Alphonse Louis Gentil de Saint-Alphonse

militaire français

Alphonse Louis Gentil de Saint Alphonse
Alphonse Louis Gentil de Saint-Alphonse
Pierre-François Delorme, Portrait du général Alphonse Louis Gentil de Saint-Alphonse, 1834

Naissance
Versailles (Yvelines)
Décès (à 59 ans)
Toulouse (Haute-Garonne)
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de division
Années de service 17991837
Distinctions Comte
Grand officier de la Légion d’honneur
chevalier de Saint-Louis
Hommages Son nom est gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 19e colonne.

Alphonse Louis Gentil de Saint Alphonse, né le à Versailles (Yvelines), mort le à Toulouse (Haute-Garonne), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de serviceModifier

Il entre en service comme volontaire au 3e régiment de hussards le et il est nommé sous-lieutenant le . Il passe le au 12e régiment de cavalerie et le , il est lieutenant au 4e régiment de hussards. En 1804 et 1805, il est affecté à l’armée de Hanovre.

Passé au 10e régiment de hussards le , il est fait chevalier de la Légion d’honneur le et il devient aide de camp du maréchal Bernadotte le . Il est blessé à la bataille de Mohrungen le . Il passe capitaine le à la Grande Armée, il participe à la campagne d’Allemagne et d’Autriche en 1809. Il est nommé chef d’escadron le .

Le , il rejoint l’état-major de l’Armée de Naples et le , il est mis au 6e régiment de hussards. Il effectue les campagnes de Russie de 1812 et de Saxe de 1813 et il devient adjudant-commandant le . Il est fait officier de la Légion d’honneur le . Il est promu général de brigade le et il est affecté à l’armée d’Italie. Le , il commande la 2e brigade de la division du général Mermet.

Le , le roi Louis XVIII, le nomme commandeur de la Légion d’honneur et il le fait chevalier de Saint-Louis le . Il est mis en non-activité le .

Par lettres patentes du , il est créé comte héréditaire et le , il devient chef de la direction du personnel militaire au Ministère de la guerre. Le , il prend le commandement de l’École de cavalerie de Saumur et il est élevé au grade de grand officier de la Légion d’honneur le .

Il est nommé général de division le et il participe au siège de la citadelle d’Anvers en 1832. Le il commande la division de cuirassiers de réserve à l’armée du Nord. Inspecteur général de cavalerie de 1833 à décembre 1836, il prend le commandement de la 10e division militaire à Toulouse le . Il meurt dans ses fonctions le .

HommageModifier

Son nom est gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 19e colonne.

SourcesModifier