Ouvrir le menu principal

Allschwil
Allschwil
Place centrale d'Allschwil.
Blason de Allschwil
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Bâle-Campagne Bâle-Campagne
District Arlesheim
Maire Nicole Nüssli-Kaiser (PRD)
NPA 4123
N° OFS 2762
Démographie
Population
permanente
20 913 hab. (31 décembre 2017)
Densité 2 345 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 04″ nord, 7° 32′ 09″ est
Altitude 287 m
Superficie 8,92 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de Allschwil
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Bâle-Campagne

Voir sur la carte administrative du Canton de Bâle-Campagne
City locator 14.svg
Allschwil

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Allschwil

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Allschwil
Liens
Site web www.allschwil.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Allschwil est une commune suisse du canton de Bâle-Campagne, située dans le district d'Arlesheim.

GéographieModifier

Selon l'Office fédéral de la statistique, Allschwil mesure 8,92 km2[2].

Ancien village frontière devenue commune résidentielle, Allschwil se trouve au sud-ouest de Bâle. Il s’agit de la plus grande commune du demi-canton de Bâle-Campagne. Elle s’est développée autour des anciens quartiers d’Allschwil Dorf, Mühleweg et Neu-Allschwil.

DémographieModifier

Selon l'Office fédéral de la statistique, Allschwil compte 20 913 habitants fin 2017[1]. Sa densité de population atteint 2 345 hab./km2.

HistoireModifier

Après avoir appartenu au duché d'Alsace, la commune d'Allschwil a fait partie de l’évêché de Bâle de 1004 à 1798. De 1798 à 1815 elle a été annexée par la France, au sein du département du Mont-Terrible, puis, à partir de 1800, au sein du département du Haut-Rhin, auquel le département du Mont-Terrible fut rattaché.

De 1815 à 1833, Allschwil est devenue une commune du canton de Bâle, puis dès 1833, à la séparation de celui-ci, du demi-canton de Bâle-Campagne.

ÉconomieModifier

Plusieurs entreprises sont implantées dans la commune, parmi lesquelles le groupe pharmaceutique Actelion, l'entreprise de papier Elco ainsi que la fabrique de vêtements Big Star Holding.

Monuments et curiositésModifier

Des bâtiments à colombages caractéristiques de la région du Sundgau sont éparpillés autour de l'église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul. De rite vieux-catholique, cette dernière consiste en une simple salle édifiée en 1698-99 avec un chœur polygonal moins large que la nef. L'intérieur a été rénové en style néo-classique en 1841. Deux sculptures en bois des patrons de l'église font partie d'un autel gothique tardif.[3]

TransportsModifier

  • Lignes de tramway et du bus pour Bâle

AnnexesModifier

PersonnalitésModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Bilan de la population résidente permanente (total) selon les districts et les communes, en 2017 », sur Office de la Statistique du Canton de Bâle-Campagne (consulté le 30 septembre 2018)
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Guide culturel de la Suisse, Zürich, Ex Libris, , 445 p., p. 34

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :