Alfred Gilder

essayiste et haut fonctionnaire français

Alfred Gilder, né le à Bagdad, est un essayiste et haut fonctionnaire français.

Alfred Gilder
Image dans Infobox.
Alfred Gilder en 2015.
Fonctions
Secrétaire général
Association des écrivains combattants
depuis
Hervé Trnka (d)
Directeur général
Société d'économie mixte immobilière interdépartementale de la région parisienne (d)
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
BagdadVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Adel Alfred GilderVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Il est engagé sur les questions de néologie et de terminologie françaises.

BiographiqueModifier

Adel Alfred Gilder naît à Bagdad où son père (britannique) est détaché auprès de Fayçal Ier[1].

Carrière administrativeModifier

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (promotion 1970)[2] et ancien élève de l'École nationale d'administration (promotion Michel-de-L'Hospital, 1977-1979[3]), Alfred Gilder a été sous-directeur de l'architecture à la ville de Paris.

Nommé directeur général de la Société d'économie mixte immobilière interdépartementale de la région parisienne (SEMIDEP) en 1995[4], il en démissionne en 1997[5], alors qu'un rapport de la chambre régionale des comptes d'Île-de-France vient de critiquer l'augmentation de son salaire de 11 % et sa perception d'une prime d'assiduité[6] ; il est remplacé par Bernard Antignac[7].

Il fut contrôleur général, chargé du contrôle financier près le ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie. En 2008, il devient chef d'une mission de contrôle[Laquelle ?],[8].

Il fut membre de plusieurs commissions de terminologie, en particulier concernant le langage administratif.

Engagement associatifModifier

Il est secrétaire général de l'Association des écrivains combattants depuis 2011.

Il préside en parallèle l'association gestionnaire du Théâtre 13[Depuis quand ?].

OuvragesModifier

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. Philippe Madelin, Le Clan des chiraquiens, Paris, Le Seuil, coll. « L'Épreuve des faits », , 334 p. (ISBN 978-2-02-031911-9, notice BnF no FRBNF37064512), p. 206.
  2. http://www.sciences-po.asso.fr/profil/alfred.gilder70.
  3. « M. Alfred Gilder », sur lesbiographies.com.
  4. « La Semidep sur le gril », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. Le Moniteur, « Paris Démission du président de la Semidep », Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment,‎ (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2020).
  6. JACQUES FOLLOROU, « Les deux rapports que Jean Tiberi minimise », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  7. JACQUES FOLLOROU, « Jean Tiberi décide de dissoudre la Semidep », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  8. http://www.economie.gouv.fr/files/directions_services/sircom/boac/2009/boac09_1t.pdf.
  9. « Les 55 prix de fondation », sur Société de Géographie, (consulté le 13 septembre 2020).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier