Ouvrir le menu principal
Alfred Loudet
Alfred Loudet.jpg
Alfred Loudet, entre 1860 et 1870.
Naissance
Décès
(à 62 ans)
Paris
Nationalité
Activité

Alfred Loudet est un peintre français né le 21 février 1836 à Montélimar et mort le 13 juillet 1898 à Paris.

Sommaire

BiographieModifier

Alfred Loudet nait à Montélimar 21 février 1836. Il manifeste enfant des dispositions à la peinture, et entre à l'âge de seize ans à l'école des Beaux-Arts de Lyon[1]. Le succès qu'il y rencontre lui permet d'obtenir une pension du conseil général de la Drôme, grâce à laquelle il part s'installer à Paris et travaille dans l'atelier de Léon Cogniet[1].

En 1862, il concourt pour le Prix de Rome et est classé premier par le jury qui, cette année-là, ne décerne pas le prix[1]. En 1863, il remporte le prix de la demi-figure peinte, dit du torse, de l'École des beaux-arts[2].

Il collabore aux travaux d'Isidore Pils à l'Opéra Garnier, ainsi qu'à ceux de Joseph-Nicolas Robert-Fleury, au Tribunal de commerce[1]. Pendant la Commune de Paris, en 1871, il publie dans une petite revue, La Galerie satirique, une caricature violemment hostile à Thiers[3].

Il a été professeur de dessin aux écoles de la Ville de Paris[1].

ŒuvresModifier

 
Robespierre, Danton, et Marat, 1882
(musée de la Révolution française).

PortraitsModifier

  • Portrait du général baron Renault, exposé au Salon de peinture et de sculpture de 1866[1] ;
  • Portrait de Pierre Séguier, Garde des Sceaux et Chancelier de France, exposé à la Cour de cassation[1],[4] ;
  • Portrait de Duguay-Trouin, exposé au Ministére de la Marine[1].

Tableaux de guerreModifier

  • Sœurs hospitalières soignant un malade[1] ;
  • Le Premier Pain blanc[1].

Tableaux d'histoireModifier

  • Céphale et Procris[1] ;
  • Mouna[1] ;
  • Le Bon Samaritain[1].

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a b c d e f g h i j k l et m Brun-Durand, Justin, Dictionnaire biographique et biblio-iconographique de la Drôme, 1900-1901, Tome II, page 104.
  2. Journal des Savants, 1863.
  3. Louis Gallet, Guerre et Commune, impressions d’un hospitalier 1870-1871, Paris, Calmann-Lévy,
  4. « Le bureau du Secrétaire général de la première présidence », Site de la Cour de cassation.