Ouvrir le menu principal

AmbassadeModifier

L'ambassade est située à Suva, au 1er étage de Pacific House, sur la rue Butt.

HistoireModifier

AmbassadeursModifier

De A Ambassadeur
1971 1976 Christian de Nicolay[1]
1976 1978 Albert de Schonen[1]
1978 1980 Jean Gueury[1]
1980 1984 Robert Puissant[2]
1984 1989 Daniel Dupont
1989 1993 Henri Jacolin
1993 1996 Jacques-André Costilhes
1996 2000 Michel Jolivet
2000 2004 Jean-Pierre Vidon
2004 2006 Eugène Berg
2006 2008 Jean-François Bouffandeau
2008 2010 Michel Monnier
2010 2014 Gilles Montagnier
2014 2017 Michel Djokovic[3]
2017 2019 Sujiro Seam[4]
2019 aujourd’hui Jean-François Fitou[5]

|}

Relations diplomatiquesModifier

Les Îles Fidji ont obtenu leur indépendance du Royaume-Uni en 1970. Depuis cette date, l'ambassadeur de France en Nouvelle-Zélande était accrédité auprès de la République de Fidji et, plus généralement, des îles du Pacifique, en résidence à Wellington. Il existe un ambassadeur résident à Suva depuis 1980.

République de KiribatiModifier

Anciennement protectorat, puis colonie britannique sous le nom des Îles Gilbert, la République de Kiribati existe sous forme d'État indépendant depuis 1979. C'est en 1982 que l'ambassadeur de France auprès des Fidji a été accrédité pour la première fois auprès de Kiribati.

Royaume des TongaModifier

Monarchie constitutionnelle depuis 1875, passée sous protectorat britannique en 1900, le Royaume des Tonga a acquis son indépendance en 1970. Depuis cette date, c'est l'ambassadeur de France auprès des Fidji qui est traditionnellement accrédité auprès des Tonga.

TuvaluModifier

Protectorat britannique en 1892, les Îles Ellice deviennent colonie en 1916 en association avec les Îles Gilbert. Mais en 1974, ces deux archipels se scindent pour devenir les Tuvalu et les Kiribati. Les Tuvalu devinrent une monarchie indépendante sous forme d'un dominion, en 1978. Depuis lors, c'est l'ambassadeur de Suva, sur la proche île Fidji, qui est accrédité par la France.

NauruModifier

Nauru a obtenu son indépendance de la tutelle australienne en 1968. Dix années plus tard, la France a nommé un ambassadeur accrédité auprès de Nauru, en résidence, initialement, à Wellington, puis à Suva.

ConsulatsModifier

Il existe deux consuls honoraires basés à :

Communauté françaiseModifier

Au 31 décembre 2016, 236 Français sont inscrits sur les registres de Suva pour l'ensemble de la circonscription consulaire (Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu)[6]. La majorité des Français sont inscrits aux Fidji, quelques-uns aux Tonga. Ils travaillent pour la plupart dans les organisations françaises et internationales, gouvernementales ou non.

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004
101108107110
2005 2006 2007 2008
102138135160
2009 2010 2011 2012
191171200220
2013 2014 2015 2016
222216232236
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016)

Circonscriptions électoralesModifier

Depuis la loi du [7] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français d'une circonscription recouvrant l'Australie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu élisent pour six ans cinq conseillers consulaires. Ces derniers ont trois rôles :

  1. ils sont des élus de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. ils appartiennent à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. ils intègrent le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France. Afin de respecter la représentativité démographique, un délégué consulaire est élu pour compléter ce collège électoral.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu appartenaient jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Sydney[8], comprenant aussi l'Australie, les Îles Marshall, la Micronésie, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les îles Salomon, Samoa et Vanuatu. Les Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu appartiennent désormais à la circonscription électorale « Asie-Océanie » dont le chef-lieu est Hong Kong et qui désigne neuf de ses 59 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[9].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu dépendent de la 11e circonscription.

Délégation de la Nouvelle-CalédonieModifier

Au début du mois d'octobre 2010, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie finalise avec le ministère des Affaires étrangères à Paris le processus de recrutement de « représentants consulaires », ou « délégués » (au début 2011 pour le premier, puis en 2018 pour les quatre autres, à travers des épreuves écrites et un grand oral), de formation (d'un an, de septembre 2011 à septembre 2012 pour le premier puis de à pour les quatre suivants, à l'IEP de Paris en partenariat avec le Quai d'Orsay), puis de positionnement (à partir de et finalement de juillet-). Ceux-ci sont chargés de porter la voix propre de la Nouvelle-Calédonie dans les cinq ambassades françaises en Océanie (en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Vanuatu, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et aux Fidji), comme prévu par l'Accord de Nouméa[10].

La première nomination d'un de ces « délégués » auprès de l'ambassade de France aux Fidji se fait le pour une installation le , la première titulaire de ce poste étant ainsi Rose Wete[11]. La délégation siège dans le bâtiment où est implantée l'ambassade, au 2e étage du Pacific House sur Butt Street, à Suva.

Les « délégués de la Nouvelle-Calédonie aux Fidji » ont été successivement :

De A Délégué
2019 auj. Rose Wete[11]

Voir aussiModifier

RéférencesModifier