Ouvrir le menu principal

Aline d'Ambricourt

claveciniste française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir D'Ambricourt.
Aline d'Ambricourt
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Site web

Aline d'Ambricourt, née le à Neuilly-sur-Seine (France) est une claveciniste française.

BiographieModifier

Très tôt initiée à la musique au piano puis au clavecin, après des études scientifiques à Versailles, Aline d’Ambricourt a organisé plus de 200 récitals entre 1991 et 2012, se produisant en soliste à l’international, dans des lieux prestigieux, notamment : au château de Chambord, Théâtre des variétés de Monaco, Festival international de clavecin à Rome, Festival d’été de Bourges, à la Sainte-Chapelle à Paris, etc. Elle se produit également lors de récitals au palais Thott de Copenhague (Danemark, 2004), au Parlement Bruxellois et au palais royal de Fredensborg à l’invitation de la reine et du prince consort de Danemark (2004).

Elle a également été l’agent au Danemark du pianiste Cyprien Katsaris.

Passionnée par les instruments historiques, elle joue sur les claviers de la Fenton House de Londres, de la collection de Andreas Beurmann du musée d’art de Hambourg, sur le clavecin Taskin (1769) la collection Russel au St Cecilia Hall d’Édimbourg. En septembre 2012, elle a donné un récital dans la salle Castellane à l’hôtel Bristol à Paris invitée par Marc-Arthur Kohn et Jean-Michel Renard avec deux rares instruments : les clavecins de Giovanni Polizzino[1] (1634) et de Guillaume Hemsch (1765-66).

Ce récital célébrait le lancement de la Fondation du clavecin en Suisse en mars 2012 dont elle est la présidente-fondatrice, dans la volonté de valoriser et faire vivre ce patrimoine.

À la suite de ses recherches avec Jean Lionnet au centre de musique baroque de Versailles, souhaitant s’adresser à un plus grand nombre, elle s’est consacrée à produire et réaliser un film documentaire Domenico Scarlatti l’Intemporel (52 min), à travers une histoire des instruments historiques à claviers et l'œuvre de Domenico Scarlatti (1685-1757), lequel reçoit les éloges de la critique (Figaro[2], Figaro Magazine, Classica, La Lettre du musicienetc.). Ce film est diffusé en septembre 2016 sur la chaîne de télévision allemande WDR[3] et en 2017 sur la chaîne de T.V STINGRAY.

DiscographieModifier

RéférencesModifier

  1. « Clavecin Polizzino », sur renard-music.net
  2. Thierry Hillériteau, « Aline d'Ambricourt, le clavecin en mode majeur », sur lefigaro.fr,
  3. (de) « Domenico Scarlatti, seine Zeit, seine Sonaten », sur programm.ard.de,

Liens externesModifier