Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Il est né à Serrigny (Côte-d'Or) en 1861. Après deux ans de service dans le rang comme engagé volontaire au 5e Régiment d'Artillerie, il intègre l'École polytechnique en 1883.

En 1894 il est promu capitaine. En 1898 il est breveté d'état-major, classé premier sur 83 concurrents. Il passe chef d'escadron en 1905. Deux ans plus tard il devient professeur-adjoint à l'École supérieure de guerre où il dispense le cours d'état-major. C'est là qu'il reçoit les galons de lieutenant-colonel en 1911.

Promu colonel en juin 1914, à la veille de la guerre, il prend le les fonctions de chef d'état-major de la IVe Armée. Le il est nommé général de brigade à titre temporaire, puis confirmé dans cette fonction le . D'abord aide-major général, il commande ensuite la 70e Division d'Infanterie, puis le 33e et le 34e Corps d'Armée et reçoit la troisième étoile le , tout en conservant le commandement jusqu'au . Il est alors placé à la tête du 7e Corps d'Armée.

Il est élevé à la dignité de Grand officier de la Légion d'honneur le [1] et reçoit la Army Distinguished Service Medal[2] la même année.

En 1919 il est le chef de la Commission d'armistice interalliée à Spa.

ÉcritsModifier

  • « À Spa, l'armistice, 1918-1919 », in Revue de France, avril 1925-janvier 1926

NotesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier