Alpha Centauri B

étoile naine orange de la constellation du Centaure
Alpha Centauri B
Toliman
Description de l'image Alpha centauri.jpg.
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 14h 39m 35,08s
Déclinaison −60° 50′ 13,08″
Constellation Centaure
Magnitude apparente +1,35

Localisation dans la constellation : Centaure

(Voir situation dans la constellation : Centaure)
Centaurus IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral K1-V
Indice U-B 0,64
Indice B-V 0,85
Indice R-I 0,30
Variabilité Aucune
Astrométrie
Vitesse radiale −21,6 km/s
Mouvement propre μα = −3 678,19 mas/a
μδ = 481,84 mas/a
Parallaxe 747,23 ± 1,17 mas
Distance 4,365 ± 0,007 al
(1,338 ± 0,002 pc)
Magnitude absolue +5,70
Caractéristiques physiques
Masse 0,907 M
Rayon 0,865 R
Luminosité ~0,5 L
Température 5 260 K
Métallicité 130 à 230 % de celle du Soleil
Âge 4,85 à 6,8 milliards d' a
Composants stellaires
Composants stellaires Système d'Alpha Centauri

Autres désignations

Toliman, α2 Cen, GJ 559 B, HR 5460, HD 128621, LFT 1128, LHS 51, LTT 5807, HIP 71681[1]

Alpha Centauri B (α Cen B, parfois ACB) est une des trois étoiles qui forment le système Alpha Centauri. Elle est également appelée Toliman, nom officialisé par l'Union Astronomique Internationale le 10 août 2018[2].

À 4,37 années-lumière, c'est une des étoiles les plus proches de la Terre. C'est aussi une étoile à mouvement propre élevé (3,68 secondes d'arc en ascension droite et 0,48 seconde d'arc en déclinaison).

C'est une étoile de la séquence principale de type spectral K1 V qui a une masse d'environ 90% de celle du Soleil et un diamètre inférieur à celui de ce dernier de 14%[3],[4]. Sa courbe de lumière varie sur une courte période et au moins un pic a été observé[4]. Elle est magnétiquement plus active que son binôme Alpha Centauri A, avec une période de 8,2 ± 0,2 ans (contre 11 ans pour le Soleil) et une variation de sa luminosité coronale moitié moins élevée[5].

Recherche de planètesModifier

 
Vue d’artiste d'une éventuelle planète en orbite autour d’Alpha du Centaure B (annotée).

Alpha Centauri B était classée deuxième dans l'ordre d'importance parmi 100 étoiles comprises dans le projet Terrestrial Planet Finder de la NASA (annulé en 2011) qui avait pour objectif de détecter et d'étudier des planètes telluriques.

En , la présence d'une planète, Alpha Centauri Bb, a été annoncée[6]. Cette planète, qui aurait une taille comparable à celle de la Terre, orbiterait à une distance de six millions de kilomètres (soit environ 0,04 ua) autour d'Alpha Centauri B, en seulement 3,2 jours. Cependant, plusieurs études ont depuis remis en cause cette découverte[7] : voir Alpha Centauri Bb#Contestation.

En 2013, l'existence d'une seconde exoplanète, Alpha Centauri Bc, est suspectée à la suite de l'observation d'un événement semblable à un transit devant l'étoile. Cette planète reste un candidat non confirmé.

RéférencesModifier

  1. (en) * alf Cen B -- High proper-motion Star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  2. « Naming Stars »
  3. (en) « The Colour of Stars », sur Australia Telescope National Facility
  4. a et b (en) J. Robrade, J. H. M. M. Schmitt et F. Favata, « X-rays from α Centauri – The darkening of the solar twin », Astronomy & Astrophysics,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Thomas R. Ayres, « THE UPS AND DOWNS OF α CENTAURI », The Astronomical Journal,‎ (lire en ligne)
  6. Seth Borenstein, « Earth-sized planet found just outside solar system », sur phys.org, (consulté le ).
  7. Azar Khalatbari, Exoplanète : Alpha Centauri Bb était finalement une planète fantôme, Sciences et avenir, 29 octobre 2015

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :