Ouvrir le menu principal

Alfred Jeanroy

philologue et historien français

BiographieModifier

Après la préparation à l'école normale de Verdun en 1878, il entre à l'École des Hautes Études. Agrégé de lettres en 1881, il a pour professeurs Gaston Paris et Paul Meyer, fondateur de la nouvelle philologie française. Cette même année, il commence à enseigner la rhétorique au lycée de Troyes, deux ans plus tard à Besançon et en 1885 au collège Stanislas à Paris. En 1889, il commence à enseigner à l'Université de Poitiers où il soutient une thèse sur les origines de la poésie lyrique française au Moyen Âge, puis à l'Université de Toulouse où il succède à (André) Antoine Thomas en 1909. En 1898, le même Antoine Thomas lui avait demandé de prendre sa succession à la direction des Annales du Midi, dans laquelle il publie de nombreux articles. Il enseigne à la Sorbonne où il préside la section des Langues et Littérature de l'Europe du Sud, occupée jusqu'alors par Claude Fouriel. Il est également directeur des études de littérature médiévale à l’École Pratique des Hautes Études.

C'est un éminent spécialiste de la poésie des troubadours, publiant plus de 600 communications[1]. Il établit une distinction notable en classant les troubadours de la seconde génération en deux camps : les « idéalistes » (Jaufré Rudel, Eble de Ventadorn) et les « réalistes » (Marcabru)[2].

Sélection d'ouvragesModifier

  • 1892, avec Gaston Paris, Extraits des chroniqueurs français Villehardouin, JoinvilleFroissart, Commines, Librairie Hachette, Paris (lire en ligne)
  • 1893 Mystères provençaux du quinzième siècle, publié avec une introduction et un glossaire par A. Jeanroy et H. Teulié, Toulouse, Privat (lire en ligne).
  • 1900, avec André Vidal, Comptes consulaires d'Albi (1359-1360),Imprimerie et librairie Édouard Privat, Toulouse (lire en ligne)
  • 1901, avec Louis Brandin et Pierre Aubry, Lais et descorts français du XIIIe siècle. Texte et musique, H. Welter, Paris (lire en ligne)
  • 1904, Les origines de la poésie lyrique en France au Moyen Âge. Études de littérature française et comparée suivies de textes inédits, 2e édition, Honoré Champion libraire, Paris (lire en ligne)
  • 1904 avec A. Vignaux, Poésies de Guillaume Ader, Imprimerie et librairie Édouard Privat, Toulouse (lire en ligne)
  • 1913, Les chansons de Guillaume IX, duc d’Aquitaine: (1071-1127), Paris, Champion (lire en ligne).
  • 1914, Les Joies du Gai Savoir: Recueil de poésies couronnées par le consistoire de la Gaie Science (1324-1484), publ. avec la trad. de Jean-Baptiste Noulet, rev. et corr.; une introd., des notes et un glossaire, Toulouse, Privat / Paris, Picard (lire en ligne).
  • 1915, Les chansons de Jaufré Rudel, Librairie ancienne Honoré Champion, Paris (lire en ligne)
  • 1916, Bibliographie sommaire des chansonniers provençaux (manuscrits et éditions), Librairie ancienne Honoré Champion, Paris (lire en ligne)
  • 1922, Les Poésies de Cercamon, Paris, Champion (lire en ligne).
  • 1924, La geste de Guillaume Fièrebrace et de Rainouart au Tinel, d’après les poèmes des XIIe et XIIIe siècles, de Boccard, Paris.
  • 1925 Les origines de la poésie lyrique en France au moyen age: études de littérature française et comparée, suivies de textes inédits, Paris: H. Champion, 3.ª ed.
  • 1925, Jean Bodel, trouvère artésien du XIIIe siècle, Le jeu de saint Nicolas, Librairie ancienne Édouard Champion, Paris (lire en ligne)
  • 1927, Anthologie des troubadours, XIIe-XIIIe siècles. Introduction, traductions et notes par Alfred Jeanroy.
  • 1934, La poésie lyrique des troubadours, Toulouse, Privat / Paris, Didier. Réimpression par Slatkine reprints, Genève, 1998, (ISBN 2-05-101678-X)
  • 1945, Histoire sommaire de la poésie occitane. Des origines à la fin du XVIIIe, Toulouse, Privat / Paris, Didier, réimpression 1973 Slatkine reprints (aperçu).
  • 1957, Jongleurs et troubadours gascons des XIIe et XIIIe siècles, Paris, Champion.

Publications d'Alfred Jeanroy sur la base Persée : lire en ligne

Notes et référencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Alfred Jeanroy » (voir la liste des auteurs).
  1. L'enseignement de l'occitan à l'Université de Toulouse-Le Mirail
  2. Amelia E. Van Vleck, The Lyric Texts, p. 28, in A Handbook of the Troubadours (1995), F. R. P. Akehurst and Judith M. Davis editors.

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier

  • William D. Paden, "Alfred Jeanroy", dans Helen Damico, Joseph B. Zavadil, Donald Fennema, Karmen Lenz, Medieval Scholarship: Literature and philology, vol. II de Medieval Scholarship: Biographical Studies on the Formation of a Discipline, Taylor & Francis, 1998 de la torre padilla, 1998
  • Numéro spécial des Annales du Midi, 1954, tome 66, no 27, Hommage à la mémoire d'Alfred Jeanroy (lire en ligne) :
    • Henri Gavel, « Alfred Jeanroy », p. 205-206 (lire en ligne)
    • Edmond-René Labande, Suzanne Kravtchenko-Dobelmann, « Bibliographie des travaux d'Alfred d'Alfred Jeanroy », p. 207-222 (lire en ligne)
    • Carlo Pellegrini, « Les études d'Alfred Jeanroy sur la littérature italienne », p. 223-228 (lire en ligne)
  • Félix Lecoy, « Alfred Jeanroy », dans Annuaires de l'École pratique des hautes études, 1954, p. 13-16 (lire en ligne)
  • Jean Longnon, « La collaboration d'Alfred Jeanroy au Journal des Savants », dans Journal des Savants, janvier-mars 1953, p. 43-44 (lire en ligne)
  • Sous la direction de Christophe Charle, « 54. Jeanroy (Marie, Henri, Gustave, Alfred) », dans Les professeurs de la faculté des lettres de Paris – Dictionnaire biographique 1909-1939, Institut national de recherche pédagogique, 1986, p. 113-114, (ISBN 2-7342-0105-4) (lire en ligne)

Liens externesModifier