Ouvrir le menu principal

Allan Legere
Tueur en série
Image illustrative de l’article Allan Legere
Information
Naissance (71 ans)
(Canada)
Surnom The Monster of Miramichi (Le Monstre de Miramichi)
Condamnation 1991
Sentence Prison à perpétuité
Actions criminelles Meurtres
Victimes 5
Période -
Pays Canada
Arrestation

Allan Legere dit également « Le Monstre de Miramichi », né le est un tueur en série et un incendiaire canadien.

ÉvasionModifier

Le , Legere s'évade d'une garde de la GRC alors qu'il purgeait une peine à perpétuité à l'Établissement Atlantique pour l'assassinat de l'épicier John Glendenning, de Black River Bridge, Nouveau-Brunswick, le soir du [1]. Legere fut transportés de Renous à un hôpital de Moncton pour le traitement de blessures auto-induites au moment de son évasion. Legere a réussi à convaincre les agents de le laisser utiliser les toilettes seul. Là, il ouvrit le verrou de ses menottes avec un morceau d'antenne de télévision qu'il avait caché sur son corps et s'enfuit.

MeurtresModifier

Après son évasion, Legere commit quatre meurtres supplémentaires: Annie Flam, les sœurs Linda et Donna Daughney, et le père James Smith. Il a été repris le ; une récompense de 50 000 $ ont été recueillis pour les informations qui ont conduit à son arrestation.

Procès et condamnationModifier

Lorsque Legere passa en procès, il fut un des premiers criminels à avoir ses empreintes génétiques utilisées comme preuves, en dépit de l'argument de son avocat que le bassin génétique relativement faible de la région de Miramichi pourrait facilement conduire à des faux positifs[2], Legere a été condamné pour une deuxième fois en 1991.

En 2008, il fut l'un des seuls 90 prisonniers détenus dans le pénitencier canadien de sécurité super-maximum, surnommé le "Shu", à Sainte-Anne-des-Plaines, au Québec.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier