Alice Coffin

journaliste, militante féministe et femme politique française

Alice Coffin, née en 1978, est une journaliste et militante féministe et LGBT. Elle est élue écologiste au Conseil de Paris depuis 2020.

BiographieModifier

FormationModifier

Après des études de philosophie à l'Université Panthéon-Sorbonne et de sciences politiques à l'Institut d'études politiques de Bordeaux[1], Alice Coffin est diplômée du Centre de formation des journalistes en 2004 et devient journaliste au quotidien 20 Minutes[2]. En 2017, elle est lauréate de la bourse Fulbright[3] avec son projet The Negative Impact of Neutrality on LGBT issues in the French Media qui s’intéresse au concept de « neutralité » française et à son impact sur la représentation des minorités[4].

CarrièreModifier

Alice Coffin enseigne depuis 2012 le journalisme à l'Institut catholique de Paris[5]. En 2013, elle co-fonde et est élue co-présidente de l'Association des journalistes LGBT (AJL)[6] et présente la première cérémonie des Out d'or[7]. Elle est également membre et cofondatrice de la Conférence Européenne Lesbienne, fait partie du collectif Les Dégommeuses[8], ainsi que de Lesbiennes d'Intérêt Général, premier fonds de dotation féministe et lesbien, aux côtés entre autres de Suzette Robichon et Élisabeth Lebovici[9]. Depuis 2010, elle est aussi activiste dans le collectif féministe La Barbe[10].

PolémiquesModifier

Le , elle est élue conseillère de Paris sur la liste d'union Paris en Commun – Écologie pour Paris dans le 12e arrondissement[11]. Fin juillet, elle prend avec Raphaëlle Rémy-Leleu la tête du mouvement qui mène à la démission de Christophe Girard de son poste d’adjoint à la Culture, celui-ci étant accusé de complaisance envers l’écrivain pédophile Gabriel Matzneff[12]. Lors du Conseil de Paris du , alors que le préfet de police Didier Lallement rend hommage à l’ancien adjoint et est largement applaudi, Alice Coffin scande en pleine séance : « La honte ! La honte ! », avant que le son ne soit coupé[13]. Cette séquence et la démission de l'adjoint à la Culture provoquent des tensions au sein de l'alliance de gauche au Conseil de Paris. Anne Hidalgo annonce sa volonté de saisir la justice pour « les graves injures publiques » relevées lors d’une manifestation qualifiant la mairie de Paris de « Pédoland »[14], et considère les deux élues comme dorénavant en dehors de la majorité municipale[15].

Prises de position et critiquesModifier

Plusieurs médias rappellent alors qu'en 2018, sur RT France, elle avait déclaré que « ne pas avoir un mari, ça m'expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée »[16],[14]. En , elle déclare dans la revue National Geographic : « Soyez exigeantes, devenez lesbiennes ! Ou, du moins, apprenez à vous passer du regard des hommes »[17]. Le 27 juillet 2020, dans son éditorial, Dominique Nora, directrice de L'Obs, estime que la « radicalité » de ses propos polémiques et de ses revendications jette le « discrédit » sur le combat féministe et écologiste[18].

Notes et référencesModifier

  1. « PRÉSENT·E·S AVEC LAUREN BASTIDE N°3 | Le Carreau du Temple » (consulté le 10 novembre 2019)
  2. « Alice Coffin et Alix Béranger, couple féministe et activiste », sur Yagg, (consulté le 10 novembre 2019)
  3. « Alice Coffin », sur Expertes France (consulté le 10 novembre 2019)
  4. (en) « LGBTQ Speaker Series: Alice Coffin », sur College of Arts and Sciences (consulté le 10 novembre 2019)
  5. « Alice Coffin, journaliste », sur maifsocialclub.fr (consulté le 26 juillet 2020)
  6. Cheek Magazine, « Alice Coffin: La Ligue du LOL “renvoie à l’élimination de toute une partie des journalistes” - ChEEk Magazine », sur cheekmagazine.fr (consulté le 10 novembre 2019)
  7. @NatGeoFrance, « "Se passer du regard des hommes est un immense défi" », sur National Geographic, (consulté le 28 novembre 2019)
  8. « Entretien avec Les Dégommeuses, l’association qui met un carton jaune aux discriminations », sur Football Stories - Ballon d’or sur la culture foot version pop par Konbini (consulté le 10 novembre 2019)
  9. « Alice COFFIN », sur LIG (consulté le 10 novembre 2019)
  10. « Le collectif féministe La Barbe expulsé violemment d’un colloque de droite », sur Les Inrocks (consulté le 10 novembre 2019)
  11. « Alice COFFIN », sur paris.fr (consulté le 21 juillet 2020)
  12. « Démission de Christophe Girard : "Un exemple pour Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti", estime Alice Coffin conseillère EELV de Paris », sur francetvinfo.fr (consulté le 24 juillet 2020)
  13. « Scène surréaliste au conseil de Paris après la démission de Christophe Girard », sur huffingtonpost.fr, (consulté le 24 juillet 2020).
  14. a et b « [Vidéo] Alice Coffin, élue EELV : “Ne pas avoir un mari, ça m’expose à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée” », sur valeursactuelles.com, (consulté le 27 juillet 2020).
  15. « Affaire Matzneff : Anne Hidalgo va saisir la justice après la démission de son adjoint Christophe Girard », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juillet 2020)
  16. « Qui est Alice Coffin, l'élue EELV à l'origine de la démission de Christophe Girard, adjoint d'Hidalgo », sur ladepeche.fr (consulté le 27 juillet 2020)
  17. Corinne Soulay, « "Se passer du regard des hommes est un immense défi" », sur nationalgeographic.fr,
  18. Dominique Nora, « Ce désastre radical qui jette le discrédit sur le féminisme », sur nouvelobs.com,

Liens externesModifier