Ouvrir le menu principal

Allison J33-A-35[1]
Vue du moteur
Allison J33-A-35

Constructeur Drapeau des États-Unis General Electric
Drapeau des États-Unis Allison Engine Co.
Premier vol 1942
Utilisation P-80 Shooting Star
T-33 Shooting Star
F-94A/B Starfire
SSM-N-8 Regulus
Caractéristiques
Type Turboréacteur monocorps à simple flux
Longueur 2 616,2 mm
Diamètre 1 320,8 mm
Masse 839,1 kg
Composants
Compresseur Un seul compresseur centrifuge double face
Chambre de combustion 14 tubes à flamme séparés
Turbine Axiale, un seul étage
Performances
Poussée maximale à sec à 11 500 tr/min au niveau de la mer : 17.79 kN
Taux de compression 4,1 : 1
Température Entrée Turbine 800 °C
Consommation spécifique à sec 120,28 kg/(kN⋅h)
Rapport Poids/Poussée 0,0213 kg/kN

Le General Electric / Allison J33 était un développement du General Electric J31, élargi pour produire beaucoup plus de poussée, de 4 000 lbf (18 kN) à 4 600 lbf (20 kN) avec, à faible altitude un boost supplémentaire à 5 400 lbf (24 kN) par injection d'eau-alcool.

DéveloppementModifier

Le J33 a été initialement développé par General Electric comme suite de leur travail avec les études de Frank Whittle au cours de la Seconde Guerre mondiale. Leur premier moteur, l'I-A, après des changements majeurs pour l'adapter à une production aux États-Unis et pour augmenter la poussée, a connu une production limitée en 1942 sous le nom d'I-16 en 1942, 16 se référant aux 1 600 lbf (7,1 kN) de poussée. La pleine production a commencé référencée J31 lorsque les forces aériennes de l'armée des États-Unis ont imposé un nommage commun pour tous leurs projets de moteur.

En plus de l'I-16, GE a également commencé à travailler sur une version agrandie, connue sous le nom d'I-40. Comme le nom l'indique, le moteur a été conçu pour fournir 4 000 lbf (18 kN). Le cycle de développement a été remarquablement rapide. Le travail de conception a commencé à la mi-1943 et le premier prototype a passé des essais statiques le .

Lockheed était au milieu du projet XP-80 à cette époque, l'intention à l'origine était de motoriser leur conception avec une version américaine de l'Halford H-1, d'environ 3 000 lbf (13 kN). La production du H-1 a pris du retard, et comme l'I-40 allait considérablement améliorer les performances, les plans ont été faits pour équiper les prototypes avec l'I-40.

L'I-40 est devenu important pour les plans de l'USAAF lorsque le P-59 à moteur I-16 a été abandonné en faveur du P-80 motorisé I-40 comme première production de chasseur à réaction. En 1945, la licence pour produire effectivement le moteur n'a pas été accordée à General Electric, mais à Allison. Allison, travaillant en grande partie dans des usines de guerre appartenant à l'État, pouvait produire le moteur en quantité plus rapidement et à moindre coût.

Au moment où les lignes de production ont été fermées, Allison avait construit plus de 6 600 J33, et General Electric 300 autres (surtout les premiers).

VersionsModifier

  • J33-A-21 : 4 500 lbf (20,0 kN) de poussée ;
  • J33-A-23 : 4 600 lbf (20,5 kN) de poussée ;
  • J33-A-35 : 5 400 lbf (24,0 kN) de poussée ;
  • J33-A-33 : 6 000 lbf (26,7 kN) de poussé, doté d'une postcombustion ;
  • J33-A-24 : 6 100 lbf (27,1 kN) de poussée.

ApplicationsModifier

Voir aussiModifier

Développement lié

Aéronefs comparables

Articles connexes

Liste des moteurs d'avions

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Paul H. Wilkinson, Aircraft Engines of the world 1946, London, Sir Isaac Pitman & Sons,