Ambroise (trouvère)

Ambroise est un trouvère normand de la fin du XIIe siècle, auteur d'un poème intitulé Estoire de la guerre sainte, composé à la gloire du roi Richard Cœur de Lion, et après la délivrance de celui-ci.

Il semble avoir accompagné le roi tout au long de la troisième croisade, de Londres à Chypre et Acre.

L’œuvreModifier

Son poème est un long poème historique de 12 352 octosyllabes rimant deux par deux.

Un seul manuscrit en a été conservé. Mais l’Estoire a été traduite en latin sous le titre d’Itinerarium Peregrinorum et Gesta Regis Ricardi.

Parmi les événements relatés dans le poème, celui du massacre de 2 500 prisonniers dans la ville d’Acre, ordonné par Richard.

OuvragesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • [Colker 1992] (en) Marvin L. Colker, « A newly discovered manuscript leaf of Ambroise’s l’Estoire de la Guerre Sainte », Revue d’histoire des textes, no 22,‎ , p. 1re partie (« Articles »), art. no 7, p. 159-168 (DOI 10.3406/rht.1992.1372, lire en ligne [PDF], consulté le ).
  • [Croizy-Naquet 1998] Catherine Croizy-Naquet, « Les figures du jongleur dans l’Estoire de la guerre sainte », Le Moyen Âge, vol. CIV, nos 2/1998,‎ , p. 229-256 (résumé).
  • [Croizy-Naquet 2002] Jean-Jacques Croizy-Naquet, « Les festivités dans l’Estoire de la guerre sainte d’Ambroise », Le Moyen Âge, vol. CVIII, nos 1/2002,‎ , p. 61-82 (DOI 10.3917/rma.081.0061, lire en ligne [html], consulté le ).
  • [Croizy-Naquet 2011] Catherine Croizy-Naquet, « Légende ou histoire ? : les assassins dans l’Estoire de guerre sainte d’Ambroise et dans la Chronique d’Ernoul et de Bernard le Trésorier », Le Moyen Âge, vol. CXVII, nos 2/2011,‎ , p. 237-257 (DOI 10.3917/rma.172.0237, lire en ligne [html], consulté le ).
  • Françoise Vielliard, Richard Cœur de Lion et son entourage normand : le témoignage de l’Estoire de la guerre sainte. In: Bibliothèque de l'école des chartes. 2002, tome 160, livraison 1. pp. 5-52 [1]

Liens externesModifier