Alice Tissot

actrice française
Alice Tissot
Description de cette image, également commentée ci-après
Alice Tissot (années 1910-1920).
Nom de naissance Alice Claire Marie Tissot
Naissance
Paris 16e, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 81 ans)
Paris
Profession Actrice

Alice Tissot est une actrice française, née le dans le 16e arrondissement de Paris[1], ville où elle est morte le dans le 15e arrondissement[2].

BiographieModifier

Alice Tissot est née au 56, rue de la Pompe. Son état-civil mentionne un mariage le à Asnières-sur-Seine avec André Barthélémy Georges Augereau, ainsi que la profession de son grand-père et de son père, vernisseur.

Elle a mené, à partir de 1908, sous la direction de Louis Feuillade, une carrière cinématographique extrêmement prolifique (sa filmographie compte plus de 300 titres).

En 1962, elle a fait une dernière apparition cinématographique : un petit rôle dans la super production Le Jour le plus long.

Alice Tissot est morte des suites d’un cancer du larynx en .

FilmographieModifier

Période muetteModifier

Période 1930 / 1962Modifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives en ligne de Paris 16e, année 1890, acte de naissance no 15, cote V4E 7273, vue 5/31 (avec mention marginale de décès)
  2. État civil sur archivesenligne.paris.fr
  3. Note : les douze épisodes de Barrabas sont La Maîtresse du juif errant (1 579 m), La Justice des hommes (788 m), La Villa des glycines (825 m), Le Stigmate (798 m), Noëlle Maupré (797 m), La Fille du condamné (795 m), Les Ailes de Satan (800 m), Le Manoir mystérieux (820 m), L'Otage (815 m), L'Oubliette (780 m), Le Revenant (782 m), Justice (782 m)
  4. Note : les douze épisodes de Les Deux Gamines sont Fleur de Paris, La Nuit de printemps (760 m), La Fugitive (790 m), La Morte vivante (800 m), Le Lys sous l'orage (720 m), L'Accalmie (780 m), Celle qu'on attendait plus (800 m), Parmi les loups (800 m), Le Serment de Ginette (800 m), Le Candidat à la mort (815 m), La Cité des chiffons (810 m), Le Retour (815 m) de Louis Feuillade - Mademoiselle Bénazer
  5. Note : les six épisodes de L'Orphelin de Paris sont Un détective de 15 ans (1 200 m), Un secret de famille (1 200 m), Sur la piste (1 200 m), L'Homme de la montagne (1 200 m), Bas le masque (1 200 m), L'Abîme (1 200 m) de Louis Feuillade - Palmyre
  6. Note : les huit épisodes de L'Espionne aux yeux noirs sont L'Agonie d'une patrie, La Patrie avant tout, En terre d'exil, Les Danseurs du Samoun, La Vengeance de l'espionne, Père et roi, Le Baiser mortel, L'Aube de délivrance de Henri Desfontaines - La Vorbeck

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc - 250 acteurs français du cinéma français 1930-1960, Flammarion, 2000, p. 561–562
  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus, Mormoiron : Éditions cinéma, 2008, 1185 p. (ISBN 978-2-9531-1390-7)

Liens externesModifier