Amanat
Image illustrative de l’article Amanat
Logotype officiel.
Présentation
Président Erlan Qoşanov
Fondation (comme Otan)
(comme Nour-Otan)
(comme Amanat)
Fusion de Union populaire du Kazakhstan uni (en)
Asar (en)
Parti civique (en)
Parti agrarien (en)
Parti démocratique (en)
Parti coopératif populaire (en)
Siège Nour-Soultan (Kazakhstan)
Premier adjoint Baouyrjan Baïbek (en)
Organisation de jeunesse Zhas Otan (en)
Positionnement Attrape-tout
Idéologie Nationalisme kazakh[1]
Autoritarisme[2]
Sécularisme
Eurasisme
Adhérents 762 000 (2007)
Couleurs Cyan et or
Site web amanatpartiasy.kz
Présidents de groupe
Assemblée nationale Nourlan Nigmatouline (en)
Représentation
Députés
76  /  107
Conseillers régionaux
399  /  515
Conseillers municipaux
2683  /  3229

Amanat est le principal parti politique du Kazakhstan. Son nom signifie « Héritage des ancêtres » en kazakh[3].

Siège du parti Amanat à Noursoultan.

Il est formé en sous le nom Nour-Otan (en cyrillique Нур-Отан), ce qui signifie « rayon de soleil de la patrie » en kazakh, mais il existe dans les faits sous le nom Otan (« Patrie » en kazakh) depuis le , à la suite de la fusion de plusieurs partis dont le Parti agrarien (en) et le Parti civique (en). Le parti compte alors environ 760 000 membres[4].

Le parti Otan a été fondé en 1999 pour soutenir le président Noursoultan Nazarbaïev. Lors de son 1er congrès, tenu le à Almaty, le parti a esquissé un programme largement favorable au gouvernement de Nazarbaïev[5]. Depuis cette date il est continuellement au pouvoir[6]. Pour les analystes, le soutien à la personnalité du président est d'ailleurs la seule idéologie du parti[7].

Ses principaux rivaux sont Ak Jol à sa droite et le Parti populaire (Parti communiste) à sa gauche, même si ces concepts de droite et de gauche sont peu pertinents dans la politique kazakhe où l'idéologie passe après le soutien aux chefs politiques du parti[7].

Le parti Nour-Otan remporte sans surprise les élections législatives kazakhes de 2021, l'opposition ayant été empêchée de participer et contrainte au boycott[8].

En , un accord de coopération a été signé à Nour-Soultan entre Nour-Otan et le Parti des régions ukrainien[9], et un autre a été signé en 2015 avec Russie unie.

Après la révolte de 2022 puis sa répression, Noursoultan Nazarbaïev est mis à l'écart de plusieurs postes importants. Il est en particulier remplacé à la présidence de Nour-Otan lors d'un congrès le par Kassym-Jomart Tokaïev[10]. Ce dernier cherche alors à se démarquer de son prédécesseur et, le , lors d'un congrès annuel, le parti acquiert son nom actuel, Amanat[3].

Notes et référencesModifier

  1. Marlene Laruelle, Kazakhstan in the Making: Legitimacy, Symbols, and Social Changes, Lexington Books, , p. 173
  2. Isaacs, Rico, Party System Formation in Kazakhstan, Routledge, , 224 p. (ISBN 9781136791086, lire en ligne)
  3. a et b (en) RFE/RL's Kazakh Service, « Kazakhstan's Ruling Party Changes Its Name In Further Distancing From Nazarbaev », Radio Free Europe/Radio Liberty,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Kazakhstan: Ruling Party Gets Even Bigger, 22 décembre 2006, Radio Free Europe.
  5. Information on Political Parties Participating on the Basis of Party Slates in Elections to Majilis of Parliament of the Republic of Kazakhstan
  6. Kazakhstan: Ruling Party Gets Even Bigger RadioFreeEurope/RadioLiberty
  7. a et b Rico Isaacs, Party System Formation in Kazakhstan, Routledge, , 224 p. (lire en ligne)
  8. « Au Kazakhstan, des législatives sans suspense et sans opposition », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Regions Party to cooperate with ruling party in Kazakhstan, Kyiv Post (24 November 2011)
  10. (en) « President Toqaev Consolidates Power As Kazakh Ruling Party Leader », Radio Free Europe/Radio Liberty,