Amalberge de Tamise

(Redirigé depuis Amalberge)

Amalberge de Tamise
Image illustrative de l’article Amalberge de Tamise
Sainte Amalberge (dans les armoiries de la ville de Zandhoeven).
Moniale, ermite et sainte
Naissance vers 741
dans les Ardennes
Décès   (31 ans)
Tamise
Autres noms Amelberge de Gand
Ordre religieux Ordre de Saint-Benoît
Vénéré à Tamise et Flandre-Orientale
Fête 10 juillet
Attributs esturgeon
Saint patron Tamise

Sainte Amalberge (ou Amelberge), née dans les Ardennes au VIIIe siècle et décédée à Tamise en 772, est une moniale ermite chrétienne. Décédée à Tamise où elle s'était réfugiée elle y est vénérée comme la sainte patronne de la ville.

Éléments de biographieModifier

Amalberge, appelée aussi Amelberge, est originaire des Ardennes. Issue d'un haut lignage, elle est héritière de larges domaines dans les Ardennes et dans d'autres régions[1]. Fervente chrétienne, elle aspire à se retirer du monde. Saint Willibrord d'Utrecht lui conseille de choisir sainte Landrade de Munsterbilzen comme directrice spirituelle, au couvent de Belysia[1].

Un grand seigneur, peut-être Charles Martel, lui aurait démis l'épaule en lui demandant sa main[2]. Bien que l'ayant éconduit Amalberge continue à en être harcelée. Aussi se réfugie-t-elle d'abord à Materen puis à Tamise aujourd'hui en Flandre-Orientale, où elle meurt après une vie vertueuse[1].

Elle est la patronne de la ville belge de Tamise[1]. Ses reliques ont été transférées à Gand en 870[3] ce qui fait qu'on y fait parfois référence comme Amelberge de Gand. Malgré cela, l'église de Tamise est restée lieu de vénération de la sainte.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Joseph-Jean De Smet, « Amelberge, sainte (Tamise) », Biographie nationale de Belgique (consulté le ).
  2. « sainte Amalberge de Gand » (consulté le ).
  3. « La Belgique des Quatre Vents: TRADITIONS Traditions et légendes de la Belgique - (07) - Juillet », sur La Belgique des Quatre Vents (consulté le )