Ambroise Milet

céramiste français

Ambroise Milet est un céramiste, conservateur de musée et historien de l'art français, né en 1829 à Martincamp (commune de Bully) et mort à Dieppe en 1916.

Il fut successivement chef de fabrication de la Manufacture de Sèvres et conservateur du musée de Dieppe et de la bibliothèque de Dieppe en fin de carrière.

BiographieModifier

Ambroise Milet est le frère de Félix Optat Milet. Il est fils et petit-fils de potiers dans un village qui, en 1820, comptait 32 fabriques de grès utilitaires, poteries vernissées cuites au grand four.

Peu après son certificat d'études, il travaille chez des notaires locaux (à Saint-Saëns et à Pommeréval). Autodidacte, doté d'une grande curiosité, il démontrera une culture étendue sur l'art de la céramique à travers ses publications. Le nombre de fonctions ou de rôles occupés dans sa carrière témoigne aussi de ses capacités d'adaptation ; tour à tour, chercheur, directeur, diffuseur, ses goûts multiples doivent beaucoup à l'influence de l'abbé Cochet connu en Normandie pour ses articles. C'est grâce à cet abbé, conscient des capacités, qu'Ambroise Milet obtient d'être admis à la Manufacture de Sèvres.

Il y sera nommé successivement directeur des fours et des pâtes, puis chef de fabrication avant de quitter la Manufacture en 1883. L'un des plus grandes tâches qu'Ambroise Milet aura à mener sera la construction de six grands fours à bois en 1877. Ces fours sont aujourd'hui classés monuments historiques.

Revenu à Dieppe, il crée avec Alexandre Legros, son ami et maire de Dieppe, le musée du château de Dieppe, réunissant une collection de poteries de Martincamp et d'ivoires dieppois.

Ambroise Milet meurt à Dieppe en 1916 et est enterré à Paris au cimetière de Montmartre.

PublicationsModifier

  • Priorité de l'invention de la porcelaine à Rouen, en 1763, Rouen, E. Cagniard, 1867.
  • Histoire d'un four à verre de l'ancienne Normandie, 1871, 17 p. [lire en ligne].
  • Antoine Clericy, ouvrier du roi en terre sigilée (1612-1653) : esquisse sur sa vie et ses œuvres, Paris, J. Baur, 1876.
  • Notice sur Désiré Riocreux, conservateur du musée céramique de Sèvres, Paris, Librairie De L'Art ; J. Rouam & Remington And Co, 1883, 32 p.
    Ambroise Milet prononcera en 1872 l'oraison funèbre de son ami.
  • Château-musée de Dieppe, Dieppe, Paris, Plon, 1887.
  • Historique de la Faïence et de la Porcelaine de Rouen au XVIIe siècle, Rouen, E. Cagniard, 1898, 32 p.
    Des imitations de faïences de Rouen éditées par Charles Ficquenet, peintre décorateur de la Manufacture de Sèvres, semblent avoir été inspirées de ces travaux[interprétation personnelle].
  • Château-musée de Dieppe, catalogue du musée de Dieppe. Archéologie, histoire locale, Beaux-Arts. Musée Camille Saint-Saens, Histoire Naturelle, 1904, 284 p.
  • Ivoires et ivoiriers de Dieppe, Paris, Imprimerie de l'Art, E. Moreau et Cie, 1906, 55 p.
  • Musée de Céramique de Sèvres, 130 p.
  • Anciennes industries scientifiques et artistiques dieppoises, Paris, Imprimerie Georges Petit, 1904, 55 p.
  • Identification d'une Comtesse d'Eu, Sotteville-lès-Rouen, Imprimerie Lecourt, 1909, 7 p.
  • Martincamp, ses pots et ses potiers, Dieppe, Imprimerie IB4, 2004, 44 p.
    Publication posthume des notes d'Ambroise Milet sur les poteries de Martincamp.

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier