Ouvrir le menu principal

Alfred Lesbros

peintre français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lesbros.
Alfred Lesbros
Alfred Lesbros - rue à Villeneuve lès Avignon-Calvet.jpg
Naissance

Montfavet, commune d'Avignon
Décès
(à 67 ans)
Avignon
Nom de naissance
Agricol Alfred Lesbros
Nationalité
Français Drapeau de la France
Activité
Formation
Mouvement

Alfred Lesbros (Montfavet, commune d'Avignon, 12 janvier 1873 - Avignon, ) est un maître provençal de peinture ayant appartenu au Groupe des Treize.

BiographieModifier

Il fréquente plusieurs écoles d’art ainsi que des maîtres provençaux comme Jules Flour et Pierre Grivolas et se trouve à l’initiative des expositions du Groupe des Treize. Le groupe organisa une première exposition le qui connut un franc succès[1], suivie d'une seconde exposition le , qui fut aussi la dernière.

Il participera au Salon de Lyon, au Salon des indépendants à Paris et au Salon d'automne.

Il a peint plus d'une centaine d'œuvres exposées aujourd'hui dans les musées ou les collections publiques à Aix-en-Provence, Arles, Avignon, Marseille, Montpellier et Tournon[Lequel ?]. Le musée Calvet d'Avignon possède : La Cour de la livrée de Thury, Le Jardin et Promenade. Il a subi les influences artistiques du début du XXe siècle, de l'impressionnisme au cubisme, qu'il a retransmis sur ses toiles avec son tempérament provençal.

Il s'agit de peinture à l'huile ayant principalement comme sujet des paysages. Les techniques varient ; ainsi on retrouve la même vue traitée avec des techniques de peintures différentes : pointillisme, réalisme, synthétisme ou encore abstraction.

À partir des années 1920, ses sujets sont pris autour de Graveson, de Boulbon, de Barbentane, de Villeneuve-les-Avignon ou encore d'Avignon.

Alfred Lesbros est inhumé au cimetière de Montfavet, carré 5, rangée Mur Est, tombe 7 (tombe de la famille Bourrelly).

Quelques œuvresModifier

 
Le Pont Saint-Bénezet aux galets, collection privée
  • La Tour Philippe Le Bel[2], 1920
  • Porte de Roussillon avec les plantes sauvages ou La Peau de la panthère[3], 1926
  • Jardin du musée Calvet[4], 1927
  • Le Pont Saint-Bénezet aux galets, 1927-1928
  • Le Chemin à Villeneuve[5], 1928
  • Rue Pente-Rapide à Avignon[2], 1932
  • La Vierge au jardin[6], 1932
  • Le Tournant de Barbentane[2], 1936
  • Vallon des Grenadiers Sauvages[6], 1937
  • Le Pont Saint-Bénezet[7], 1937
  • Le Jardin fleuri[8], 1937
  • Le Vieux Moulin à Barbentane[9],1938
  • La Maison rose[10], 1939
  • La Cour de la livrée de Thury
  • Le Jardin
  • Promenade
  • Maison en Provence[6]

Notes et référencesModifier

  1. Dictionnaire de la Provence, op. cit., p. 147.
  2. a b et c (fr) Lesbros sur artistesprovencaux.free.fr
  3. (fr) Porte de Roussillon avec les plantes sauvages
  4. (fr) Jardin du musée Calvet
  5. (fr) Le Chemin à Villeneuve
  6. a b et c (fr) Lesbros sur artnet.fr
  7. (fr) Le Pont Saint-Bénezet
  8. (fr) Le Jardin fleuri
  9. (fr) Le Vieux Moulin à Barbentane
  10. (fr) La Maison rose

BibliographieModifier

  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte, (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 9782862764412), p. 283-284.
  • Éliane Aujard-Catot, Alfred Lesbros, Fondation Louis Vouland, Avignon
  • Jacques Marseille (sous la direction de), Dictionnaire de la Provence et de la Côte d'Azur, Éd. Larousse, Paris, 2002. (ISBN 2-03-575105-5)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :