Aminata Namasia

femme politique congolaise (Kinshasa)

Aminata Namasia
Illustration.
Fonctions
Vice ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique
En fonction depuis le
(2 ans, 10 mois et 17 jours)
Président Félix Tshisekedi
Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde
Gouvernement Lukonde
Prédécesseur Didier Budimbu Ntubuanga
Députée nationale
En fonction depuis le
(5 ans, 1 mois et 1 jour)
Élection élections législatives de 2018
Circonscription Bambesa
Président Jeannine Mabunda, Christophe Mboso
Biographie
Nom de naissance Aminata Namasia Bazego
Date de naissance (30 ans)
Lieu de naissance Dingila, Bas-Uele (RDC)
Nationalité Congolaise
Parti politique Parti congolais pour le développement (PCD)
Diplômée de Université protestante au Congo
Profession Femme politique
Résidence Kinshasa

Aminata Namasia

Aminata Namasia Bazego, née le 10 mars 1993 à Dingila est une femme politique, députée de la république démocratique du Congo. Elle est nommée le 12 avril 2021 vice-ministre de l'enseignement primaire, secondaire et technique dans le gouvernement Sama Lukonde[1].

Biographie modifier

Enfance et éducation modifier

Aminata Namasia est née le 10 mars 1993 à Dingila dans la province du Bas-Uele en république démocratique du Congo[2]. Elle a fait ses études primaires au Complexe scolaire Golpas. À savoir, elle a étudié à l'Institut Mgr Bokeleale.En 2017, elle obtient un diplôme en économie monétaire de la faculté d’administration des affaires et sciences économiques de l’université protestante au Congo (UPC)[3],[4].

Carrière politique modifier

Aminata Namasia est élue députée nationale dans la circonscription de Bambesa, dans la province du Bas-Uele, lors des élections législatives du 30 décembre 2018 en république démocratique du Congo. Membre du Parti congolais pour le développement (PCD), elle a remporté le seul et unique siège de la circonscription électorale de Bambesa face à seize candidats hommes et quatre concurrents femmes[2].

En décembre 2020, le président de la république Félix Tshisekedi met fin à la coalition Front commun pour le Congo-Cap pour le changement (en) (FCC-Cach) et crée autour de lui l'Union sacrée[5].

Le 8 décembre 2020, à la suite de la déchéance du Bureau de l'Assemblée nationale, conformément à son règlement intérieur, le député le plus âgé, accompagné de deux benjamins prennent la direction du Bureau, avec mission d'organiser et installer le bureau définitif[6]. Aminata Namasia, la plus jeune députée en exercice de la chambre basse du parlement au côté de Gael Bussa, est désignée comme questeur du Bureau d’âge de l'Assemblée nationale[7],[8],[9].

Le 12 avril 2021, elle est nommée vice-ministre nationale de l'Enseignement primaire, secondaire et technique du gouvernement Sama Lukonde[10],[11].

Autres modifier

Aminata Namasia est promotrice d’une fondation qui porte son nom et dont le siège social se situe dans le territoire de Bambesa au Nord-Est de la République démocratique du Congo[12]. Créée en 2016, le champ d'action de la fondation est l'éducation des jeunes filles, la promotion des cantines scolaires, l'autonomisation des femmes et la promotion du sport en milieu rural[12].

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Références modifier

  1. « RDC : Voici la liste des 56 membres du Gouvernement Sama Lukonde! | Zoom Eco », (consulté le )
  2. a et b « Digitalcongo.net | L’âge de la plus jeune députée nationale Aminata Namasiya continue à faire polémique ! », sur www.digitalcongo.net (consulté le )
  3. « RDC : Aminata Namasia, la plus jeune du Gouvernement Sama Lukonde! », (consulté le )
  4. « Aminata Namasia : l’ascension de la plus jeune députée de la RDC (Portrait) », sur Actualite.cd, (consulté le )
  5. « RDC: Félix Tshisekedi annonce la fin de la coalition FCC-Cach », sur RFI, (consulté le )
  6. (en-GB) « African youth call for policies on sexual reproductive health », sur People Daily, (consulté le )
  7. « mediacongo.net - Actualités - Assemblée nationale : Aminata Namasia, la plus jeune députée », sur www.mediacongo.net (consulté le )
  8. (en-US) Fabrice Iranzi, « DRC: Aminata Namasia, 25, the youngest elected Member of Parliament. », sur RegionWeek, (consulté le )
  9. Patrick Ndungidi, « RDC: Aminata Namasia, 25 ans, la plus jeune députée élue », sur African Shapers, (consulté le )
  10. Patrick Ndungidi, « RDC : Aminata Namasia, 28 ans, la plus jeune ministre du nouveau gouvernement », sur African Shapers, (consulté le )
  11. « Du bureau d’âge au Gouvernement, Aminata Namasia, l’ascension de la plus jeune députée de la RDC », sur Politico.cd, (consulté le )
  12. a et b « EPST: la Vice-Ministre Aminata Namasia lance l'atelier sur la mise en place du projet cantine scolaire en RDC », sur Politico.cd, (consulté le )