Aliénor de Poitiers

noble française et femme de lettres

Aliénor ou Éléonore de Poitiers, fl. fin XVe siècle, Poitiers, France, était la fille de la comtesse de Poitiers. Elle était aussi la vicomtesse de Furnes[1].

Aliénor de Poitiers
Biographie
Naissance
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

BiographieModifier

Elle est l'un des nombreux enfants d'Isabeau de Sousa, descendante de la Maison de Portugal et dame de compagnie d'Isabelle de Portugal[2], et de Jean de Poitiers, seigneur d'Arcis-sur-Aube, qu'elle épousé en 1429. Aliénor demeura en Bourgogne pendant sept ans, avant d'être mariée à Guillaume de Stavele, vicomte de Furnes (Veurne en néerlandais) en Flandre[3].

En plus de ses observations, Aliénor cite celles de sa mère ainsi que celles de Jeanne d'Harcourt, épouse du comte Guillaume II de Namur en 1391[4]. La collection résultante de coutumes de la cour française couvre trois générations de femmes et plus d'un siècle.

OuvrageModifier

Aliénor de Poitiers est connue en tant qu'auteure de Les honneurs de la cour, un ouvrage sur l'étiquette de la cour écrit entre 1484 et 1491[1]. Il donne les détails de la structure et des règles du rituel de la cour ainsi que de l'étiquette appropriée en fonction des différentes classes sociales et situations[4]. Elle s'est particulièrement intéressée aux conventions observées lorsque des dames de différents rangs étaient allongées dans la chambre des naissances[5]. Les honneurs de la cour ne doit pas être confondu avec les Honneurs de la Cour, un livre du XVIIIe siècle servant à déterminer le rang d'un noble.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) James Hall, The sinister side : how left-right symbolism shaped Western art, Oxford, Oxford University Press, , 489 p. (ISBN 978-0-19-923086-0, lire en ligne), p. 215
  2. (en) ed. by Elizabeth Morrison, Scott, Thomas Kren ; with an additional essay by Margaret, Flemish manuscript painting in context : recent research ; based on symposia held at the J. Paul Getty Museum, Los Angeles (September 5-6, 2003), and at the Courtauld Institute of Art, London (February 21, 2004) ; [in conjunction with the Exhibition Illuminating the Renaissance: The Triumph of Flemish Manuscript Painting in Europe, held at the J. Paul Getty Museum, Los Angeles, from June 17 to September 7, 2003, and at the Royal Academy of Arts, London, from November 25, 2003 to February 22, 2004], Los Angeles, Calif., J. Paul Getty Museum, , 208 p. (ISBN 978-0-89236-852-5, lire en ligne), p. 51
  3. Jean-Baptiste de La Curne de Sainte-Palaye, Mémoires sur l'ancienne chevalerie, tome I, 1826
  4. a et b Paul Lacroix, Mœurs, usages et costumes au Moyen-Age et à l’époque de la Renaissance, Paris, Firmin-Didot, , 3e éd., IV, 603 p., illustré par F. Kellerhoven, 29 cm (OCLC 1039599757, lire en ligne)
  5. (en) edited by Rosmarie Thee Morewedge, The Role of woman in the Middle Ages : papers of the sixth annual conference of the Center for Medieval and Early Renaissance Studies, State University of New York at Binghamton, 6-7 May 1972, Albany, State University of New York Press, (ISBN 978-0-87395-274-3), p. 108

BibliographieModifier

  • L. Campbell, National Gallery Catalogues: The Fifteenth Century Netherlandish Schools, London, 1998 p. 187.
  • Paul Lacroix, Mœurs, usages et costumes au Moyen-Age et à l’époque de la Renaissance, Paris, Firmin-Didot, , 3e éd., IV, 603 p., illustré par F. Kellerhoven, 29 cm (OCLC 1039599757, lire en ligne), p. 535.

Liens externesModifier