avec un avion pendant Heavy Montréal 2014 », sur 99scenes, (consulté le 25 décembre 2019)
  77. « Le désastre du Rockfest 2013 refait surface », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  78. (en) « Two riders fall from Ferris wheel at Rockfest », sur Ottawa, (consulté le 25 décembre 2019)
  79. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Le Rockfest vibrera au même moment que l'Outaouais en fête », sur Radio-Canada.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  80. « Rockfest : un pied de nez à Impératif français », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  81. Marc-Antoine Turcotte, « Le Rockfest... en français, s'il vous plaît! », sur Le Journal de Québec (consulté le 25 décembre 2019)
  82. (en) Lynn Saxberg et Ottawa Citizen Updated: July 5, « Twisted Sister crew member slams Amnesia Rockfest | Ottawa Citizen », (consulté le 25 décembre 2019)
  83. (en) Keith Bonnell et Postmedia Updated: June 25, « Rockfest 2017: It’s Rammstein, mud and mild-mannered mayhem at Montebello’s summer festival | Ottawa Citizen », (consulté le 25 décembre 2019)
  84. (en) Tamara Khandaker, « A comedian was ordered to pay $42,000 because he insulted a child with a disability », sur Vice, (consulté le 25 décembre 2019)
  85. Bell Média, « Jérémy Gabriel parmi les artistes invités au Rockfest 2017 », sur www.iheartradio.ca (consulté le 25 décembre 2019)
  86. « Rockfest de Montebello: ça rocke dans la Petite-Nation », sur La Presse, (consulté le 25 décembre 2019)
  87. Michael Nguyen, « Menaces contre Jérémy Gabriel au Rockfest : trente jours de prison pour un internaute », sur Le Journal de Montréal (consulté le 25 décembre 2019)
  88. « 30 jours de prison pour avoir menacé Jérémy Gabriel », sur TVA Nouvelles (consulté le 25 décembre 2019)
  89. En vedette, « Proposition indécente pour Jérémy Gabriel! », sur En vedette (consulté le 25 décembre 2019)
  90. Yves Leclerc, « Jérémy Gabriel pourrait mettre en demeure le Rockfest », sur Le Journal de Québec (consulté le 25 décembre 2019)
  91. « Jérémy Gabriel réagit à la photo controversée publiée par le Rockfest », sur TVA Nouvelles (consulté le 25 décembre 2019)
  92. (en) « Brockville man found dead of apparent heart attack at Montebello Rockfest », sur Montreal, (consulté le 25 décembre 2019)
  93. « Les fumeurs de pot seront bienvenus au Rockfest », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)
  94. (en-US) « Streetlight Manifesto plante publiquement le Rockfest pour leur annulation et Alex Martel réplique », sur 99scenes, (consulté le 25 décembre 2019)
  95. (en) « Quebec provincial police investigating after death of young man at Rockfest in Montebello », sur Ottawa, (consulté le 25 décembre 2019)
  96. Félix B. Desfossés, « Anti-Nowhere League retiré de la programmation de festivals pour propos jugés homophobes », sur Vice, (consulté le 25 décembre 2019)
  97. « Le Montebello Rock forcé de quitter la marina », sur Le Droit, (consulté le 25 décembre 2019)