Alliance baptiste mondiale

Alliance baptiste mondiale
Mouvement Christianisme évangélique
Courant Baptisme
Siège Falls Church, États-Unis
Territoire 126 pays
Dirigeant Tomás Mackey, depuis 2020
Fondation 1905, Londres, Angleterre
Membres 47,000,000
Églises membres 169,000
Site web baptistworld.org

L'Alliance baptiste mondiale (anglais : Baptist World Alliance) est la principale dénomination chrétienne évangélique baptiste dans le monde. La dénomination recenserait 47 000 000 de personnes en 2020. Son siège est à Falls Church, dans la région métropolitaine de Washington, en Virginie, aux États-Unis. Son dirigeant est l’Argentin Tomás Mackey.

HistoireModifier

 
Spectacle sur la vie de Jésus à l’Igreja da Cidade affiliée à la Convention baptiste brésilienne, à São José dos Campos, Brésil, 2017
 
Bâtiment de l’Église Chumukedima Ao Baptist Church à Chumukedima, Kohima, affiliée au Conseil de l'église baptiste du Nagaland (Inde).

L'Alliance baptiste mondiale a ses origines dans le mouvement baptiste, une confession chrétienne évangélique issus d'un réveil démarré par le pasteur anglais John Smyth en Hollande en 1609[1], [2],[3]. Thomas Helwys fonde la première église baptiste générale d’Angleterre à Spitalfields, à l’est de Londres en 1612[4].

En 1904, l’Union baptiste de Grande-Bretagne et d'Irlande a envoyé des invitations à diverses dénominations baptistes dans le monde pour un congrès mondial en 1905 [5]. Des représentants de 23 pays ont répondu à l'invitation et ont fondé l'Alliance baptiste mondiale en 1905 au Exeter Hall de Londres[6],[7],[8],[9].

En 1994, elle comptait 34 millions de membres[10].

En 2020, l’Argentin Tomás Mackey a succédé au sud-africain Paul Msiza et est devenu président de l’Alliance[11].

GouvernanceModifier

La gouvernance de l’Alliance est assurée par un secrétaire régional dans les 6 régions membres, soit l’Association baptiste de Toute l’Afrique, la Fédération baptiste Asie-Pacifique, l’Association baptiste des Caraïbes, la Fédération baptiste européenne, l’Association baptiste nord-américaine, l’Union baptiste d'Amérique latine[12]. Un conseil international avec un président est élu tous les cinq ans[13].

StatistiquesModifier

Selon un recensement de la dénomination publié en 2020, elle aurait 241 dénominations baptistes membres dans 126 pays, 169,000 églises et 47,000,000 de membres baptisés[14].

CroyancesModifier

L'Alliance a une confession de foi baptiste adoptée en 2005[15].

Dialogues œcuméniquesModifier

En 1984, l’Alliance baptiste mondiale a débuté un dialogue avec l'Église catholique romaine[16].

ControversesModifier

En 2004, la Southern Baptist Convention des États-Unis l’a accusé d’avoir adopté une théologie libérale, en raison de son support de l’exercice du ministère pastoral des femmes, son antiaméricanisme, et parce qu’une dénomination membre, les American Baptist Churches USA avaient accepté une organisation qui comptait 2 églises favorables au mariage entre personnes de même sexe, et l’a quitté[17]. Le Secrétaire Général de l’Alliance, Denton Lotz a répondu que l’Alliance n’était pas libérale, mais bien évangélique conservatrice, que les American Baptist Churches USA dans sa constitution ne supportait pas l’homosexualité et que les accusations d’antiaméricanisme résultaient de ses visites à Fidel Castro à Cuba pour l’importation de bibles et l’élargissement des libertés de croyance [18],[19]. En 2005, 2 dénominations d’États membres de la Southern Baptist Convention, la Baptist General Association of Virginia et la Baptist General Convention of Texas ont demandé à être membre de l’Alliance et ont été admis[20].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. William H. Brackney, Historical Dictionary of the Baptists, Scarecrow Press, USA, 2009, p. 530
  2. Olivier Favre, Les églises évangéliques de Suisse: origines et identités, Labor et Fides, Suisse, 2006, p. 328
  3. Winthrop S. Hudson, Baptist, britannica.com, Angleterre, consulté le 21 août 2016
  4. Sébastien Fath, Une autre manière d'être chrétien en France: socio-histoire de l'implantation baptiste, 1810-1950, Editions Labor et Fides, France, 2001, p. 81
  5. Michael Edward Williams, Walter B. Shurden, Turning Points in Baptist History, Mercer University Press, USA, 2008, p. 223
  6. Robert E. Johnson, A Global Introduction to Baptist Churches, Cambridge University Press, UK, 2010, p. 238
  7. William H. Brackney, Historical Dictionary of the Baptists, Scarecrow Press, USA, 2009, p. 59
  8. (en) J. Gordon Melton et Martin Baumann, Religions of the World: A Comprehensive Encyclopedia of Beliefs and Practices, ABC-CLIO, USA, , p. 297.
  9. Conseil Œcuménique des Églises, Baptist World Alliance, oikoumene.org, Suisse, consulté le 21 août 2016
  10. Ans Joachim van der Bent, Historical Dictionary of Ecumenical Christianity, Scarecrow Press, USA, 1994, p. 42
  11. Baptist World Alliance, Tomás Mackey Installed as Next BWA President, baptistworld.org, USA, 23 juillet 2020
  12. Baptist World Alliance, Regional Fellowships, baptistworld.org, USA, consulté le 5 décembre 2020
  13. Baptist World Alliance, Officers, baptistworld.org, USA, consulté le 5 décembre 2020
  14. Baptist World Alliance, Members, baptistworld.org, USA, consulté le 22 août 2020
  15. Baptist World Alliance, Beliefs, baptistworld.org, USA, juillet 2005
  16. Angelo Maffeis, Ecumenical Dialogue, Liturgical Press, USA, 2005, p. 44-45
  17. Don Hinkle, SBC severs ties with BWA as theological concerns remain, baptistpress.com, USA, 15 juin 2004
  18. Ted Olsen, Southern Baptists No Longer In, Nor Of, World Alliance, christianitytoday.com, USA, 1 juin 2004
  19. Alan Cooperman, Southern Baptists Vote To Leave World Alliance, washingtonpost.com, USA, 16 juin 2004
  20. Robert Dilday, Marv Knox, Part of the family: Virginia is elected new BWA member, baptistnews.com, USA, 7 août 2005

Liens externesModifier