Ouvrir le menu principal
Alliance militaire islamique.

L'Alliance militaire islamique pour combattre le terrorisme (AMICT) est le nom d'une coalition formée à l'initiative de l'Arabie saoudite fin 2015. Elle est destinée essentiellement à combattre le terrorisme, c'est-à-dire la rébellion des Houthis au Yémen et l'État islamique en Irak, Syrie et Libye[1].

Sommaire

HistoriqueModifier

L'Alliance militaire islamique a été ébauchée par la coopération militaire avec l'Arabie saoudite, l'Égypte, la Jordanie, le Soudan, le Maroc, le Qatar, le Pakistan, le Koweït, Bahreïn, ainsi que les Émirats arabes unis pour le lancement de l'opération militaire aérienne Tempête décisive au Yémen. C'est finalement en décembre 2015 que l'Alliance militaire islamique voit officiellement le jour.

EngagementsModifier

L'Alliance militaire islamique est actuellement engagée dans deux conflits :

  • La guerre civile au Yémen. L'Alliance militaire islamique mène des opérations aériennes et terrestres au Yémen contre la rébellion des Houthis ;
  • La lutte contre l'État islamique. C'est l'un des objectifs annoncés de l'Alliance militaire islamique[2], qui mène des frappes aériennes en Syrie.

Liste des pays membres et leurs arméesModifier

Pays Arabe Musulman
(Participant à la coalition militaire saoudienne)
Pays Non-Arabe
(Participant à la coalition militaire saoudienne)
Pays Arabe Musulman
(Non-Participant à la coalition militaire saoudienne)
  Arabie saoudite (pays arabe fondateur et membre)   Turquie (pays non-Arabe et membre)   Oman (pays arabe et non membre lors de sa création en 2015, puis a annoncé son adhesion à la coalition depuis le 28 décembre 2016)[3] officiel
  Qatar (pays arabe et membre)   Pakistan / (le Pakistan nie faire partie de la coalition militaire dirigé par l'Arabie saoudite).   Algérie (pays arabe et non membre de la coalition) officiel
  Émirats arabes unis (pays arabe et membre)   Bangladesh (pays non-Arabe et membre)   Irak (pays arabe et non membre de la coalition) officiel
  Maroc (pays arabe et membre)   Niger (pays non-Arabe et membre)   Syrie (pays arabe et non membre de la coalition) officiel
  Koweït (pays arabe et membre)   Sénégal (pays non-Arabe et membre)
  Bahreïn (pays arabe et membre)   Malaisie / (la Malaisie également nie formellement ne pas faire partie de la coalition militaire dirigé par l'Arabie saoudite).   Yémen (Gouvernement non officiel du Yémen dirigé par les rebelles Houthis et non membre de la coalition) / officiel
  Égypte (pays arabe et membre)   Maldives (pays non-Arabe et membre)
  Jordanie (pays arabe et membre)   Tchad (pays non-Arabe et membre)
  Liban (pays arabe et membre)   Mali (pays non-Arabe et membre)
  Palestine (pays arabe et membre)   Togo (pays non-Arabe et membre)
  Tunisie (pays arabe et membre)   Sierra Leone (pays non-Arabe et membre)
  Mauritanie (pays arabe et membre)   Gabon (pays non-Arabe et membre)
  Yémen (pays arabe et membre / Gouvernement officiel du Yémen (président ‘abd Rābbo Mānsour al-Hādi)   Côte d'Ivoire (pays non-Arabe et membre)
  Soudan (pays Arabe et membre)   Nigeria (pays non-Arabe et membre)
  Somalie (pays Arabe et membre)   Bénin (pays non-Arabe et membre)
  Comores (pays Arabe et membre)
  Djibouti (pays Arabe et membre)

MembresModifier

Les pays membres annoncés sont :

La Malaisie et le Pakistan, annoncés comme membres de la coalition, nient par la suite en faire partie[4].

RéférencesModifier

Article connexeModifier