Alfred de Rauch

joueur de hockey sur glace français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rauch.
Alfred de Rauch
Surnom(s) Didi
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance ,
Varsovie (Pologne)
Joueur retraité
Position Ailier
ou Centre
A joué pour Club des Patineurs de Paris
Club des Sports d'Hiver de Paris
Carrière pro. 1908-1932

Alfred Jean Nicolas de Rauch, né le à Varsovie en Pologne, est un joueur international français de hockey sur glace actif de 1908 à 1932. Il est capitaine de l'équipe de France entre 1920 et 1928 et conduit la sélection française aux Jeux olympiques de 1920, 1924 et 1928.

BiographieModifier

Fils d'Alfred-Édouard-Henri de Rauch, ancien colonel de la Garde russe, chevalier de la Légion d'honneur[1], et d'Emma-Élise Manton[2], Alfred de Rauch[3] naît le à Varsovie en Pologne et passe ses premières années à Saint-Pétersbourg avant de revenir en France. Sa famille descend de la lignée noble des von Rauch, ancienne famille originaire de Bavière[4],[5],[6].

Pratiquant également le rugby à XV, Alfred de Rauch joue au hockey sur glace au niveau international à partir de 1908. Il fait partie du Club des Patineurs de Paris[7] — rebaptisé en 1921 Club des Sports d'Hiver de Paris[8] — dont il est le capitaine pendant près de vingt ans.

Durant la saison 1911-1912, il bénéficie des conseils du montréalais Edmond « Quigg » Baxter venu jouer dans le club parisien. Ce dernier lui transmet de nombreuses astuces de jeu et devient son mentor.

Son activité sportive est interrompue par la Première Guerre mondiale, durant laquelle il sert au sein de l'armée française.

Alfred de Rauch, dont le surnom est Didi[3], devient capitaine de l'équipe de France en 1920, poste qu'il occupe jusqu'en 1928. Avec la sélection tricolore, il participe aux Jeux olympiques d'Anvers de 1920 puis aux premiers Jeux olympiques d'hiver de Chamonix en 1924[3],[9]. La même année, il remporte avec son équipe la médaille d'or des championnats d'Europe, après avoir été vice-champion l'année précédente.

Toujours en tant que capitaine, il participe à ses troisièmes et derniers Jeux olympiques à Saint-Moritz en 1928[3].

À son époque, il forme avec Léonhard Quaglia et Albert Hassler, un des trios offensif de l'équipe de France dans les années 1920. Cette ligne mène la France à la médaille d'argent aux championnats d'Europe de 1923 et à la médaille d'or lors de ceux de 1924.

Alfred de Rauch passe ultérieurement en défense et joue jusqu'à l'âge de 44 ans (saison 1931-1932). Il devient ensuite arbitre.

Vie privéeModifier

Alfred de Rauch appartient à une classe d'amateurs fortunés aujourd'hui disparue. Parmi ses amis figure le photographe Jacques-Henri Lartigue qui le cite à plusieurs reprises dans ses mémoires[10],[11],[12],[13].

La femme d'Alfred de Rauch est la créatrice de haute couture Madeleine de Rauch. Ils se sont unis le à la mairie du 1er arrondissement de Paris.

Il est naturalisé français le [14].

Statistiques internationales partiellesModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par année[15]
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1920 France Jeux olympiques 1 0 0 0 6e place
1924 France Jeux olympiques 3 0 3 6e place
1924 France Championnat d'Europe 7   Médaille d'or
1928 France Jeux olympiques 3 2 0 2 5e place

Notes et référencesModifier

  1. Dossier de Légion d'honneur du colonel de Rauch.
  2. Etat-civil et filiation établis par son acte de mariage rédigé le 16 décembre 1916 à la mairie du 1er arrondissement de Paris.
  3. a b c et d (en) « Alfred de Rauch », sur SR/Olympic Sports (consulté le 3 janvier 2011).
  4. Blasonnement : de gueules à la barre d'argent.
  5. (en) « Rauch Family Crest and Name History », sur House of Names (consulté le 3 janvier 2011).
  6. (de) Alfred von Hansen, « Stammtafeln nicht immatrikulierter baltischer Adelsgeschlechter. Band I », sur DIGAR (ISBN 9789949262694), p. 116.
  7. (en) « De Rauch, Alfred », sur Encyclopaedia of Hice Hockey (consulté le 3 janvier 2011).
  8. Marc Branchu, Histoire du Hockey sur Glace en France, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, 221 p. (ISBN 978-2-84910-719-5, notice BnF no FRBNF41192394), p. 31.
  9. Jeux Olympiques d'hiver de 1924, photographie de l'équipe de France (Alfred de Rauch, 4e en partant de la gauche) : (en) « 1924 - The First Winter Olympic Games », Greatest Hockey Legends,‎ (lire en ligne).
  10. Jacques-Henri Lartigue, Mémoires sans mémoire, Robert Laffont, , 391 p.
  11. « Madeleine Bourgeois et moi, nous bavardons de plus en plus souvent et gentiment [...]. Madeleine est toujours fiancée avec Didi de Rauch engagé volontaire comme moi. » Ibid.
  12. « Pendant que Didi sert, je suis comme toujours au filet. J'y monte aussi souvent que possible. ... Est-ce parce qu'il est du même jour que moi (13 juin), mais à six ans d'intervalle, que de Rauch (mon ami Didi) a tant de goûts pareils aux miens ? » Ibid.
  13. « [...] Didi de Rauch et ceux de l'équipe de hockey, qui ne mangent pas énormément et ne parlent pas beaucoup non plus à cause de leur championnat qui va commencer. »Ibid.
  14. Journal Officiel, décret no 3393-37 en faveur d'Alfred Rauch, né le à Varsovie.
  15. (en) « Alfred de Rauch », sur Eliteprospects.com (consulté le 28 février)