Alpha Ursae Majoris

étoile
Alpha Ursae Majoris A / B / C
(α UMa / α Ursae Majoris)
Dubhé
Description de cette image, également commentée ci-après
Dubhé A et B.
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 11h 03m 43,7s
Déclinaison +61° 45′ 03″
Constellation Grande Ourse
Magnitude apparente 1,79 (1,87 / 4,81 / 7,12)

Localisation dans la constellation : Grande Ourse

(Voir situation dans la constellation : Grande Ourse)
Ursa Major IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral K0 III / F0 V / F8[1]
Indice U-B 0,92
Indice B-V 1,07
Variabilité pulsante
Astrométrie
Vitesse radiale −9 km/s
Mouvement propre μα = −136,46 mas/a
μδ = −35,25 mas/a
Parallaxe 26,38 ± 0,53 mas
Distance 124 ± 2 al
(37,9 ± 0,8 pc)
Magnitude absolue −1,09 / 1,83 / 4,22
Caractéristiques physiques
Masse 4 / 1,7 M
Rayon 16 / 1,3 R
Luminosité 300 L
Température 4 500 / 7 400 K
Binaire
Compagnon α UMa B
Demi-grand axe (a) 0,603"
Excentricité (e) 0,4
Période (P) 44,4 an
Inclinaison (i) 152°
Argument du périastre (ω) °
Longitude du nœud ascendant (Ω) °
Époque du périastre (τ) 1 956,8 JJ

Autres désignations

α UMa A/B : Dubhe, Ak, α UMa, 50 UMa (Flamsteed), HR 4301, HD 95689, SAO 15384, BD+62 1161, FK5 417, ADS 8035, HIP 54061, WDS J11037 +6145AB[2]
α UMa C : HD 95638, SAO 15379, BD+62 1160, FK5 4976[3]

Alpha Ursae Majoris (α UMa / α Ursae Majoris) est la deuxième étoile la plus brillante dans la constellation de la Grande Ourse (en dépit de sa désignation de Bayer « alpha »). Elle est aussi appelée par son nom traditionnel Dubhé. Ce nom vient de l'Arabe dubb, « l'ours », de la phrase ظهر الدب الأكبر Dhahr ad-dubb al-akbar, voulant dire « le dos du Grand Ours ».

Elle forme une partie du Chariot, et avec Mérak elle est l'une des deux étoiles de la Grande Ourse (la plus septentrionale des deux) qui pointent en direction de α Ursae Minoris, l'étoile polaire. Cependant, elle ne fait pas partie du courant d'étoiles de la Grande Ourse.

DescriptionModifier

C'est une étoile multiple formé de quatre étoiles. L'étoile primaire, désignée Dubhé A, est une étoile géante orangée de type spectral K0III qui est en phase de combustion de l'hélium. Il s'agit d'une binaire spectroscopique et son compagnon, désigné Dubhé B, est une étoile jaune-blanc de la séquence principale, de type spectral F0V qui orbite à une distance de 20 UA. Enfin, une autre binaire spectroscopique vient compléter le système de Dubhé. Désignée Dubhé C, elle montre un spectre d'une étoile jaune-blanc de type F8 ; elle est localisée à une distance angulaire de 280 secondes d'arc de Dubhé A & B[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) P. P. Eggleton et A. A. Tokovinin, « A catalogue of multiplicity among bright stellar systems », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 389, no 2,‎ , p. 869–879 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2008.13596.x, Bibcode 2008MNRAS.389..869E, arXiv 0806.2878, lire en ligne)
  2. (en) alf UMa -- Spectroscopic binary sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  3. (en) HD 95638 -- Spectroscopic binary sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier