Xerox Alto

ordinateur de Xerox
(Redirigé depuis Alto (ordinateur))

Le Xerox Alto a été conçu au Xerox PARC en 1973. Il fut l'un des premiers ordinateurs à écran d'usage personnel et le premier à utiliser la métaphore du bureau, ainsi qu'une interface graphique. Bien qu'on le cite comme étant le premier ordinateur personnel, d'autres machines sont aussi candidates au titre[1] ; l'Alto était un outil de recherche pour Xerox, un prototype de ce que serait plus tard le Xerox Star. Seulement un petit nombre fut produit initialement, mais vers la fin des années 1970, environ 1 000 étaient utilisés dans divers laboratoires Xerox, et approximativement 500 dans plusieurs universités. Au total, la production fut d'environ 2 000 systèmes. Le père de l'Alto, Charles P. Thacker, a reçu le Prix Turing 2009 pour ses travaux sur cet ordinateur.

Le moniteur du Xerox Alto a une orientation portrait.

Description matérielleModifier

L'Alto possédait une unité arithmétique et logique à 4 bits 74181, très utilisée au moment où seuls les circuits intégrés TTL étaient disponibles. Ce circuit était destiné à être connecté en cascade avec d'autres pour traiter des entiers de taille supérieure à 4 bits. Il est à la base des UAL de l'Alto et dans de nombreux modèles de PDP-11 (16 bits).

La machine fut le premier ordinateur moderne équipé d'une souris (d'abord mécanique — à boules —, puis optique), inspirée des prototypes de Douglas Engelbart développés au SRI et d'un clavier accord optionnel à cinq touches.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Description logicielleModifier

L'Alto était muni d'un système d'exploitation appelé Alto OS. C'est sur l'Alto que la première barre d'outils est apparue en 1973. C'est après avoir eu une démonstration de l'interface graphique proposée par l'Alto à laquelle Adele Goldberg s'opposait, que Steve Jobs décida de lancer l'Apple Lisa qui donna naissance au Macintosh.

Diffusion et évolutionModifier

L'Alto est devenu très rare et devient un objet de collection très prisé.

Voir aussiModifier

Lectures conseilléesModifier

  • Michael A. Hiltzik, Dealers of Lightning: Xerox PARC and the Dawn of the Computer Age (HarperCollins, New York, 1999)
  • Douglas K. Smith, Robert C. Alexander, Fumbling the Future: How Xerox Invented, Then Ignored, the First Personal Computer (William Morrow, New York, 1988)
  • Alto User's Handbook, Xerox PARC, September 1979

RéférencesModifier

  1. « Personal Computer Milestones », Blinkenlights Archaeological Institute (consulté le 31 décembre 2006)