Allergologue

médecin spécialisé dans les allergies

Jusqu'en 2017, un allergologue est un médecin qui pratique l'allergologie : ce peut être un médecin généraliste à mode d’exercice particulier (MEP) ou un spécialiste, ayant suivi une formation complémentaire spécifique. Depuis cette date, l'allergologie est entrée au rang de spécialité pleine et entière comme dans de nombreux autres pays Européens. On en obtient la qualification au concours de l'ECN comme pour les autres spécialités[1]. Les médecins de l'ancien cursus doivent tous passer en commission de qualification en spécialité au niveau national pour maintenir le droit au statut de spécialiste en allergologie. Dans cette commission, sont observés leur cursus professionnel en tant qu'allergologue, leurs travaux, publication et carrière et un avis est donné au conseil de l'ordre en faveur ou non du statut de spécialiste allergologue[2].

FormationModifier

Après son diplôme de docteur en médecine, l'allergologue a suivi un stage clinique (de deux années en France) de spécialité en allergologie, en immunologie clinique, en médecine interne ou dans une des spécialités médicales comme la dermatologie, la pneumologie, l'otorhinolaryngologie ou la pédiatrie. Le stage fondamental pour la formation d'un médecin allergologue est l'immunologie clinique[3],[4]. En France, l'Ordre des médecins reconnait la formation par un diplôme d'études spécialisées complémentaires (DESC) d'allergologie et d'immunologie clinique de deux ans d’études[5].

Il existe, en France, des allergologues à activité exclusive et d’autres qui exercent conjointement une autre spécialité[6] : pneumo-allergologue, dermato-allergologue, etc.

StatistiquesModifier

Le syndicat français des allergologues (SYFAL) recense 479 allergologues exclusifs et environ 1,200 médecins exerçant l'allergologie en France[7]. Selon, URPS médecins Île-de-France, association de médecins libéraux, environ 120 allergologues exercent dans la région Île-de-France dont 30 % à Paris, dans les autres départements la répartition est homogène d'environ 15 allergologues par département[8]. La profession des allergologues est très féminisée : près de 70 % des allergologues étant des femmes[9].

Notes et référencesModifier

  1. My Medecine, « Classement des spécialités 2017 », sur My Medecine, (consulté le )
  2. Ordre des médecins, « Qualification », sur Conseil de l'ordre des médecins (consulté le )
  3. (en) Del Giacco S, Rosenwasser LJ, Crisci CD, Frew AJ, Kaliner MA, Lee BW, Guanghui L, Maspero J, Moon HB, Takemasa N, Potter PC, Singh AB, Valovirta E, Vervloet D, Warner JO, Henley K; position statement of the WAO Specialty and Training Council, « What is an Allergist?: Reconciled Document Incorporating Member Society Comments, September 3, 2007 », World Allergy Organ J, vol. 1, no 1,‎ , p. 19-20. (PMID 23283298, PMCID PMC3650953, DOI 10.1097/wox.0b013e3181651679, lire en ligne [html]) modifier
  4. Rancé F, Didier A, Tunon de Lara M, « Quelle est la définition du médecin allergologue ? [What is an allergist?] », Revue française d'allergologie et d'immunologie clinique, vol. 48, no 8,‎ , p. 561-3. (DOI 10.1016/j.allerg.2008.10.002, lire en ligne [PDF])
  5. Ordre des médecins, les diplômes délivrés http://www.conseil-national.medecin.fr/article/les-diplomes-delivres-949
  6. « Allergologie, Qu’est-ce que c’est ? » Le Figaro santé
  7. Syndicat Français des Allergologues http://www.syfal.fr/index.php?page=accueil
  8. « L'exercice libéral de l'allergologie » www.soignereniledefrance.org
  9. Dr Jean-Eric Autegarden, médecin généraliste - allergologue en mode d’exercice exclusif http://www.soignereniledefrance.org/exercer-au-quotidien/les-specialites/allergologue

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier