Alladian (peuple)

Les Alladian sont une population d'Afrique de l'Ouest surtout présente au sud de la Côte d'Ivoire. Ils font partie des peuples akans lagunaires. Ils parlent une langue kwa, l'alladian, dont le nombre de locuteurs était estimé à 23 000 en 1993[1]. Ils sont installés dans la région de Jacqueville et de Petit Bassam. Le nom de ce groupe ethnique dérive de l'expression « Bodo Maa Aladja » qui signifie « Qu'est-ce qu'il y a ? »[2]. Les Alladian sont connus sous d'autres appellations par les peuples environnants : Amodyou par les Adioukrou, Nandjaman par les Agoua et Nandja par les Abidji[2]. Ils pratiquent l'animisme et le christianisme.

HistoireModifier

Les Alladian sont venus du Ghana au début du XVe siècle[3]. Ils ont migré de la région de Kumasi. AU XVIe siècle, ils étaient en rapport les européens, notamment les portugais, les hollandais, les anglais, et les français. Ils se révoltent en 1889 contre l'occupation française. Mais leur révolte est vite maîtriser par Treich-Laplène[2].

EthnonymieModifier

Selon les sources et le contexte, on observe plusieurs variantes : Aladian, Aladians, Aladyan, Alagian, Alagia, Alagya, Alladian, Alladyan, Aragya, Jack-Jack, Nladja-wron[4],Nlandianbo.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Fiche langue[ald]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  2. a b et c Raymond Borremans, Le grand dictionnaire encyclopédique de la Côte d'Ivoire, Tome 1 : A-B, Abidjan, NEA, 1986, 287 p. (ISBN 2-7236-0733-X), p. 85
  3. Histoire et Géographie CE2, Abidjan, NEI-CEDA, , 128 p. (ISBN 978-2-84487-334-7), p. 47
  4. Source RAMEAU, BnF [1]

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Marc Augé, Le rivage alladian : organisation et évolution des villages alladian, ORSTOM, Paris, 1969, 264 p.
  • Marc Augé, « Les faiseurs d'ombre : servitude et structure lignagère dans la société alladian », in Claude Meillassoux (dir.), L'esclavage en Afrique précoloniale, F. Maspero, 1975, p. 455-475
  • Andréa Caprara et Gilles Bibeau, Transmettre la maladie : représentations de la contagion chez les Alladian de la Côte-d'Ivoire, Karthala, 2000, 211 p. (ISBN 9782845860612)
  • A. D. Yenou, « Quelques notes historiques sur le pays alladian (Basse Côte d'Ivoire) », in Notes africaines (Dakar), n° 63, , p. 83-88
  • A. Yesso, Jeux en pays Alladian, École Normale William Ponty, Sébikhotane, s.d.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier