Altes Museum

musée en Allemagne

L’Altes Museum (soit « Vieux Musée » en allemand) est un des nombreux musées de l'île aux Musées à Berlin. Depuis sa restauration en 1966, il abrite la collection d'œuvres antiques (Antikensammlung) des Musées Nationaux de Berlin. Il a été appelé « musée royal » jusqu'en 1845. Il fut le premier musée public de Berlin.

Altes Museum
Altes Museum (Berlin) (6339770591).jpg
Façade de l'Altes Museum à Berlin, en 2011.
Informations générales
Type
Musée historique (d), musée d'artVoir et modifier les données sur Wikidata
Ouverture
Visiteurs par an
253 000 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Bâtiment
Architecte
Protection
Monument du patrimoine architectural (d)
Patrimoine mondialVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le bâtimentModifier

 
Le musée en 1830.

Le bâtiment a été construit entre 1823 et 1828 par Karl Friedrich Schinkel dans un style néoclassique, avec une imposante colonnade ionique, pour abriter la collection d'art de la famille royale prussienne. Il ouvre ses portes au public en 1830. La rotonde originale se réfère au Panthéon de Rome. Elle était invisible depuis l'extérieur car elle ne devait pas entrer en compétition avec le dôme de la cathédrale voisine. Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'Altes Museum a presque entièrement brûlé. Lors de sa restauration en 1966, le dôme fut reconstruit en forme de demi-ellipse. Le musée a rouvert en 2015 après importante rénovation. Le plus ancien musée d'Allemagne présente une sélection de ses collections d'antiquités grecques et romaines.

L'idée d'implanter un musée à Berlin date de 1797. L'objectif était de montrer au public les œuvres dissimulées dans les châteaux et de créer "une école de formation du goût". Plusieurs projets existaient mais aucun ne fut mis en oeuvre en raison du conflit puis des conquêtes napoléoniennes. Comme l'a expliqué Bénédicte Savoy[1] , le projet connut un élan définitif lors de la récupération en 1816 d'un grand nombre d’œuvres qui avaient fait l'objet d'une appropriation par les Français en vue de leur exposition au Musée du Louvre à Paris. C'est le plan conçu par Karl Friedrich Schinkel qui a été retenu par le Roi. Le bâtiment de l'Altes Museum (ancien musée) a été construit entre 1823 et 1828 face au Château par cet architecte dans un style néoclassique, avec une colonnade ionique (18 colonnes), pour abriter la collection d'art de la famille royale prussienne. Il a ouvert ses portes au public en 1830 pour le soixantième anniversaire de Frédéric Guillaume III.

La collectionModifier

L'Altes Museum a été initialement bâti pour héberger la collection artistique de la famille royale de Prusse, qui eut une politique d'acquisition de collections particulières active dans les années 1820. Il héberge également, depuis 1904, une collection d'œuvres de l'Antiquité grecque et romaine. Après la restauration de 1966, il a présenté l'art contemporain de la République démocratique allemande. La collection antique (Antikensammlung), récupérée en 1998 et provenant d'un abri provisoire situé dans Charlottenburg, bénéficie d'une présentation à la mesure de cette collection exceptionnelle, après la réouverture de 2015.

Notes et référencesModifier

  1. « Le temps des musées », sur www.college-de-france.fr (consulté le 28 juillet 2020)
  2. (en)Page correspondant à cette sculpture sur Google Art & Culture.
  3. Ce portrait simple, en terre cuite, d'une jeune fille se situe dans la tradition des portraits de l’Italie du centre, remontant aux Étrusques jusqu’aux portraits de la république romaine. Cependant, la petite tresse dans le cou est à la mode des premiers temps d’Auguste. Des traces de couleur permettent de supposer que la tête, à l'origine, a été peinte.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier