Alimentation forcée

alimentation forcée d'êtres humains ou d'animaux

L'alimentation forcée ou nutrition artificielle est un gavage pratiqué sur des personnes en danger de mort en raison d'une grève de la faim ou d'un trouble de l'alimentation.

Une controverse existe pour déterminer quand le gavage est autorisé et que celui-ci est en contradiction avec les droits de l'homme[1],[2].

En 2017, le tribunal régional supérieur de Munich a accordé à un homme une compensation pour douleur et souffrance, dont le père a été gavé de force pendant cinq ans, même s'il était déjà complètement et irréversiblement dément. L'homme avait poursuivi le médecin de famille du père. La Cour fédérale de justice a annulé le jugement en avril 2019 au motif que la survie ne pouvait pas être préjudiciable[3].

En Israël, le gavage forcé de prisonniers a été légitimé après une augmentation des grèves de la faim en 2013[4],[5],[6].

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier